astiquage

astiquage (tableau rapide)
astiquage Nettoyage, ménage ; frotter pour faire briller, fait de faire reluire (cuirs, métaux...)
synonyme nettoyage
fréquence 16

astiquage

& asticage

n.m.

Nettoyage, ménage ; frotter pour faire briller, fait de faire reluire (cuirs, métaux...)

registre moderne : 2

Usage : militaire, guerre

15830.jpg: 729x465, 82k (22 mai 2014 à 13h44)

1882 L'astiquage, principal souci de l'abruti est le cauchemar des jeunes soldats auxquels il vaut des punitions multiples. source : 1882. Petit lexique à l'usage des réservistes, dans Manuel du Parfait Réserviste
1915 Car l'astiquage, pour le capitaine Puche, était une des formes de la discipline, un des moyens les plus sûrs d'assouplir sa troupe, et de l'habituer à obéir, toujours. source : 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard
1915 Pourquoi tous ces préparatifs ? Est-il nécessaire de se livrer à un astiquage pareil pour aller se faire tuer ? source : 1915. Les poilus de la 9e
1953 Café bu, toilette bâclée, on procédait, par escouade, à la corvée quotidienne d'astiquage source : 1953. Allons z'enfants

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).