charrier

charrier (tableau rapide)
charrier ■ Se moquer, moquer, taquiner, railler, ironiser ; mystifier ; médire ; malmener en paroles, rudoyer ; ■ exagérer, mentir ; ■ il faut pas exagérer, il faut pas abuser, il faut pas se moquer du monde ; ≠ être sérieux, ne pas plaisanter ; sans exagérer, sérieusement
synonyme railler, se moquer, mystifier, mystification, canular, mentir, exagérer, abuser, être culotté
fréquence 85

charrier

& charier ; charier qqun ; charrier qqun ; se charrier ; il faut pas charrier ; ≠ ne pas charrier ; sans charrier

v. intr., v.tr.

Définition

■ Se moquer, moquer, taquiner, railler, ironiser ; mystifier ; médire ; malmener en paroles, rudoyer ; ■ exagérer, mentir ; ■ il faut pas exagérer, il faut pas abuser, il faut pas se moquer du monde ; ≠ être sérieux, ne pas plaisanter ; sans exagérer, sérieusement

registre ancien : 7 registre moderne : 7

Synonyme : railler, se moquer, mystifier, mystification, canular, mentir, exagérer, abuser, être culotté

Citations
1963 Et en plus tu nous charries, c'est complet. source : 1963. Les Tontons Flingueurs
1976 lui fait une embrouille et se tire sous prétexte de voler de ses propres ailes. Après c'qu'il avait fait pour elle, faut quand même pas charrier, non ? source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
1922 –Comment j'ai commencé à écrire ? C'est la guerre qui en est cause, me déclare mon interlocuteur. –Elle aura, du moins, servi à quelque chose. –Ne charriez pas. Voici : [explication]. source : 1922. Marmouset ou l'argot tel qu'on le parle
1969 –Elles sont fausses bien sûr ? –Pas du tout, ce sont des vraies… –Des vraies ? Tu charries… –Mais non, je vous assure, elles sont vraies source : 1969. Les flics
2001 Un monde nouveau où les élèves vous apostrophent et vous charrient. source : 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité
1945 Vous charriez drôlement source : 1945. Mon journal depuis la Libération
1955 Dites donc, vous charriez un peu, fis-je, avec la grosse voix de celui qui en a marre source : 1955. Des kilomètres de linceul (Les nouveaux mystères de Paris, 2e arrondissement)
1968 Est-ce que tu vas me charrier encore longtemps avec tes mômeries ? source : 1968. Le terminus des prétentieux
1955 Alors ? te voilà un caïd à présent ? –Oh, ne charrie pas, j'me défends bien, mais de là à être un caïd source : 1955. Pas de pitié pour les caves
1918 Et la preuve que je ne charrie pas, c'est que source : 1918. Loin de la rifflette
1917 C'est des salauds, grogna le caporal parisien, quel culot ! Ils cherrent dans les bégonias, les Boches ! –Quoi qu'tu dis ? interrogea un zouave. –Ben oui, j'dis qu'ils attigent le camembert… ils charrient, quoi ! source : 1917. La cote 304 et Souvenirs d'un Officier de Zouaves - Guerre 1914-1917
1925 Dites donc, ma petite dame, il me semble que vous êtes en train de me charrier… Pas chrétien, moi ? Vous en avez, une santé ! source : 1925. Mon curé chez les pauvres
1927 j'ai une copine dans une maison de charre, une maison où qu'on charrie les clients, quoi ! On leur fait croire qu'il y a des femmes du monde et des actrices qui viennent en partouse, mais c'est des gonzesses de lat tôle, en costumes de ville source : 1927. Maisons de société - Choses vues
1927 Si l'autre mec ne l'avait pas charrié, il m'aurait causé, j'en suis sûre. source : 1927. Maisons de société - Choses vues
1983 Tu charries là ! Passe-moi l'volant ! Grr ! source : 1983. Le zonard des étoiles
1918 Des esprits sceptiques trouvèrent qu'il « charriait » un peu source : 1918. Loin de la rifflette
1978 Son âge, sa qualification, son expérience, tout cela fait qu'il jouit d'un certain respect. On ne le tutoie pas, on évite de le charrier d'une bourrade. Même le contremaître et le chef d'équipe modifient un peu leur ton habituel pour lui parler. source : 1978. L'établi
1912 T'as pas besoin d'avoir la frousse […]. Sans t'charrier tu dois savoir que, pour ce qui est d'la distinction et les bath manières […] on est un peu là source : 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912)

<18 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • Charrier voulut dire d'abord transporter dans une charrette, puis en argot voler en mystifiant sa victime, puis plaisanter, maitenant : pousser trop loin sa plaisanterie : point commun = « faire marcher » (Brenner, note CAN)
  • Mener en char, faire voir du pays (AYN)
  • Quand = exagérer, se confond avec cherrer (BAU1920)
  • C'est le sens du vieux mot charrier (exactement mener en chariot), qui est usité dans le dialecte wallon (Larchey et Sainéan) (Dech1918)
  • par abréviation de charrier dans les bégonias, la sa signification primitive étant oubliée (Dauzat1918)
  • Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).