Définition de : pipe

pipe & □ tailler une pipe ; faire une pipe ; se faire tailler une pipe ; se faire faire une pipe ; □ bar à pipes n.f.

Définition

Fellation ; □ faire une fellation, se faire sucer ; □ bar où l'on se fait sucer (prostitution) ; > (au fig.) flatter, se soumettre

fréquence : 035
registre moderne : 7

synonyme : fellation, faire une fellation famille : pipe (sexe oral) usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1927.

1947 1950 1952 1963 1966 1972 1973 1976 1976 1976 1976 1977 1977 1978 1979 1981 1984 1986 1987 1990 1992 1993 1997 1999 1999 1999 2001 2003 2006 2007 2011 2012 2013 2015 xxxx

16694.jpg: 500x402, 18k (06 juillet 2011 à 18h43)

Citations

  • 1976 « Combien ? » Je lui réponds : « Cinquante francs. » Alors, il me regarde, met son doigt sur sa tempe. « Pour une pipe, je donne vingt balles ! […] » source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1977 Il y en a qui se sont fait faire des pipes par des vaches, sucer la bite, lécher les couilles avec la langue, j'ai su tout ça. Il y avait pas de femmes, fallait bien qu'ils jouissent les gars ! source : 1977. Une vie de cheval
  • 2015 J'connais un bar à pipes dans la Soi 8, et une superbe vidangeuse ! source : 2015. Phi Prob
  • 1972 une formule courante dans les prisons est : « Donne-moi dix pipes et je t'en fais une ». source : 1972. Le crépuscule des prisons
  • 2003 Il avait jamais rien connu de pareil, même chez les putes les plus réputées, les championnes de la ventouse, celles qui prenaient trois fois le tarif d'une passe pour une pipe source : 2003. La pharmacienne
  • 1950 Lulu venait de Monte-Carlo, elle avait été emperlousée jusqu'au nombril. Les perles étaient tombées, ses dents aussi, à force de tailler des pipes sucrées à des gaules pourries source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1950 Au fond, j'aurais surtout voulu qu'elle me suce, ça me tentait davantage que de lui trifouiller la matrice. Mais c'était délicat de le lui proposer la pipe tout de suite source : 1950. Ainsi soit-il
  • 1990 Cent balles la pipe, deux cents l'amour. source : 1990. L'étage des morts
  • 1990 J'avais rêvé d'un monde où les flics cesseraient de faire des pipes aux gros et aux riches, et de latter les pauvres et les laissés-pour-compte source : 1990. L'étage des morts
  • 1973 Comme elle n'est pas très, très belle, elle ne faisait que des pipes source : 1973. Le petit paradis
  • 1978 Il raconte aussi qu'à 10-12 ans, il a fait des pipes à 30 balles : « Je devais bouffer, j'avais pas un rond. » source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 1978 Et ça vaut combien ? –C'est pas cher, 30 balles pour la pipe, 50 balles pour sucer. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
  • 2007 Va pour la pipe à cent trente balles ! source : 2007. La gigue des cailleras
  • 1977 naturellement, on a baisé. De toutes les façons et pour tous les goûts. Bert, ne voulant pas s'user trop vite, baisait sans se finir. Laugier préférait les pipes, à cause de la blenno. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1979 Et surtout elle faisait des pipes : c'était bien, on ne risquait rien. Des types du coin nous avaient expliqué tout ça. –Vous verrez, elle est toute jeune… mais qu'est-ce qu'elle suce bien, la salope ! source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.
  • 1947 C'était un vieux pédéraste, très connu dans la maison, où paraît-il, il « faisait une pipe pour un mégot ». (Le sens du mot pipe est, comme on le sait, très élastique, et ce tarif montre assez la valeur d'un mégot par les temps qui courent). source : 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises

<16 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

6. Trivial. Synon. de fellation, pompier (vulg.). Faire, se faire faire une pipe. Freddy la Lope, qu'était gourmand de ce truc-là, taillait des pipes dans les tasses près de la gare Montparnasse (Le Breton1960). c) 1927 arg. (Dussort, Preuves exist., dép. par G. Esnault, 1938, p.113 : On dit [...] en jargon « prendre la pipe » au sens de coït buccal pratiqué à l'homme) ; 1935 faire la pipe « id. » (Lacassagne, Arg. « milieu », p. 154). (tlfi:pipe) /

  • Cité dans (GR), non daté / 1927 arg. (Dussort, Preuves exist., dép. par G. Esnault, 1938, « prendre la pipe » , 1935 faire la pipe « id. » (Lacassagne, Arg. «milieu») (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.