se gratter

se gratter Se masturber ; se caresser (masturber?)
fréquence 3

se gratter

Se masturber ; se caresser (masturber?)

Usage : érotique, sexualité

1741 Toutes étaient nues, toutes se grattaient, toutes déchargaient source : 1741. Histoire de Dom Bougre, portier des Chârtreux, écrite par lui même
1784 Mais non, fais plutôt que l'ingrate, / Dans un instant de désespoir, / Pour moi se patine et se gratte / Sans me toucher, sans m'émouvoir source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B*****
1793 mais d'où vient que le con me démange - Il faut vous gratter, Foutaise. - C'est que ce que je vais faire aussi. / Elle va se mettre dans un coin, et se branle source : 1793. Les Putains cloîtrées, dans Théâtre érotique français au XVIIIe siècle

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Cf. début XVIIe, Les Caquets de l'Accouchée : La commère à propos de la 7e grossesse de sa fille : Si j'eusse pensé que ma fille eût été si vite en besogne, je lui eusse laissé gratter son devant jusqu'à l'âge de 24 ans sans être mariée (cité par Chevalier, Histoires de la nuit parisienne) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).