Définition de : morfale

morfale & morfal n.

Définition

Glouton, affamé, qui se jette sur la nourriture

fréquence : 005
registre ancien : 8 registre moderne : 6

synonyme : faim, avoir faim, gourmand, glouton, gourmandise famille : morf- (nourriture)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1935.

1979 1981 2002 2008 2015

Citations

  • 2008 On est patient chez les Asraoui, on explique qu'à la fin du ramadan, on n'égorge pas le mouton. Yvonne, elle écarquille les yeux, genre style ah oui, pas possible, tout en lorgnant les délices sur la table. Une vraie morfale, cette vieille peau, une fois qu'elle a fait son marché, c'est rideau et à l'année prochaine. source : 2008. Kiffer sa race
  • 2015 La serveuse m'apporte les spag', je me jette sur mon plat comme un morfal. source : 2015. Phi Prob
  • 1979 faire gaffe aux morfales qui fauchaient les morceaux de barbaque pourrie que Gradignan, la « maison mère », leur refilait… source : 1979. Le désert de l'Iguane
  • 2002 Circulez, bandes de morfals, go out ! source : 2002. Momo le coursier

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

MORFAL, -ALE, adj. et subst. Morfal, -ale, adj. et subst.attest. 1935 (Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! p.218) ; issu, par apocope, de morfaloux (1902 d'apr. Esn.), lui-même dér. de morfaler*. (tlfi:morfale) /

  • 1935, Simonin Bazin (DHAF, TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.