boulette

boulette (tableau rapide)
boulette Erreur, maladresse, bêtise, gaffe, bévue, sottise ; se tromper, gaffer, commettre une erreur, faire des bêtises, des erreurs, avoir eu tort
synonyme erreur, gaffe
date 1807
fréquence 26

boulette

& faire une boulette ; faire des boulettes (pl.) ; commettre une grosse boulette

n.f.

Définition

Erreur, maladresse, bêtise, gaffe, bévue, sottise ; se tromper, gaffer, commettre une erreur, faire des bêtises, des erreurs, avoir eu tort

registre moderne : 5

Synonyme : erreur, gaffe

Citations
1849 Dix mille francs !… Je l'épouse ! –Qui ça ? –La maison ! (À part.) Mais j'y pense… Quelle boulette ! Moi, qui viens de lui refuser… source : 1849. Madame veuve Larifla
xxxx Vous avez fait une boulette. source : xxxx. Écrits
xxxx ce n'est pas malheureux qu'il ait fini par comprendre qu'il avait fait une boulette. source : xxxx. Écrits
1950 J'ai fait une boulette, qui est devenue cette boule énorme sous quoi je suis en train de palpiter. source : 1950. Monsieur Paul
1954 parce qu'avec le temps dont nous disposons, il n'est pas indiqué de commettre la moindre boulette. source : 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless)

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

BOULETTE, subst. fém. C. Au fig. Faire une boulette. Commettre une bévue : 8. Mon cher patron, la banque a refusé des effets de vous passés par la maison Claparon à Gigonnet, sans garantie, est-ce ma faute? Comment vous, vieux juge consulaire, faites-vous de pareilles boulettes? BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 305. 9. « Voyez-vous, reprit M. de Guermantes, même au point de vue de ses chers Juifs, puisqu'il tient absolument à les soutenir, Swann a fait une boulette d'une portée incalculable. (...), et la gaffe que commet Swann aura d'autant plus de retentissement qu'il était estimé, même reçu, et qu'il était à peu près le seul Juif qu'on connaissait. PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 680. Prononc. : []. Étymol. ET HIST. 1. Ca 1393 art culin. (Ménagier, t. 2, p. 224 dans T.-L.); 2. 1829 fig. et fam. « sottise, bévue » (BOISTE). Dér. de boule*; suff. -ette*; le sens 2 est gén. expliqué à partir des boulettes de papier confectionnées par des élèves indisciplinés (FEW t. 1, p. 614, note 14). (TLFi) /

Cette phrase au sing. implique un regret (DEL) / L'explication traditionnelle par les boulettes de papier que fait le mauvais élève, ne satisfait pas (GR) / Dér. de boule ; suff. -ette ; le sens est gén. expliqué à partir des boulettes de papier confectionnées par des élèves indisciplinés (FEW t. 1, p. 614, note 14) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).