languefrancaise.net

définition : passer à tabac (depuis 1833)

passer à tabac
Battre, frapper, rouer de coups, (souvent associé aux brutalités policières et autres du même genre, aux interrogatoires « musclés ») ; bousculer, terroriser

passer à tabac & passer au tabac ; faire passer au tabac ; passer un tabac ; repasser du tabac (1833) #locution

Battre, frapper, rouer de coups, (souvent associé aux brutalités policières et autres du même genre, aux interrogatoires « musclés ») ; bousculer, terroriser

↓ fréquence : 042 | registre ancien : 8 | registre moderne : 5

Citations
  • xxxx et alors au commissariat on nous a passés à tabac source : xxxx. On a fait la nouba
  • 1908 Si jamais ces lascars-là retombent sous ma main, qu'est-ce que je leur passerai comme tabac ! source : 1908. Les Pieds Nickelés arrivent, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)
  • 1952 Tu comprends, le jour où ces gens-là se douteront que j'en croque un chouïa, ils me passeront à tabac pour me faire parler source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1925 je deviendrais martyr, et à peu de frais, car les sergots n'oseraient même pas me passer à tabac source : 1925. Mon curé chez les pauvres
  • 1896 on apprenait à vivre aux individus récalcitrants, en les passant à tabac. Un gaillard solide, détenu lui-même, cognait sur eux, à coups de poing, jusqu'à soumission complète. source : 1896. La maison centrale de Nîmes - Ses organes, ses fonctions, sa vie
  • 1915 Te rebiffe pas, ça servirait à rien… Patience ! Ils sont en train de prendre la pipe ; les nôtres vont bientôt arriver et ce sera notre tour de les passer à tabac. source : 1915. Les poilus de la 9e
  • 1836 Mais pourquoi donc qu'il veut comme cela, à toi particulièrement ? –J'm'en vas te dire, il se souvient toujours du tems où, travaillant ensemble, j'y ai repassé du tabac… ça le fait fumer… source : 1836. L'enfant du faubourg
  • 1887 Les souteneurs ont avec leur « amie » une correspondance régulière, qui passe sous les yeux de l'administration […] aussi ils ne manquent de rien, car si l'« amie » était en retard d'une semaine, un camarade du dehors saurait la faire « passer au tabac » pour la rappeler au devoir. source : 1887. Le monde des prisons
  • 1953 Passé à tabac pour avouer des trafics imaginaires il eut les dents brisées. source : 1953. Misère du matin
  • 1929 Vous savez, disait-il au peintre, Henri, le p'tit blond aux yeux gris, a été encore poissé en train d'faire un mec dans un' « théière ». On l'a passé à tabac. Qu'est-ce qu'il a pris ! source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1948 Un vieux policier de carrière, comme le commissaire Fourcade, pouvait s'exclamer froidement en guide de défense : « Il y a vingt ans que je passe les gens à tabac ! » source : 1948. Prisons de l'épuration

<11 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1833 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1833 1836 1881 1887 1889 1889 1894 1896 1896 1899 1900 1901 1901 1902 1907 1908 1908 1911 1912 1915 1915 1917 1918 1920 1925 1927 1927 1927 1929 1930 1944 1946 1947 1948 1951 1952 1953 1955 1956 1960 1973 1977 xxxx

Compléments