Définition de : un bail

  • un bail
    • Longtemps, bien longtemps, longtemps que ; faire longtemps, ça fait longtemps, ça faisait longtemps ; pour longtemps ; > le temps, la durée (longue)
    • fréquence : 028
    • id : 19211

un bail & un bail que ; ça fait un bail ; ça faisait un bail ; pour un bail ; > le bail n.m.

Définition

Longtemps, bien longtemps, longtemps que ; faire longtemps, ça fait longtemps, ça faisait longtemps ; pour longtemps ; > le temps, la durée (longue)

fréquence : 028
registre ancien : 6 registre moderne : 5

synonyme : longtemps, durer (temps)

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1828.

1828 1905 1922 1925 1931 1937 1943 1954 1955 1955 1955 1957 1957 1957 1976 1980 1981 1981 1983 1984 1990 1992 1999 2004 2006 2007 2008 2011

Citations

<11 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

2. Laps de temps, généralement long. Il y a, cela fait un bail : 5. ... je me charge de faire durer la monarchie absolue une dizaine d'années (...) Mais dix ans, c'est un joli bail. A. France, Monsieur Bergeret à Paris,1901, p. 222. (TLFi) / bail (c'est un beau -) loc. phrast. non conv. TEMPS "cela fait longtemps" - BEI, déb. 20e ; TLF (c'est un joli bail), DArg., 1901, A. France ; GLLF, DEL, GR[85], ø d. 1829 - « - Cent et un ans ! comme dit cet autre, ce n'est pas un jour. - [...] Non ! non, ce n'est pas un jour, c'est un beau bail. » Vidocq, Mém., 3, 377 (Tenon) - P.R (BHVF) /

  • Cité dans (GR), non daté / 1829 Vidocq, Mém. (P.R., BHVF)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.