languefrancaise.net

définition : poule (depuis 1240)

poule
■ (spécialement, moeurs) Prostituée ; femme entretenue ; femme voyante et vulgaire ; femme légère ; ■ (général, moderne) jeune femme, femme ; maîtresse, petite amie ; □ jolie femme ; □ vieille femme ; □ courtisane de luxe, prostituée élégante

poule & petite poule ; □ belle poule ; □ vieille poule ; □ poule de luxe ; □ poule de théâtre (1240) #nom fém.

■ (spécialement, moeurs) Prostituée ; femme entretenue ; femme voyante et vulgaire ; femme légère ; ■ (général, moderne) jeune femme, femme ; maîtresse, petite amie ; □ jolie femme ; □ vieille femme ; □ courtisane de luxe, prostituée élégante

↓ fréquence : 110 | registre ancien : 7 | registre moderne : 6

3428.jpg: 700x1085, 156k (2011-07-06 18:47)
Citations
  • 1918 une petite poule tout ce qu'il y a de gironde source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1918 il avait demandé la main de la poule en mariage source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1918 Qu'est-ce que tu t'envoies comme poules ! source : 1918. Loin de la rifflette
  • 1932 La poule pouvait toujours leur tremper la tige dans l'eau pour pas qu'elles fanent !! source : 1932. De Gaby Deslys à Mistinguett
  • 1933 Quand mon homme emballe une poule du grand monde source : 1933. C'est un mâle
  • 1981 Et les poules de luxe dans les salons source : 1981. La java
  • 1938 Ah si vous connaissiez ma poule (titre, refrain) source : 1938. Ah ! si vous connaissiez ma poule
  • 1947 Vers huit heures et demie, un gigolo s'amène avec une poule assez mûre, mais huppée source : 1947. Mon journal dans la drôle de paix
  • 1953 Regardez comme elle est heureuse, la petite poule… source : 1953. Allons z'enfants
  • 1923 à la vieille santé des poules de Nancy ! source : 1923. Inflation sentimentale, dans Poésies documentaires complètes
  • 1952 J'essayai de me demander si elle « faisait poule ». Eh ! bien, non. […] je découvrais à son maintien, à ses doigts fins, à sa façon de boire, qu'elle ne pouvait pas être une grue source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1954 Il y a Léopoldie l'Antillaise. Une poule, chouette fille qui un frein à son taximètre pour la durée de la guerre source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1949 où il me cria, à la gare de Lyon, ayant aperçu deux jolies femmes, très poules d'aspect source : 1949. Mémoires d'un contrôleur des wagons-lits recueillis par René Delpêche
  • 1966 Et oubliant un instant la distinction de son langage elle énonçait la déclaration suivante : « Une vraie poule de luxe ne baise pas… ou du moins baise le moins possible ! » source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
  • 1966 Au bordel d'Épernay, les poules disaient aux fantassins : « Profites-en, mon p'tit gars. T'attaques le 17 ! » La conviction que cette offensive tournerait au désastre était générale source : 1966. Les cahiers du capitaine Georges - Souvenirs d'amour et de guerre (1894-1945)
  • 1930 Pierrot du Topol fait 2 piges pour son amie, cette p… de Rosette de la rue Saint-Denis. C'est une vache cette poule. source : 1930. L'amour dans les prisons - Reportage
  • 1841 L'amour y règne avec toutes ses fureurs, et il n'y a qu'un sexe ! On a vu des forçats séparés de leur poule par la libération ou l'échafaud, s'éteindre de désespoir et de langueur source : 1841. Les forçats, dans les Français peints par eux-mêmes. Encyclopédie morale du XIXe siècle. Province.
  • 1937 On rencontre des poules dans tous les quartiers de Paris et même, à l'improviste, dans les moins fréquentés, mais ce sont alors des isolées source : 1937. Enquête sur la prostitution
  • 2006 C'est la plus grande concentration de poules sur talons aiguilles que je connaisse au monde. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1916 de la rue qui descend vers la droite surgit un sapin où une grappe bruyante de superbes sous-officiers automobilites et aviateurs […] étaient entassés avec deux ou trois « poules » fort éméchées sur les genoux. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
  • 1997 Et c'était ça qu'elles faisaient, les putains, il disait aussi « les poules », le cousin René, vocable alors à toutes les femmes indistinctement étendu (Jacqueline Deverre, à Mazerme, ne passait-elle pas pour « ma poule » ?) source : 1997. L'aveu différé
  • 1976 Vous trouvez ça normal, vous, d'être obligées d'engraisser les poulets ? Ben, tu m'excuseras petit gars, même quand on est une poule, ça vous fait mal aux tripes. Ces salauds-là, quand ils ont pas leur enveloppe, ils savent te le faire payer : ils te dégringolent vite fait quelques P.V. sur le crâne que t'as même pas le temps d'mettre les mains pour te protéger ! source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1965 Je me rappelle que pendant l'autre guerre j'arrive en perme et le soir même je vais au théâtre avec ma petite poule (je dis comme ça ma petite poule, mais elle était sérieuse, maintenant c'est mon épouse, on s'est mariés en 19 […]) source : 1965. La débâcle
  • 1935 Jeannette est une poule de la dernière catégorie : dix francs la passe, même cent sous les jours de fauche, vingt francs quand elle lève une poire. source : 1935. Viande à brûler
  • 1935 Jojo eût-il dit : « Ma poule », qu'Hélène m'aurait paru indigne d'intérêt. Sa fiancée, c'était différent. source : 1935. Viande à brûler
  • 1982 Drrring, C'est Jenny. Elle entre. « Wouah, se dit Raoul (in petto) elle est mettable cette poule. Je lui mettrais bien une brioche au chaud. Si j'étais pas quèn on pourrait quener. » (« quèn » veut dire à la fois « très fatigué », « crevé », « faire l'amour »). source : 1982. Le jeune tel qu'on le parle
  • 1955 –Monsieur le Commissaire est occupé ! indiqua ce dernier à La Bobine qui se préparait à pousser la porte matelassée. Même qu'il est avec une chouette poule !… La Bobine constatait une fois de plus combien une expression pouvait changer de sens, lorsqu'elle était prononcée par des individus différents. « Une chouette poule », dans la bouche du planton prenait immédiatement un sens trivial, ordurier même. On évoquait de suite des gestes impudiques, des penchants bestiaux, alors que les mêmes mots dits par d'autres, prenaient un sens admiratif, devenaient un compliment ! source : 1955. Un certain Monsieur Jacques
  • 1933 –Fils de famille… chèques sans provision… pour une poule de théâtre qui voulait diames, perlouzes et bagnole de grand luxe. source : 1933. Confession d'un geôlier

<28 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1240 C'est la date à battre.
pour rappel : ◊ 1240, mot affectueux ; pop. « femme galante », Delvau, 1866 ; maîtresse, souteneurs ds ESN., 1890 (TLFi) ◊ poule, prostituée(?), femme débauchée(?), 1841 (gb)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1240 1841 1851 1895 1903 1904 1905 1907 1908 1911 1911 1912 1914 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1917 1918 1918 1918 1914 1920 1921 1922 1923 1924 1924 1925 1925 1925 1929 1929 1930 1930 1931 1932 1932 1933 1933 1933 1933 1933 1934 1935 1935 1935 1936 1937 1938 1939 1939 1942 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1947 1947 1948 1949 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1955 1957 1958 1960 1960 1960 1961 1965 1966 1967 1967 1973 1973 1976 1976 1981 1981 1982 1982 1983 1984 1984 1984 1997 1998 2002 2004 2006 2007 2011 2012 2015 2016

Compléments