Définition de : chouette

chouette & chouet ; chouette ! ; chouette alors ! ; c'est chouette ; c'est rien chouette ; être chouatte ; du chouette ; c'est fait chouette ; chouatte ; choiette ; de chouette ; un peu chouette ; (choïette) n., adj.

Définition

■ Beau, bien, bon, joli, élégant, excellent, admirable, supérieur, de qualité ; ■ gentil, aimable, sympathique, agréable ; individu bien, supérieur ; du bon, quelque chose de qualité ; ■ expression de satisfaction, de joie, de contentement ; de qualité sup.

ANG : fine, elegant, it is grand (for acceptance or approbation), good ! (for good luck), it is very nice / IT : bello, buono
fréquence : 243
registre ancien : 7 registre moderne : 6

synonyme : gentil, aimable, sympa, bien, bon, beau, joli, très bien, de qualité supérieure, excellent

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1830.

1835 1836 1840 1840 1842 1844 1844 1844 1846 1846 1847 1848 1849 1857 1859 1861 1862 1863 1863 1866 1867 1867 1870 1870 1876 1877 1884 1884 1885 1886 1887 1888 1888 1888 1889 1891 1892 1892 1894 1895 1895 1895 1897 1897 1897 1897 1897 1899 1899 1899 1899 1900 1901 1901 1901 1902 1902 1903 1903 1904 1904 1905 1905 1905 1905 1907 1907 1907 1908 1908 1909 1910 1910 1910 1911 1911 1911 1912 1914 1914 1914 1914 1914 1914 1915 1915 1915 1915 1915 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1919 1919 1919 1920 1921 1925 1926 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1927 1929 1930 1930 1931 1931 1932 1932 1933 1934 1934 1935 1935 1936 1937 1938 1938 1938 1939 1939 1942 1943 1945 1945 1946 1946 1947 1947 1947 1947 1948 1948 1951 1952 1952 1952 1953 1953 1953 1953 1953 1953 1954 1954 1954 1954 1955 1955 1955 1955 1955 1955 1956 1956 1957 1957 1957 1957 1959 1960 1960 1960 1961 1963 1963 1965 1965 1965 1967 1967 1968 1966 1968 1969 1969 1969 1971 1971 1973 1974 1975 1976 1976 1976 1976 1976 1977 1977 1978 1978 1978 1979 1979 1979 1979 1980 1980 1980 1980 1981 1981 1981 1983 1984 1984 1987 1987 1988 1990 1990 1992 1994 1997 1998 1998 1999 1999 1999 1999 2000 2000 2002 2003 2004 2006 2007 2008 2011 xxxx xxxx xxxx xxxx

Citations

<30 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

CHOUETTE2, adj. Pop., fam. A. [En parlant d'une pers.] Qui est d'un commerce agréable; dont le comportement est digne d'éloges. Vrai alors, si elle te ressemble, elle doit être chouette ta soeur ! (COURTELINE, Le Train de 8 h 47, 1888, III, 1, p. 224). Mes camarades (...) me disaient : « Elle [la bonne] est vraiment chouette. Pourquoi ne couches-tu pas avec elle ? » (L. DAUDET, La Recherche du beau, 1932, p. 11). B. [En parlant de qqc.] Qui est parfait en son genre. Vue de mer un peu chouette (G. SAND, Correspondance, t. 5, 1812-76, p. 224); un chouette pot-au-feu (ZOLA, La Débâcle, 1892, p. 25) : (...) On dira ce qu'on voudra, mais tu as de chouettes nénés, ma petite Diane. L. DAUDET, Médée, 1935, p. 49. En emploi adv. C'est chouette. C'est bien, c'est agréable. S'accoudant sur la barre de la croisée, [Anatole] cria : Très chouette! (HUYSMANS, Les Soeurs Vatard 1879, p. 119). En emploi interjectif. Pour marquer la satisfaction, le plaisir. Chouette! dix bonnes minutes de plus dans mon fauteuil (COLETTE, L'Envers du music-hall, 1913, p. 117). Prononc. et Orth. : []. Lar. 19e et Nouv. Lar. ill. : ,,on dit aussi quelquefois, mais plus rarement, chouettaud et chouettard``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1825 adj. pop. « bon, agréable » (d'apr. ESN.); 1830 (Arago ds Larchey cité par QUEM.); 2. 1836 subst. (PARENT-DUCHATELET De la prostitution dans la ville de Paris, p. 137 ds SAIN. Lang. par., p. 258 : une fille publique jolie est une gironde ou chouette). Prob. emploi fig. de chouette1* d'apr. le comportement attribué à cet oiseau : cf. a. fr. choëter « faire la coquette » (XIIIe s. ds T.-L.), la métamorphose de la belle jeune femme en chouette dans le songe de Panurge (RABELAIS, Tiers Livre, XIV) et 1770 faire la chouette à qqn « (d'une femme) faire la coquette auprès de quelqu'un » (Lecomte ds Rev. hist. litt., 5, 374 cité par QUEM.); cf. aussi l'ital. civitta « chouette » et « coquette, femme légère » XVe s. ds DEI. STAT. Chouette1 et 2. Fréq. abs. littér. : 335. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 289, b) 690; XXe s. : a) 671, b) 404. (tlfi:chouette)

  • P.-ê. emploi fig. de chouette = oiseau ; déjà dans Rabelais : jolie comme une belle petite chouette ; cf. aussi ital. civetta « chouette », et « femme coquette » (GR)
  • Prob. emploi fig. de chouette (=oiseau) d'apr. le comportement attribué à cet oiseau : cf. a. fr. choëter « faire la coquette » (XIIIe s. ds T.-L.), la métamorphose de la belle jeune femme en chouette dans le songe de Panurge (RABELAIS, Tiers Livre, XIV) et 1770 faire la chouette à qqn « (d'une femme) faire la coquette auprès de quelqu'un » (Lecomte ds Rev. hist. litt., 5, 374 cité par QUEM.) ; cf. aussi l'ital. civitta « chouette » et « coquette, femme légère » XVe s. ds DEI (TLFi)
  • N'est plus guère en vogue aujourd'hui (FrançoisPléiade)
  • 1830 (GR) / Ca 1825 « bon, agréable » (d'apr. ESN) ; 1830 (Arago ds LARCH) ; 1836 : subst. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.