Définition de : avoir les chocottes

avoir les chocottes & avoir les chocotes ; se sentir les chocottes ; filer les chocottes ; (filer la chocotte) ; foutre les chocottes ; chocottes locution

Définition

Avoir peur ; faire peur

fréquence : 024
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : peur, avoir peur, craindre

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1916.

1918 1950 1953 1953 1957 1957 1957 1960 1963 1965 1965 1967 1975 1976 1977 1977 1981 1995 1998 2001 2004 2007 2008 2011

Citations

  • 1957 Peut-être becauze il s'est senti les chocottes de voir les poulets qui s'excitaient sur le repassage de Chase, il y va un peu plus mou dans l'emploi de sa ferraille à la noix, de son béton à la godille et de toute la saloperie de camelote qu'il avait. source : 1957?. Dix ans de frigo
  • 1957 dans un sourire qui filait les chocottes tellement l'oeil ne cillait pas source : 1957. Du riffifi chez les femmes
  • 1960 dans les jambes de son bénard de pyjama ses cannes commencent la samba des chocottes ! source : 1960. Du mouron pour les petits oiseaux
  • 1950 Depuis des siècles et des siècles les hommes chantent, sifflent, prient, menacent ou pleurent pour essayer d'oublier qu'ils ont les foies, les chocottes, le trouillomètre à zéro source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1963 Rien que de me représenter dans un lit en train de forniquer sans aucun idéal avec Pierre, Paul ou Jacques, j'en ai les chocottes. source : 1963. Les perles de Vénus
  • 2011 l'autre nuit, il était trois heures du matin, je suis tombé nez à nez avec un type qui rentrait au bercail, et il a tellement eu les chocottes en voyant le dogue que j'ai cru qu'il allait éclater en sanglots. source : 2011. La nuit du vigile
  • 1953 Il a beau crâner, gueuler, jouer au dur ; le petit vent de folie qui lui passe sur l'échine et ses mirettes pleines de panique m'apprennent qu'en réalité, notre rencontre ne le comble pas de joie et lui fout les chocottes. source : 1953. ...et ça continue !
  • 1976 L'épouse, qui, elle aussi, sortait du sommeil, n'eut pas besoin de cette injonction. Le trou noir [canon d'arme à feu] qu'elle voyait lui filait la chocotte. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Expr. fig. [P. réf. aux dents qui claquent lorsqu'on a peur] Avoir les chocottes. Avoir peur. [H.] passait pour un coriace (...) mais il frissonna. L'autre lui flanquait les chocottes (A. Le Breton, Razzia sur la Chnouf, 1954, p. 33). Il allait avoir des chocottes terribles, ce vios, en me voyant soudain apparaître (A. Simonin, Le Cave se rebiffe, 1954, p. 137). 1914-18 avoir les chocottes « avoir peur » (21e chasseurs à pied ds A. Dauzat, L'Arg. de la guerre, 1918, p. 253). Le sens de « avoir peur » est peut-être issu de l'idée de claquer les dents mais on pourrait aussi y voir une racine onomatopéique tšk- (cf. Pat. Suisse rom. t. 4, p. 1) d'ailleurs difficile à séparer de šo̮kē « frisson » (FEW t. 17, p. 50b), chòkè « claquer des dents » (FEW t. 17, p. 50a), voire même de choc « ébranlement nerveux du corps » (ibid., p. 50b). (TLFi) /

Claquer des dents (chocotte=dent) (GR) /

  • 1916 (GR) / 1914-18 (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.