Définition de : se vider

se vider & se les vider

Définition

Jouir, éjaculer (h.)

fréquence : 005
registre moderne : 7

synonyme : éjaculer morphologie : ellipse du complément usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1950 1976 1993 2003 2006

32639.jpg: 546x800, 94k (03 novembre 2014 à 17h24)

Citations

  • 1976 J'ai suivi quelqu'un pour un regard. Je ne me suis pas fait prendre. Il m'a sucé. Ce n'est pas une forme d'amour accomplie. Pourquoi faire l'amour avec un garçon, si c'est juste pour se vider ? source : 1976. Dire nos sexualités
  • 2003 Fallait bien que j'me les vide […]. Elles allaient exploser ! source : 2003. La pharmacienne
  • 1950 le choc dépressif, post-jouissif, la chute verticale de l'éjaculation, cette solitude à l'échelle cosmique, empuantie par la charogne dans laquelle on vient de se vider source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1993 De même que certaines parlent de besoins spécifiques des hommes en matière de sexualité, « le besoin de se vider », des femmes prostituées vont parler de leur utilisation des clients pour satisfaire leurs « propres besoins sexuels » source : 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres
  • 2006 Je bourre, je bourre, sans parvenir à cracher. Je décide de me branler sur sa gueule. […] Mais je n'arrive toujours pas à me vider. Dans ces cas-là, il vaut mieux débander pour décongestionner la viande. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya

<5 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.