languefrancaise.net

définition : mille tonnerres ! (depuis 1789)

mille tonnerres !
Exclamation, juron

mille tonnerres ! & mille et mille tonnères ; sacré mille tonnerres (1789) #interj./juron

Exclamation, juron

  • index : Mille, Tonnerre
  • datation : ◊ 1789 (Enckell, Dict. des jurons)

↓ fréquence : 018 | registre ancien : 7

Citations
  • 1892 Mille tonnerres, hurla Jean ; c'est ça la justice ! source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
  • 1905 j'ai fouillé dans les bottes d'asperges qui me restaient, et je l'ai trouvé. –Mille tonnerres !… (Avec une joie délirante.) Tu l'as trouvé, et tu ne le dis pas tout de suite ! source : 1905. Les audiences joyeuses
  • 1849 Qu'on le mette aux fers sur-le-champ. –Mille tonnerres ! –Ah ! vous jurez, monsieur l'abbé ! source : 1849. Le comte de Sainte-Hélène. Drame en cinq actes et sept tableaux
  • 1820? Mille tonnerres, je ne me fâche pas, mais foutre est-ce la peine de se jeter dans des dépenses infernales quand le commerce est mort ; quand l'homme ne donne plus, quand il faut payer au gouvernement mille écus de patente source : 1820?. L'intrigue au bordel
  • 1871 Mille tonnerres ! il vaudrait mieux briser le canon de votre fusil, combler la Seine avec les pavés des rues, mettre un bonnet de coton sur vos mitrailleuses, et enterrer tous vos canons, que d'entendre aujourd'hui ronfler leur gueule de bronze. Pas de bêtises ! source : 1871. Le Père Duchêne (2)
  • 1791 Sacré mille tonnerre [sic], si tu ne connois pas mieux ta jugerie, tes pratiques sont bien foutues : c'est moi qui te le dit. source : 1791. Le diné du grenadier, à Brest
  • 1792 Comment foutre ? Que dis-tu là ? mille tonnerres ! source : 1792. Conversation entre un maître d'école, un grenadier, et un paysan
  • 1842 JUPITER. – […] Hé, madame la buraliste, deux billets, un pour moi et un pour ma moitié… UNE VOIX. – C'est pas vrai… c'est pas de moitié… c'est un homme en femme… c'est une frime ! JUPITER. – Mille tonnerre ! quel est le petit bipède qui se permet de me contredire ?… source : 1842. La nuit du chicard au bal masqué

<8 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1789 C'est la date à battre.
pour rappel : ◊ 1789 (Enckell, Dict. des jurons)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1789 1791 1792 1792 1820 1842 1849 1867 1871 1880 1883 1889 1892 1892 1905 1910 1916 1918 1939

Compléments