courir

courir (tableau rapide)
courir Agacer, embêter, ennuyer, importuner, déranger ; tu nous agaces, tu m'emmerdes
synonyme importuner, agacer, déranger
date 1897
fréquence 25

courir

& courir qqun ; la courir à qqun ; tu nous cours ; tu commences à me courir

v.tr.

Définition

Agacer, embêter, ennuyer, importuner, déranger ; tu nous agaces, tu m'emmerdes

registre ancien : 8 registre moderne : 8

Synonyme : importuner, agacer, déranger

Citations
1897 LE CHEVALIER, à Arthénice. –Rassurez, madame, vos esprits ! Ces barbares déjà semblent m'avoir compris. Arrière ! LA MÔME. –Ah ! tu nous cours, Bébé ! source : 1897. Hors les lois
1957 Elle continue à me courir disant qu'elle a besoin d'autres frusques, marmonant que Watt lui avait promis qu'elle pourrait acheter toutes les fanfreluches que ça lui démangerait d'avoir. source : 1957?. Dix ans de frigo
1960 mais cette pipelette, avec ses façons étranges, et malgré la gentillesse qu'elle vient de montrer, commence à la courir source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
1904 Toi, tu nous cours avec ton Midi et ton Béziers. Pourquoi que tu n'y es pas restée puisque tu y étais si bien ? source : 1904. La Maison Philibert
1927 Tu nous cours, […] puisqu'on te répète que nous nous trouvons en état de légitime défense source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1915 (vers) Oui, moi j'te l'dis, ma pauv' Alice, / Tu nous courr' avec ton rouquin… source : 1915 (vers). Vache, dans Dans la rue - troisième volume - chansons et monologue
1931 Ce que j'ai à vous dire, c'est que vous me courez et pas un peu ! source : 1931. Coeurs féroces... Amours farouches - Roman du milieu (chez les gangster de France)
1984 Il y avait trop de monde partout et les deux inspecteurs qu'il traînait sur les talons commençaient à le courir. source : 1984. Boulevard des allongés
1922 J'te dis que j'veux pas le donner […] tu finis par me courir avec ça. C'est pas toi qui me feras changer d'idée, j'suppose ! source : 1922. Au Lion Tranquille
1880 Tiens, tu m'la cours (tu m'ennuies). R'mue tes puces. source : 1880. Souvenirs de prison et de bagne
1905 Croquignole, si tu nous coures, on te sort, tu sais ! source : 1905. Le Tigre & Coqueliquot
1928 Non, mais tu commences à me courir, toi avec ta gosse !… Ferme ta gueule, et mets-y un bouchon à l'émeri, un point c'est tout, le frère Mironton… source : 1928. La racaille
1911 Si ça t'coure [sic] trop de ne pas avoir un peu de ferraille, j'vais aller fiche au clou mon tire-mirettes et mon sautoir… source : 1911. Le journal à Nénesse

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • courir qqn v.tr. non conv. RELAT. "importuner" - FEW (v.intr.), 1920 ; PR[67], ø d ; absent TLF.
    • 1902 - «Et avec ça ?... C'est tout pour aujourd'hui ?... Ah ! mais ! Ah ! mais ! II commence à me courir, votre oncle !» P. Veber, Loute, II, viii - E.S.
    • 1903 - «Tu commences à me courir, tu sais, toi, avec tes façons de me répondre !» J. Lorrain et D. Fabrice, Clair de lune, I, ii - B.T. (bhvf:courir) /
  • 1897, Marsolleau et Byl (gb) / 1902 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).