Définition de : se déballonner

se déballonner & se débalonner

Définition

Perdre courage, perdre sa contenance, céder face à qqun, qqchose ; renoncer, abandonner, s'esquiver ; ne pas oser, avoir peur ; avouer

fréquence : 021
registre ancien : 8 registre moderne : 7

synonyme : avouer, parler, faire des révélations, peur, avoir peur, craindre

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1920.

1947 1949 1953 1953 1954 1955 1960 1967 1966 1974 1975 1977 1981 1982 1982 1995 1998 2002 2006 2007 2013

Citations

  • 1998 On se demandait comment les voyous étaient si bien renseignés […] Pour moi, ma religion est éclairée. L'IGS avait ce jeune inspecteur dans le collimateur depuis un certain temps et il s'est complètement déballonné. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
  • 1949 Ce n'est pas que je croyais Douglas susceptible de se déballonner et de cracher le morceau, au contraire, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver source : 1949. Un drôle de mec - Roman traduit de l'argot américain

<2 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

DÉBALLONNER (SE), verbe pronom. réfl. A.− Pop. Manquer de courage, d'audace; renoncer. Synon. se dégonfler* (fam.).Rester, c'était se dégonfler, se « déballonner » (Fallet, Banl. sud-est,1947, p. 381). Prononc. : [(sə) debalɔne], (je me) déballonne [debalɔn]. Étymol. et Hist. 3. ca 1920 se déballonner « craindre, être intimidé » et « avoir peur, reculer » (Ch.-L. Carabelli, [Lang. pop.]). Dér. de ballon*; préf. dé-*; dés. -er; 3 à rapprocher de se dégonfler*. (tlfi:déballonner) /

pneu, ballon, pour remplacer se dégonfler (GR) /

  • vers 1920 (GR) / vers 1920 (Carabelli, TLFi ) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.