Définition de : comme un gniaff

comme un gniaff

Définition

Grossièrement, comme un goujat (?)

fréquence : 001

synonyme : grossier, individu grossier, impoli morphologie : comparaison

Chronologie

1932

Citations

  • 1932 [lettre de Huysmans à Zola (1881)] il décoche par la même occasion quelques traits acérés, prévoyant qu'il va être obligé de se conduire vis-à-vis « du fade De Nittis » et de « son étrange femme », « comme un gniaff » source : 1932. Zola

<1 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.

Discussion

Merci pour vos contributions.

Un gniaff, c'est un cordonnier selon Emile Pouget et son journal Le Père Peinard, réflecs hebdomadaires d'un gniaff (1889). Une autre référence (1875) sur Wikisource, sous recarrelage. Et dans la citation de Bob / Zola, ne s'agit-il pas de Huysmans ? 23.09.2019 –MarianneEnckellMenckellCirach

Oui, gniaff, gniaf, au sens de cordonnier est assez connu et déjà enregistré ; je pense que la présente notice ouverte il y a longtemps, l'a été pour le comparatif comme un gniaff (probablement : grossièrement, comme un goujat ; cf. faire une gniafferie) (sens 2 de cnrtl.fr/lexicographie/gnaf). Je corrige, de même que la coquille sur Huysmans. Cette notice est appelée à être fusionnée quand je rassemblerai les gnafs, sens 2. Merci !24.09.2019 –Gb