languefrancaise.net

tapin (définition)

tapin
Travail ; □ aller au travail, au travail ; □ travailler (policier)

  • 1969 Il pique, hisse, envoie, projette, en direction du pauvre Fond'soupape qui bientôt est débordé. C'est du délire ! Jamais taulard n'a mis autant d'ardeur au tapin de l'administration pénitenciaire. source : 1969. L'humour dans les prisons
  • 1969 À Flossenburg, le Kapo du Revier – lisez l'infirmier – était un ancien charcutier. De son tapin lui était resté le vice de désosser… À chaque mec qui arrivait avec un panaris ou un furoncle au doigt il coupait et amputait le bras. source : 1969. L'humour dans les prisons
  • 1960 Au tapin… l'affranchi ! qu'il se vanne source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1955 il n'était pas encore loin le temps pù Turpin, comme le dernier de ses inspecteurs, se collait « au tapin » ou faisait une « planque ». source : 1955. Un certain Monsieur Jacques
  • 1937 Pas né dans la bourgeoisie… jamais mis une heure au lycée… de la communale au tapin ! source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1918 Eh bien, mon vieux Elie, nous revoilà donc encore une fois su' l'tapin, comme dit l'autre source : 1918. La saucisse infernale

<6 citation(s)>

Chronologie et sources

Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1918 1937 1949 1949 1955 1960 1969 1969 1998

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments