Définition de : inverti

Définition

Homosexuel

fréquence : 014

synonyme : homosexuel, sodomite, pédéraste usage : homosexualité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1902.

1929 1930 1930 1932 1935 1937 1948 1953 1954 1955 1961 1976 1979 2003

29860_luz.jpg: 434x641, 66k (25 mars 2016 à 02h03)

Citations

  • 1961 où nous attendaient cette fois Jean-Lou et Jacky, invertis travestis raflés parmi les belles de l'Étoile. source : 1961. L'hydre aux mille têtes
  • 1979 Si les invertis constituent une véritable franc-maçonnerie, celle des drogués ne leur cède en rien source : 1979. Les mauvais lieux de Paris
  • 1937 Nous serons déjà tous asticots quand débarqueront dans les Flandres les premiers invertis d'Oxford source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1955 –Ah ! c'est un ambidextre ? –Un quoi ? –C'est comme ça qu'on appelle ces invertis à éclipses, ces prostitués masculins qui bouffent eux deux râteliers. Parce qu'ils s'envoient des bergères, aussi, des fois source : 1955. Fièvre au Marais
  • 1930 Comme tous ces Arabes, sans exception, sont invertis, ils recherchent parmi les nouveaux ceux qui leur plaisent le mieux. source : 1930. La vie des forçats

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

INVERTI, -IE, subst. PSYCHOL. Sujet qui manifeste l'inversion sexuelle. Synon. homosexuel.Un inverti notoire; invertis des deux sexes; dépister un inverti. « Pervertir la jeunesse », cela veut dire, en clair : faire de jeunes invertis, profiter de leur complaisance, de leur passivité (Martin du G., Notes Gide,1951, p. 1399): L'inverti qui n'a pu nourrir sa passion qu'avec une littérature écrite pour les hommes à femmes, qui pensait aux hommes en lisant les Nuits de Musset, éprouve le besoin d'entrer de même dans toutes les fonctions sociales de l'homme qui n'est pas inverti, d'entretenir un amant, comme le vieil habitué de l'Opéra des danseuses, d'être rangé, d'épouser ou de se coller, d'être père. Proust, Prisonn.,1922, p. 243. − Péj. Ils vous traiteront de petit prétentieux, d'inverti, de faiseur (Aymé, Puits,1932, p. 13). Prononc. : [ε ̃vε ʀti]. Étymol. et Hist. 1902 (Nouv. Lar. ill.). Part. passé de invertir*. Son sens est tiré d'inversion* II, 1 (tlfi:inverti) /

  • 1902 (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.