¶ nichon

  • nichon
    • Sein, seins, poitrine féminine ; □ forte poitrine, gros seins ; □ paire de seins ; □ sein pendant
    • fréquence : 081
    • id : 3312

nichon & nichons (pl.) ; □ gros nichons ; □ paire de nichons ; □ nichon pendant n.m.

Définition

Sein, seins, poitrine féminine ; □ forte poitrine, gros seins ; □ paire de seins ; □ sein pendant

ALL : Busen
fréquence : 081
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : seins usage : Argot du corps

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1858.

1889 1890 1894 1898 1899 1899 1900 1901 1901 1902 1903 1905 1907 1910 1917 1920 1921 1925 1926 1929 1930 1932 1932 1933 1937 1938 1942 1949 1950 1950 1950 1951 1952 1952 1952 1952 1953 1953 1954 1954 1955 1955 1955 1956 1957 1957 1958 1960 1966 1969 1970 1970 1973 1974 1975 1976 1976 1976 1977 1979 1979 1979 1979 1980 1981 1982 1984 1985 1990 1995 1999 2000 2001 2003 2003 2004 2006 2007 2011 2015 xxxx

Citations

<10 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

NICHON, subst. masc. Pop., au sing. et au plur. Sein de femme. Synon. gorge, lolo (pop.), néné (pop.), téton (pop.).Une paire de nichons. Je vois, à cette fenêtre, une femme qui montre sa gorge. Pas toute, rien qu'une gorge. Pour ainsi dire, un nichon, sauf le respect que je dois à madame (Pagnol, Topaze, Paris, Fasquelle, 1931 [1928], iii, 5, p.218). Elle n'a pas de nichons, ta Jasmin. Alors. Les nichons c'est ce qui fait la femme, mon cher (Aymé, Jument, 1933, p.118): Maintenant, Nana ne fourrait plus des boules de papier dans son corsage. Des nichons lui était venus, une paire de nichons de satin blanc tout neufs. Et ça ne l'embarrassait guère, elle aurait voulu en avoir plein les bras, elle rêvait des tétais de nounou... Zola, Assommoir, 1877, p. 709. Au sing. Synon. pop. de poitrine. (Avoir) du nichon, tâter du nichon. Ici l'on se bouscule et là on se cogne, partout on se secoue les tripes et l'on rit, on tâte de la fesse et l'on palpe du nichon (Queneau, Pierrot, 1942, p.20). Prononc.: [niʃ ɔ ̃]. Homon. formes de nicher. Étymol. et Hist. 1858 (Larch., s.v. nénais). Dér. de nicher*; suff. -on1*, parce que les seins sont « nichés » dans le corsage (Bl.-W.1-5), ou parce que le nourrisson « se niche » contre les seins de sa mère (cf. Cellard-Rey). Bbg. Chautard Vie étrange Arg. 1931, p. 386. (tlfi:nichon) /

  • Niche à seins : corset, et son contenu (AYN)
  • De nicher (les seins se nichent dans le corsage), ou du régional nichon « jeune oiseau au nid », de nicher, cf. Cellard et Rey (GR)
  • 1858 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.