Définition de : sucer

sucer & se sucer ; se faire sucer v.tr.

Définition

Sucer érotiquement : le sexe (ou l'anus, ou les seins) ; généralement, sucer le sexe de l'homme, faire une fellation, se faire faire une fellation ; moins fréquemment, sucer le sexe de la femme (cunnilingus)

fréquence : 035
registre ancien : 6 registre moderne : 6

synonyme : cunnilingus, fellation, faire une fellation usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1863 1863 1893 1921 1932 1935 1948 1950 1950 1966 1970 1974 1976 1976 1977 1978 1979 1979 1979 1981 1982 1984 1990 1993 1995 1999 2000 2001 2003 2006 2009 2011 2012 2013 2015

23126.jpg: 458x583, 92k (04 octobre 2011 à 01h38)

Citations

  • 1970 –Suce-moi… […] Vite, chéri…, gougnote… j'attends… j'ai besoin que tu me suces… […] ne te fais pas prier… remue-la, ta langue… occupe-toi de mon gentil clitounet. source : 1970?. Paris passionnément
  • 1863 Je serai bien cochonne, tu verras… Tu pourras me baiser autant que tu voudras… Je te branlerai, je te sucerai, je te ferai postillon… tu jouiras !… Mais fais-moi mon petit cadeau. source : 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar
  • 1863 –Suçons-nous… –Je commence. –Comme tu me suces bien ! –Pas mieux que toi… Va, va, mon chat ; plus vite, plus vite !… tue-moi !… comme si tu étais mon petit homme !… ah ! ah ! maman ! maman ! ah ! ah !… ah !… Je suis morte… tu m'as… tuée !… ah !… que c'est bon !… mon Dieu !… je suis mor…te… Ah !… source : 1863. Les deux gougnottes. Dialogues infâmes
  • 1976 on entend plutôt des « Tu t'mets toute nue ? », des « Tu suces à fond ? », des « Tu t'laisses enculer ? » C'est moche, c'est très moche ! source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1977 lui il se fait sucer par les veaux. –C'est pas vrai ! –Si ! Je te jure que je l'ai pris dans l'étable, je me suis pas montrée, c'est un dégueulasse. source : 1977. Une vie de cheval
  • 1977 Minuit jusqu'à sept heures du matin, j'ai pas débandé de dessus, pas décollé de dessus ! Oh ! elle m'a montré un tas de trucs, comment elle m'a sucé et tout ça. Oh ! elle suçait bien ! source : 1977. Une vie de cheval
  • 2003 Bon Dieu eut-elle le temps de penser en avalant une dernière giclée, j'ai eu une riche idée de sucer cet imbécile ! Ah, j'peux dire que j'ai décroché le pompon ! source : 2003. La pharmacienne
  • 1950 Au fond, j'aurais surtout voulu qu'elle me suce, ça me tentait davantage que de lui trifouiller la matrice. Mais c'était délicat de le lui proposer la pipe tout de suite source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1993 Sur route, pratiquement les clients s'arrêtent uniquement pour… pour se faire sucer, alors qu'en ville non, en ville je ne le faisais pas source : 1993. Prostitution : les uns, les unes et les autres
  • 1948 elles s'embrassent, elles se sucent toutes les deux. Elles m'ont demandé si mon mari ne me suçait pas. source : 1948. Vie d'une prostituée
  • 1935 –Ah ! mon chéri… bon… tiens… ah ! je t'aime ! ! Suce… suce… ne… ne… t'arrête… pas… source : 1935. Précoces libertines ! par l'Auteur des mémoires d'un artiste
  • 1999 Si tu veux pas de mon cul, pour l'instant, laisse-moi te sucer… source : 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand)
  • 2006 Je lui pourris les trous avec une facilité déconcertante. Elle m'enlève la capote et me suce à fond entre chaque changement de pénétration. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1984 un homme aux yeux jaunes très écartés était en train de se faire sucer par une fille qui tourna vers eux une face blême et more, stupéfaite. source : 1984. Boulevard des allongés
  • 1990 sucer une bite était apparemment ce qui excitait le plus ce petit hétéro qui pleurnichait de ce que les filles ne suçaient pas source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
  • 1979 Et surtout elle faisait des pipes : c'était bien, on ne risquait rien. Des types du coin nous avaient expliqué tout ça. –Vous verrez, elle est toute jeune… mais qu'est-ce qu'elle suce bien, la salope ! source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.
  • 1950 Je suis un être normal et ne m'adonne qu'au sport délicieux du baisage et de l'enculade ! Ma fantaisie charnelle ne dépasse pas les bornes de la bienséance : je suce et me fais sucer. source : 1950?. La Nonne

<17 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.