prendre en grippe

prendre en grippe (tableau rapide)
prendre en grippe Ne pas aimer durablement, détester, avoir de l'antipathie contre, en vouloir à ; > s'acharner ; ne pas être aimé durablement
synonyme détester, haïr, ne pas aimer
date 1762
fréquence 32

prendre en grippe

& être pris en grippe

locution

Définition

Ne pas aimer durablement, détester, avoir de l'antipathie contre, en vouloir à ; > s'acharner ; ne pas être aimé durablement

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Synonyme : détester, haïr, ne pas aimer

Citations
1924 On a toujours peur d'être pris en grippe source : 1924. Dante n'avait rien vu
1846 les jeunes gens du village la prirent tous en grippe, et cela pour une raison bien simple : Julie-Marie était trop « dame » pour sympathiser avec ces rustiques soupirants source : 1846. Les chauffeurs du Nord
1890 Quand les chaouchs ont pris un homme en grippe, ils ne le lâchent point source : 1890. Biribi
2001 En raison de sa démarche, il avait été pris en grippe par ses supérieurs source : 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957
1880 Donner le martinet, cela s'appelle faire aller sur le banc. On fait aller sur le banc pour la moindre vétille. Malheur au condamné qu'un garde-chiourme a pris en grippe ! source : 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).