Définition de : oncle

oncle & l'oncle ; onclesse (fém.) n.m.

Définition

Concierge de prison, guichetier de prison, geôlier

ALL : Gefängniswärter
fréquence : 016
registre ancien : 10

synonyme : gardien de bagne, surveillant de prison, geôlier

Chronologie

1799 1800 1800 1821 1836 1847 1877 1878 1894 1900 1901 1901 1907 1911 1917

Citations

  • 1878 puis, lentement, en criant âprement, la porte [de cellule] roula sur ses gonds. –L'oncle et le comte de la Garuche ! fit Charles Ricque. source : 1878. Le colporteur bandit
  • 1821 Mon oncle est un Lofia, Tandis qu'il roupille… on rivauche ma tante source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest
  • 1911 Aussi, il voit bien, l'oncle, qu'il se gourre, qu'il n'y aura jamais plan de me faire manger le morceau source : 1911. Le journal à Nénesse
  • 1911 Il a été très chic, l'oncle, avec ma pauvre birbette : –Madame, qu'il lui a sorti en douce, il ne faut pas vous exciter comme ça, voyez-vous… C'est très mauvais pour la santé, et puis ça n'avance à rien… source : 1911. Le journal à Nénesse

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Peut-être par imitation de ma tante : où on laisse des objets (VIR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.