Définition de : incollable

Définition

Qui sait tout, qui a la réponse à tout

fréquence : 004
registre moderne : 4

synonyme : savant, intellectuel, qui sait tout

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1947.

1947 1952 1982 1987

Citations

1982 ce mauvais sujet devenu incollable sur son illustre devancier source : 1982. Histoires de la nuit parisienne
1987 Saddek est décidément incollable sur l'itinéraire du parfait délinquant. source : 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage
1947 Il connaissait et lisait dans le texte tous les auteurs français, anglais, allemands et italiens. Il était proprement « incollable », et joignait à ce bagage fantastique un jugement et une pénétration admirables, mais avec beaucoup plus d'originalité que de conformisme. source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

INCOLLABLE, adj. B. − [En parlant d'une pers.] Fam. Qu'on ne peut coller; qui n'est jamais dans l'impossibilité de répondre à une question même embarrassante; qui n'est jamais réduit au silence par quelque question que ce soit. Ministre des Finances, G. donne sa mesure, ingurgite tous les dossiers, fait des exposés minutieux sans notes, apparaît au Conseil des ministres comme « incollable » (Nouv. Observateur 30. 4. 1968 ds Gilb.1971). Prononc. : [ε ̃kɔlabl̥]. Étymol. et Hist. A. [Mil. xxes. « que l'on ne peut embarrasser par une question difficile » (s. réf. ds Pt Rob.)] 1968 (Nouv. Observateur, supra).Dér. de coller* ( pour A, au sens « poser à quelqu'un une question embarrassante à laquelle il ne peut pas répondre »); préf. in-1*; suff. -able*. (TLFi) /

De in-, coller, et suff. -able (GR) /

  • milieu XXe ; nom : 1974 d'après Gilbert (GR) / milieu XXe (PRob, cité par TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).