languefrancaise.net

définition : se déballonner (depuis 1920)

se déballonner
Perdre courage, perdre sa contenance, céder face à qqun, qqchose ; renoncer, abandonner, s'esquiver ; ne pas oser, avoir peur ; avouer

se déballonner & se débalonner (1920)

Perdre courage, perdre sa contenance, céder face à qqun, qqchose ; renoncer, abandonner, s'esquiver ; ne pas oser, avoir peur ; avouer

↓ fréquence : 021 | registre ancien : 8 | registre moderne : 7

Citations
  • 1949 Ce n'est pas que je croyais Douglas susceptible de se déballonner et de cracher le morceau, au contraire, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain
  • 1998 On se demandait comment les voyous étaient si bien renseignés […] Pour moi, ma religion est éclairée. L'IGS avait ce jeune inspecteur dans le collimateur depuis un certain temps et il s'est complètement déballonné. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !

<2 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1920 C'est la date à battre.
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1920 1947 1949 1953 1953 1954 1955 1960 1967 1966 1974 1975 1977 1981 1982 1982 1995 1998 2002 2006 2007 2013

Compléments