languefrancaise.net

boulette (définition)

boulette
Erreur, maladresse, bêtise, gaffe, bévue, sottise ; se tromper, gaffer, commettre une erreur, faire des bêtises, des erreurs, avoir eu tort

boulette & faire une boulette ; faire des boulettes (pl.) ; commettre une grosse boulette (1807) #nom fém.

Erreur, maladresse, bêtise, gaffe, bévue, sottise ; se tromper, gaffer, commettre une erreur, faire des bêtises, des erreurs, avoir eu tort

  • synonyme : erreur, gaffe
  • datation : 1807 d'après DDL (GR) / 1829 fig. et fam. « sottise, bévue » (BOISTE) (TLFi) /

↓ fréquence : 026 | registre moderne : 5

Citations
  • 1849 Dix mille francs !… Je l'épouse ! –Qui ça ? –La maison ! (À part.) Mais j'y pense… Quelle boulette ! Moi, qui viens de lui refuser… source : 1849. Madame veuve Larifla
  • xxxx Vous avez fait une boulette. source : xxxx. Écrits
  • xxxx ce n'est pas malheureux qu'il ait fini par comprendre qu'il avait fait une boulette. source : xxxx. Écrits
  • 1950 J'ai fait une boulette, qui est devenue cette boule énorme sous quoi je suis en train de palpiter. source : 1950. Monsieur Paul
  • 1954 parce qu'avec le temps dont nous disposons, il n'est pas indiqué de commettre la moindre boulette. source : 1954. Le jaguar ne pardonne pas ! (Pitiless)

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1807. Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1836 1836 1849 1851 1857 1887 1894 1896 1901 1907 1920 1926 1927 1946 1950 1951 1954 1982 1992 1998 1999 2002 2003 2006 2007 xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments