languefrancaise.net

arnaquer (définition)

arnaquer
Escroquer, voler par fraude, tricher au jeu, tromper, duper ; ne pas donner ce qui est attendu sexuellement, prendre l'argent et refuser de baiser (prost.) ; se faire escroquer, se faire exploiter

arnaquer & (harnaquer ; harnacher) ; se faire arnaquer (1887) #verbe tr.

Escroquer, voler par fraude, tricher au jeu, tromper, duper ; ne pas donner ce qui est attendu sexuellement, prendre l'argent et refuser de baiser (prost.) ; se faire escroquer, se faire exploiter

↓ fréquence : 030 | registre moderne : 3

  • 1953 Elle se rend pas compte que vous l'arnaquez ? –P't'être que si, mais elle biche qu'on lui donne des petits noms gentils. Elle croit qu'elle a l'ticket, qu'on lui fait du palace. source : 1953. Misère du matin
  • 1965 Il y avait des joueurs de boules qui attendaient les amateurs, des camelots qui bonimentaient à perdre haleine, des « bonnetots » qui arnaquaient les « caves », comme on appelle ceux qui se laissent avoir ! source : 1965. Guides puces
  • 1978 Moi je les baise jamais. –Jamais ? –Ils sucent, c'est tout. –C'est tout ? Tu te fais pas baiser non plus ? –Non, je les arnaque. Me faire baiser, c'est rare. Quand on fait le tapin, écoute, il faut être très malin. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1978 Et tu n'as jamais pris leur fric en lisant : tirez-vous. Tu ne les as jamais arnaqués ? source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine

<4 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1887. Si vous connaissez une date plus ancienne, indiquez-la en discussion avec précision de la source exacte. Merci.

1835 1896 1901 1937 1946 1947 1952 1953 1953 1954 1954 1955 1957 1961 1965 1966 1975 1978 1981 1983 1992 1997 1999 2000 2006 2013 2018 2019 xxxx xxxx

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments