languefrancaise.net

définition : faire tourner en bourrique (depuis 1831)

faire tourner en bourrique
Rendre bête, abrutir, étourdir, stupéfier, faire perdre son temps à ; être face à un problème difficile

faire tourner en bourrique & tourner en bourrique (1831) #locution

Rendre bête, abrutir, étourdir, stupéfier, faire perdre son temps à ; être face à un problème difficile

  • index : Tourner, Bourrique
  • datation : Raban, La vie d'une jolie femme, 1831 (Roland de L.) / Monnier, Scène de la ville et de la campagne, 1841 ; Soulié, Eulalie Pontois, 1843 (Enckell, bhvf) / Dinaux et Lemoine, La dot de Suzette, 1842 ; Monnier, Scène populaires, 1846 (Enckell, DHPFNC)

↓ fréquence : 011 | registre ancien : 6 | registre moderne : 5

Citations
  • 1844 est-ce pour me faire tourner en bourrique que tu me paies à dîner ? Explique-toi, de grâce source : 1844. Les vrais mystères de Paris
  • 1904 je l'adore ma fille, elle me ferait tourner en bourrique source : 1904. Les robes noires
  • 1911 Je n'avais pas briffé depuis la veille mais je n'avais pas faim [amoureux]. Mon cabochon tournait en bourrique. Je reniquais des mots qui n'avaient pas de sens. Parole d'honneur ! j'étais devenu louftingue en plein ! source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Voilà que je me suis mis à lansquiner comme une gosseline, en serrant la patte du blanchisseur : –Vous avez raison, monsieur l'avocat… Il ne faut pas m'en vouloir, voyez-vous… Je tourne en bourrique dans cet abattoir, j'en bave de la couïonnade… source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1977 Si tout ce qu'ils veulent, c'est nous faire tourner en bourriques, alors ça y est, ef-i-en-i, fini. Z'ont plus qu'à foutre le camp. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 2011 un lycée plus central et plus bourgeois où les gosses de riches m'avaient fait tourner en bourrique : l'un d'eux m'avait même dit que je n'avais pas d'ordres à lui donner vu que son père gagnait plus que moi source : 2011. Je tue les enfants français dans les jardins
  • 1969 Pendant que ces messieurs biberonnaient ferme, les condés de la Voie Publique s'arrachaient les tifs, tournaient en bourriques, se faisaient un mouron d'enfer, à croire que les bijoux leur appartenaient. source : 1969. Les louchetracs

<7 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1831 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1831 1844 1896 1904 1911 1949 1969 1977 1979 2009 2011 2012

Discussion
Compléments