passer à tabac

passer à tabac (tableau rapide)
passer à tabac Battre, frapper, rouer de coups, (souvent associé aux brutalités policières et autres du même genre, aux interrogatoires « musclés ») ; bousculer, terroriser
synonyme frapper, cogner, battre, se battre, gifler
date 1833
fréquence 39

passer à tabac

& passer au tabac ; faire passer au tabac ; passer un tabac ; repasser du tabac

locution

Définition

Battre, frapper, rouer de coups, (souvent associé aux brutalités policières et autres du même genre, aux interrogatoires « musclés ») ; bousculer, terroriser ALL : misshandeln

registre ancien : 8 registre moderne : 5

Synonyme : frapper, cogner, battre, se battre, gifler Famille : tabac (coups)

Citations
1887 Les souteneurs ont avec leur « amie » une correspondance régulière, qui passe sous les yeux de l'administration […] aussi ils ne manquent de rien, car si l'« amie » était en retard d'une semaine, un camarade du dehors saurait la faire « passer au tabac » pour la rappeler au devoir. source : 1887. Le monde des prisons
1953 Passé à tabac pour avouer des trafics imaginaires il eut les dents brisées. source : 1953. Misère du matin
1952 Tu comprends, le jour où ces gens-là se douteront que j'en croque un chouïa, ils me passeront à tabac pour me faire parler source : 1952. Une fille du tonnerre
xxxx et alors au commissariat on nous a passés à tabac source : xxxx. On a fait la nouba
1925 je deviendrais martyr, et à peu de frais, car les sergots n'oseraient même pas me passer à tabac source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1896 on apprenait à vivre aux individus récalcitrants, en les passant à tabac. Un gaillard solide, détenu lui-même, cognait sur eux, à coups de poing, jusqu'à soumission complète. source : 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie
1915 Te rebiffe pas, ça servirait à rien… Patience ! Ils sont en train de prendre la pipe ; les nôtres vont bientôt arriver et ce sera notre tour de les passer à tabac. source : 1915. Les poilus de la 9e
1836 Mais pourquoi donc qu'il veut comme cela, à toi particulièrement ? –J'm'en vas te dire, il se souvient toujours du tems où, travaillant ensemble, j'y ai repassé du tabac… ça le fait fumer… source : 1836. L'enfant du faubourg
1908 Si jamais ces lascars-là retombent sous ma main, qu'est-ce que je leur passerai comme tabac ! source : 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<9 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. a) Fam. Passer qqn à tabac. Battre, rouer de coups (quelqu'un qui ne peut pas se défendre). Synon. tabasser. Ils sont accusés tous les cinq d'avoir entraîné le marin Braz, après l'avoir saoulé, de l'avoir « passé à tabac » et dépouillé de l'argent qu'il portait sur lui (Gide, Souv. Cour d'ass., 1913, p. 656). J'avais l'impression de subir un interrogatoire de police ; d'un instant à l'autre on allait me sauter dessus et me passer à tabac (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 415). 1828-29 arg. f... du tabac à « battre » (Vidocq, Mém., t. 3, p. 189); 1833 repasser du tabac (Borel, Champavert, p. 177); 1836 coquer du tabac à (Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 90); 1878-79 trans. passer à tabac (La Petite lune, no34, p. 2); (tlfi:tabac) /

Expression toute récente (VIR) / Pourrait venir de chiquer qui veut dire battre et évoque le tabac (TREZ) / Avec idée de tabac qu'on trouve dans chiquer (SCHW1889) / Tabac, pour chique, de chiquant = marteau (repasser à coups de marteau) (AYN) /

  • 1833 repasser du tabac (Borel, Champavert) ; 1879, La Petite lune, (TLFi) / 1836, repasser du tabac (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).