Définition de : dur

  • dur
    • Forte tête, rebelle ; méchant, hargneux ; qui ne cède pas à la force ni à la douleur, impitoyable ; criminel important, respecté, voyou expérimenté ; dur à cuire, qui n'a pas peur ; belliciste, politiquement engagé
    • fréquence : 105
    • id : 14619

dur & dure (fém.) ; petit dur ; gros dur ; jouer au dur ; jouer les durs ; faire les durs ; dur de dur ; dur des durs ; dur de durs ; dure de dure ; dur dans les durs

Définition

Forte tête, rebelle ; méchant, hargneux ; qui ne cède pas à la force ni à la douleur, impitoyable ; criminel important, respecté, voyou expérimenté ; dur à cuire, qui n'a pas peur ; belliciste, politiquement engagé

fréquence : 105
registre moderne : 4

synonyme : voyou, vaurien, truand, criminel, bandit

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1350.

1919 1919 1927 1931 1934 1935 1935 1937 1937 1939 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1947 1947 1947 1948 1948 1948 1949 1949 1950 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1954 1957 1957 1957 1957 1960 1963 1964 1966 1967 1967 1966 1968 1969 1969 1969 1970 1972 1972 1972 1973 1973 1973 1973 1974 1974 1974 1975 1975 1976 1976 1976 1976 1977 1977 1977 1978 1979 1979 1979 1979 1980 1981 1981 1981 1982 1982 1983 1986 1987 1990 1990 1998 1999 1999 2001 2002 2003 2004 2006 2009 2011 2011 2012 2016 xxxx

Citations

  • 1976 Je préfère de beaucoup des rencontres, même très, très sommaires, de garçons pas très affranchis, plutôt que des garçons de salon. J'aime les vrais durs, les vrai de vrai. source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1976 [D'un souteneur :] C'est un vrai, un dur de dur, pas une pomme, un vrai mec. source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 2009 Les plus durs ne se rendraient pas, c'était clair. source : 2009. Le Ciel sur la tête
  • 1954 Et tous ces durs, qui étaient admirés par tous les apprentis-gangsters – lisant leurs exploits dans la presse, se sentaient, tout à coup, mal à l'aise source : 1954. René la Brème perd la tête
  • 1960 de la pâte molle, pas de muscles, aucun réflexe, n'ont du parachutiste que le côté « petits durs » et le roulement d'épaules. Se bagarrent dans les bistrots, mais il leur arrive souvent de prendre des rossées. source : 1960. Les Centurions
  • 1953 Je revis Jeannette à l'usine, avec indifférence. Je jouais les durs, ceux qui s'en foutent, qui ne sont pas à une fille près. C'était faux, chiqué. source : 1953. Misère du matin
  • 1948 Voici Garraque, dur des durs, plusieurs fois condamné pour attaque à main armée, et qui se vante d'être un spécialiste du couteau et de ne jamais rater son homme. source : 1948. Je sors du bagne
  • 1937 Mais je suis quand même trop vieux, trop avancé, trop salope sur la route maudite du raffinement spontané… après une dure carrière « de dur dans les durs » pour rebrousser maintenant chemin ! source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1937 Nos plus chevronnés poncifiants zolateux, « durs de durs » naturalistes, « théâtre-libristes » de la première heure foncent balbutier en cures d'attendrissement chez « Miss Baba » source : 1937. Bagatelles pour un massacre
  • 1954 On vous a arrangé, on dirait, hein ? On tombe pas toujours sur des freluquets de mon espèce, hein ? On tombe des fois sur des manches, hein ? Où c'est qu'on vous a filé cette avoine ? monsieur le dur ? source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1954 Tu es un dur, hein, Larpent ? Un mariolle ? On ne te la fait pas, hein ? source : 1954. Le soleil naît derrière le Louvre
  • 1954 j'aurais pu profiter de la guerre de 1939 pour me remonter : pouvais pas, j'étais en taule. Maintenant, me v'là le dur des durs source : 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville
  • 1966 Winkler n'était pas un vrai dur, ça se sentait source : 1966. Calone est arrivé
  • 1969 Dame loi a eu très mal car nos quatre brigands sont des durs source : 1969. Au décarpillage
  • 2003 Je ne suis pas devenu une petite dure du jour au lendemain source : 2003. Dans l'enfer des tournantes
  • 1950 Le pays se divisait inégalement en « durs » et en « mous » – plus de mous que de durs. source : 1950. Monsieur Paul
  • 1986 Vieux cheval de bataille, elle était archiconnue de la police pour avoir volé, avoir frappé, avoir entôlé filles et clients. Une dure de dure. source : 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris
  • 2001 Les enfants étaient vraiment durs, et j'ai bien ramé avec deux ou trois classes source : 2001. Sale prof !
  • 1975 Est-ce qu'on peut dire les durs qui reviennent du parloir brisés, éteints, silencieux, parce que leur femme ne viendra plus source : 1975. Souvenirs obscurs d'un Juif polonais né en France
  • 1947 Benito […] était probablement un « dur », lui aussi. Très large et râblé, comme La Poigne, il avait cependant un regard moins sinistre. source : 1947. Fleur-de-Poisse
  • 2004 Nos clients étaient au nombre de trois. Nous les avions jugés. Pas des « durs », des moussebilines qui allaient pousser des « djounouds ». source : 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
  • 1977 À quelques mètres de là, le sergent-chef Baillistre remonte sa carabine démontée. Il ne porte aucun galon, mais personne ne peut s'y tromper : ce n'est pas un deuxième pompe. Voilà longtemps qu'il s'accroche à l'arbre. C'est un dur de dur source : 1977. Faut pas rire avec les barbares
  • 1979 ces types-là, c'était les nerfs… On les appelait des « gros durs »… […] Les gros durs, c'était ça : des nerfs ! Le contraire du vrai dur. source : 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent.
  • 1967 On essaie à tout prix de passer pour un « dur », on s'invente même des méfaits imaginaires. source : 1967. Le cachot
  • 1953 Il a beau crâner, gueuler, jouer au dur ; le petit vent de folie qui lui passe sur l'échine et ses mirettes pleines de panique m'apprennent qu'en réalité, notre rencontre ne le comble pas de joie et lui fout les chocottes. source : 1953. ...et ça continue !

<25 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Extension de sens (GB) /

  • 1350 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.