lapin

lapin (tableau rapide)
lapin ■ (caractère, attitude) Homme énergique, actif, entreprenant, fort, courageux, audacieux, fameux, qui a du caractère, risque-tout, déterminé ; (compagnon) fameux compagnon, chef ; (mil.) camarade, gars, homme, soldat ; ■ homme malin, homme affranchi ; ■ homme qui aime vivre, s'amuser ; ■ (spécialement) homme vigoureux au pdv sexuel, bon baiseur ; homme (péj.)
synonyme courage, courageux, brave, séducteur, dragueur, coureur
fréquence 39

lapin

& □ fameux lapin ; rude lapin ; fier lapin ; vaillant lapin ; vieux lapin ; bon lapin

n.m.

Définition

■ (caractère, attitude) Homme énergique, actif, entreprenant, fort, courageux, audacieux, fameux, qui a du caractère, risque-tout, déterminé ; (compagnon) fameux compagnon, chef ; (mil.) camarade, gars, homme, soldat ; ■ homme malin, homme affranchi ; ■ homme qui aime vivre, s'amuser ; ■ (spécialement) homme vigoureux au pdv sexuel, bon baiseur ; homme (péj.) ALL : (famoser Kerl) / ANG : he is some boy

registre ancien : 7 registre moderne : 5

Synonyme : courage, courageux, brave, séducteur, dragueur, coureur Usage : militaire, guerre

3194.jpg: 456x700, 113k (25 juin 2012 à 20h47)

Citations
1871 Le Père Duchêne est un lapin ! Et s'il était préfet de police, Il vous répond que ça irait bougrement source : 1871. Le Père Duchêne (59)
1871 Aujourd'hui, ce sont les Francs-tireurs de la Bastille qui ont donné le coup de chien ! Et ils ont à leur tête un rude lapin, Le citoyen Landrieux ! Il y en a eu bougrement de tués dans ce bataillon-là ! source : 1871. Le Père Duchêne (59)
1791 A ça, Gaudichon, sais-tu bien que ce n'est pas à un vieux lapin comme moi, qu'on en revend, & qu'à la fin je me lasse de ces bougres de contes-là. –Ne te fâche pas, tu as tort, tout ce qu'il t'a dit est fo..... vrai. source : 1791. Le diné du grenadier, à Brest
1897 LA MÔME et LE FINANCIER. –Oui ! mais Bibi, c'est un lapin. BIBI. –Une nuit qu'il f'sait noir comm' Taupin. LA MÔME. –Il a r'froidi la sentinelle ! BIBI. –Eux autr's barbotaient un canot. LA MÔME. –Et puis, en rout' pour Montperno : On s'a trotté sur la mer belle ! source : 1897. Hors les lois
1826 À droite une guinguette avec l'enseigne : au moulin d'amour. À gauche une autre guinguette avec l'enseigne : aux bons lapins. source : 1826. Les jolis soldats
1958 –J'ai bien connu ton père, dit Mauriat à François. C'était un lapin, le sergent Chandeleur. Mardi-Gras, qu'on l'appelait, c'est pour dire… source : 1958. Chandeleur l'artiste
1949 Vous saurez jamais les lapins le genre que c'était la vacherie… source : 1949. Casse-pipe
1829 C'était zun lapin, messieurs, qu'Rinaldi ; j'réponds que celui-là n'aurait pas craint dix cognes et la bande à Vidocq source : 1829. Mémoires d'un forban philosophe
1828 si vous voulez l'arrêter, je vous préviens que c'est un lapin qui n'a pas froid aux yeux source : 1828. Mémoires de Vidocq – Les voleurs
1830 C'est un rude lapin que Pons-Gérard ! […] je vous engage à prendre toutes les précautions si vous voulez tenter sa capture […] c'est que tout robuste que vous êtes, il est de force à lutter contre dix comme vous source : 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.2)
1945 [à propos d'un couple de délinquants baisant dans taxi] Sacré bonsoir, deux rudes lapins, si vous voulez mon opinion ! source : 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D.
1932 –N'est-ce pas que c'est un lapin, celui-là ? –Un fier lapin ! source : 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1846 je n'aime pas que des imbéciles comme Johannet se permettent d'en faire accroire à des lapins comme nous… source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1846 tous brigueront l'honneur de faire le coup de sabre pour me servir, et il y a là-dedans de fameux lapins qui ont la poigne solide source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1904 Je me rappelle avoir entendu Gambetta quand j'étais étalier rue du Château d'Eau ; un lapin ce gaillard-là ; c'était mon homme source : 1904. Les robes noires
1832 il a hissé pavillon anglais ; […] frappez-moi à la drisse du pic le pavillon rouge [pour] apprendre à ceux qui m'ont pris pour un Jeanfesse que je n'amène jamais, quand on m'a mis dans la nécessité de prouver que je suis un vaillant lapin source : 1832. Le négrier - Aventures de mer
1832 Le capitaine est un fameux lapin, et si nous ne faisons pas un bon coup cet été avec notre petit lougre, il faudra qu'il n'y ait plus rien à gratter dans la Manche source : 1832. Le négrier - Aventures de mer
1832 Je connais les usages de la prison. Mais le premier qui dira un mot plus haut que l'autre à ce petit lapin, qui est un de mes pays, aura affaire à moi source : 1832. Le négrier - Aventures de mer
1950 Jusque-là, j'avais été un mâle des plus quelconques : un chipotier, un sensitif, un bavard. Et voilà que je me révélais à moi-même, à quarante ans, un fameux lapin, un chaud de la pince, un fornicateur infatigable. source : 1950. Monsieur Paul
1870 Comment que tu l'appelles, ce lapin-là ? source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1870 j'avais quatre bons lapins pour cogner source : 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1917 Fumiers d'lapins [les ennemis allemands] ! M'posséderont pas… source : 1917. Nuits de guerre (Hauts de Meuse)
1918 il y en a qui ne couchent pas seuls […] Le colo le sait bien, d'ailleurs […] je l'ai entendu raconter ça à un commandant d'État-Major : « Fameux lapins, mes cavaliers ! qu'il disait en rigolant. […] ces hommes sont jeunes […] » source : 1918. Au seuil des guitounes
1898 Cornouillat a été, au dire même de sa première, ce qu'on appelle communément un mâle, un coq, un lapin. source : 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série)
1861 c'est Francoeur l'ami des belles, un des malins de la chambrée, un lapin rempli d'esprit source : 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire
1915 Avez-vous dans votre compagnie des gaillards décidés ? –Certes, mon commandant. –Oui, oui… Mais retenez bien qu'il me faut des lapins, des risque-tout. source : 1915. Les poilus de la 9e
1844 qu'un de nos soldats veuille faire une apologie excentrique des qualités guerrières d'un de ses chefs : c'est un fameux lapin, dira-t-il. source : 1844. Le vétéran du camp de la lune. Scènes de la vie militaire
1888 Un lapin, le cap'taine ! On voit bien qu'il a servi source : 1888. Césarine
1928 Ça faisait quelque chose comme vingt ans qu'on s'avait collé ensemble… Avant, elle était avec Ferraille-à-Vendre, un rude lapin de Javel… source : 1928. La racaille
1911 Ça arrive au plus lapin de se mettre à pisser de l'oeil… Il n'y a pas de quoi se foutre à tube pour ça, non ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<30 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Sans doute pour faire allusion aux quarante lapins du capitaine Lelièvre qui tinrent à Mazagran tête aux Arabes : c'est à la suite de ce fait d'arme que les zéphirs ont été autorisés à porter la moustache (ROS) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).