dèche

dèche (tableau rapide)
dèche Misère, indigence, grande pauvreté, manque d'argent, quand on n'a plus de travail ni d'argent, pénurie ; perte, dépense, déficit, ruine ; ennui ; être démuni, dans la misère, miséreux, désargenté ; écot ; payer la dépense, payer l'écot ; se ruiner
synonyme argent (sans), pauvre, perte, misère, pauvreté, dépenser (argent)
date 1835
fréquence 63

dèche

& déche ; dêche ; la sainte dèche ; de la dèche ; être dèche ; être dans la dèche ; être en dèche ; en dèche ; dans la dèche ; payer la dèche ; battre la dèche ; battre le dèche ; tomber dans la dèche ; traîner la dèche ; étaler sa dèche

n.f.

Définition

Misère, indigence, grande pauvreté, manque d'argent, quand on n'a plus de travail ni d'argent, pénurie ; perte, dépense, déficit, ruine ; ennui ; être démuni, dans la misère, miséreux, désargenté ; écot ; payer la dépense, payer l'écot ; se ruiner ALL : Verlust, Elend, ohne Geld, unglücklich sein / ANG : extreme poverty ; ANG : he is hard up (speaking of a ruined man or a spendthrift)

registre ancien : 7 registre moderne : 6

Synonyme : argent (sans), pauvre, perte, misère, pauvreté, dépenser (argent) Famille : dèche (misère)

1404.jpg: 467x700, 118k (10 janvier 2014 à 00h00)

Citations
1883 la légende du rapin fainéant et hurluberlu s'émiette et s'effrite comme celle de la dèche éternelle à laquelle était vouée l'artiste dans l'esprit des bourgeois source : 1883. Le Tableau de Paris
1883 la dèche dominicale source : 1883. Le Tableau de Paris
1977 Si je viens demander un secours c'est que j'en ai besoin, croyez-moi monsieur Monbrisson, je suis dans la dèche complète. source : 1977. Une vie de cheval
1884 Floflo, qui avait dû se requinquer des bottines au chapeau, se surprit à penser que c'était une ressource de moins en cas de dêche source : 1884. Le Boul' Mich'
1897 J'aim' mieux qu'on m'batt que d'battre la dèche source : 1897. Je suis pocharde !
1897 je t'offrirais bien, quoiqu'en dèche, une frit' de goujons source : 1897. Fleur de berge
1937 J'suis dans la dèche, je n'en peux plus (titre, refrain) source : 1937. Je suis dans la dèche
1943 nul besoin de me familiariser avec la ville, la connaissant amplement pour y avoir, à vingt, vingt-deux ans, traîné la savate et la dèche source : 1943. 120, rue de la Gare, dans Les enquêtes de Nestor Burma et les Nouveaux mystères de Paris
1952 Un après-midi, il étalait sa dèche, à la rigolade. –Dis-donc, Pellerin, tu vas me faire du crédit. J'ai les doublures qui se touchent source : 1952. Mon taxi et moi
1892 Enfin dans ce milieu de half and half Paolo espérait bien raccoler quelques dignes gentlemen en dèche source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
1939 La duchesse de Clermont-Tonnerre me disait qu'il y a un mois ou deux, on avait fait une saisie chez la comtesse Mathieu de Noailles qui est 'dans la dèche' source : 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939)
1872 Le bra[n?]que ne b[i?]llera pas ta dèche [payera pas ton écot], il est trop arcasien. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (2)
1872 Bille la dèche [Paye la dépense], pas de carme dans mes ballades. source : 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (6)
1927 Et quelle dèche ! source : 1927. Souvenirs de la vie de plaisir sous le second Empire
1883 des bacheliers ratés, des prêtres défroqués, des notaires en dèche. source : 1883. Le Tableau de Paris

<15 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Mot angevin du même sens (SAINXIX) / Cette expression est due à une circonstance curieuse : un colosse nommé Hache, marchand de ribouis au Temple, avait la passion du théâtre : il était figurant et voulait parler ; il obtint de Laloue de dire un mot dans une pièce et au lieu de dire, 'quel échec' il dit 'quelle dèche' : l'expression est restée pour désigner un grand malheur (VIR) / Abbreviation of déchéance, moral fall (MAR) / Hache, marchand au Temple voulait être acteur ; A force d'intrigues, d'obsessions, il obtint de dire un mot dans une pièce de Laloue ; il devait dire à Napoléon : 'Quel échec, mon Empereur !' La langue lui fourcha, il avait oublié ! Alors, à tout hasard, il s'écria : 'Ah! quelle dèche ! mon Empereur.' L'expression est restée ; et, dans le langage populaire, lorsqu'on veut indiquer une grande pauvreté, elle est employée (VIR-PAROUB) / Pourrait venir de debere = devoir, dettes (AYN) / Probablt. de déchoir → Déchéance (GR) /

  • 1846 ; « perte au jeu », 1835, Raspail (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).