baratin

baratin (tableau rapide)
baratin ■ Discours séduisant, convainquant, éventuellement mensonger (discours publicitaire, discours pour vendre qqchose, paroles de séduction) ; ■ (péj.) discours futile, sans intérêt ; ■ éloquence, bagout ; □ parler, séduire, subjuguer ; □ obtenir qqchose de qqun en négociant, en discutant ; □ ne pas se laisser convaincre par de simples paroles ; ≠ vrai, authentique ; pas de mensonge
synonyme discours, boniment, mensonge, insincérité
date 1926
fréquence 68

baratin

& (barratin) ; du baratin ; faire du baratin ; placer son baratin ; débiter son baratin ; au baratin ; avoir au baratin ; le faire au baratin ; ne pas marcher au baratin ; ≠ pas du baratin ; pas de baratin

n.m.

Définition

■ Discours séduisant, convainquant, éventuellement mensonger (discours publicitaire, discours pour vendre qqchose, paroles de séduction) ; ■ (péj.) discours futile, sans intérêt ; ■ éloquence, bagout ; □ parler, séduire, subjuguer ; □ obtenir qqchose de qqun en négociant, en discutant ; □ ne pas se laisser convaincre par de simples paroles ; ≠ vrai, authentique ; pas de mensonge

registre moderne : 6

Synonyme : discours, boniment, mensonge, insincérité Famille : baratin

Citations
2009 Il connaissait bien les gars comme Djet. Ces gars-là ne marchaient pas au baratin. Il fallait du concret, du costaud. source : 2009. Le Ciel sur la tête
1972 j'eus affaire à un commissaire qui crut m'avoir au baratin source : 1972. Cambrioles - Les bouleversants mémoires de l'Arsène Lupin de l'après-guerre
1952 Et comme son patron bient se jeter un demi-setier dans le col, il me présente et me fait recommencer mon baratin source : 1952. Mon taxi et moi
1952 Ne fais pas l'andouille, riposta le mec. Tu sais très bien que tout ça, c'est du baratin. Tu peux faire croire ça aux flics, si tu veux, […] mais pas à moi source : 1952. Rencontre dans la nuit
1966 Je vous fais confiance. Vous finirez bien par l'avoir au baratin. Vous ne vous défendez pas trop mal en général source : 1966. Calone est arrivé
1969 Je lui raconte une vague histoire de blousons noirs épris d'aventure mais mon baratin fait tchoufa source : 1969. Au décarpillage
1955 Aujourd'hui le mot « baratin » qualifierait bien le plaidoyer que je débitai avec chaleur et conviction source : 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1971 « Vous savez, j'y crois à votre Christ… » Ce qui a été sensationnel c'est qu'aussitôt ils ont vu que ce n'était pas du baratin. source : 1971. Histoire de Michèle
1973 On causa du pays et il me [une jolie femme] fit du baratin, ce jour-là et les suivants… C'est tout ! source : 1973. Le Savoyard et la Vaudoise
1978 Il débite son baratin avec des gestes de démarcheur d'assurances et, pour finir, une tape paternelle sur l'épaule de l'ouvrier qui travaille sans rien dire. source : 1978. L'établi
2011 Lui, il n'y a qu'un truc qui l'intéresse, c'est le cul. Il parle rarement d'autre chose. Il est tout le temps en train de discuter le coup avec une bonne femme, mais on ne sait jamais si son baratin prend ou pas. source : 2011. La nuit du vigile
1965 Les gars ont cru ou pas cru mon baratin, je n'en sais rien, toujours est-il qu'ils m'ont loqué et avancé cinquante dollars. source : 1965. Le Tigre entre en piste
1976 –Oui !… Je… parle… et vous… me laissez en… vie… […] –O.K., jacte et tu pars. Mais pas de baratin. source : 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza

<13 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

De barat, déverbal de barater « tromper ». → Baraterie (GR) /

  • 1926 ESN, arg. des voleurs ; d'abord « portefeuille vide substitué par un complice » (1911) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).