tiré à quatre épingles

tiré à quatre épingles (tableau rapide)
tiré à quatre épingles Être habillé avec rigueur, habillé impeccablement, bien apprêté, élégant ; (sobriquet d'un voyou élégant)
synonyme élégant, distingué
date 1690
fréquence 30

tiré à quatre épingles

& être tiré à quatre épingles ; Quat'-z-épingles

locution

Définition

Être habillé avec rigueur, habillé impeccablement, bien apprêté, élégant ; (sobriquet d'un voyou élégant)

registre ancien : 4 registre moderne : 4

Synonyme : élégant, distingué Usage : vestimentaire

Citations
2006 –Quelqu'un sait ce que veut dire « tirée à quatre épingles » ? Des rangs ont fusé des propositions anarchiques et irrecevables. J'étais content de pouvoir expliquer. –Tirée à quatre épingles c'est quand une dame est habillée de façon très stricte, tellement stricte qu'on dirait qu'elle est maintenue debout par quatre épingles qui la tirent, vous voyez ? source : 2006. Entre les murs
1979 Nous allons y trouver un essaim de mignons jeunes gens du genre tirés à quatre épingles, qui se livrent ouvertement au racolage en public source : 1979. Les mauvais lieux de Paris
1970 Malko eut froid dans le dos devant cet officier bien élevé, aimable, tiré à quatre épingles, qui se préparait à un petit génocide bien propre source : 1970. SAS - Amok à Bali
1899 comme il était assez bien de sa personne, fort aimable, toujours tiré à quatre épingles source : 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre
1892 nette et proprette dans sa robe noire tirée à quatre épingles, le type parfait de la bourgeoise de Paris source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
2006 À cinquante-six ans, Éric Le Douaron, sous la raideur de son uniforme tiré à quatre épingles, dégage l'énergie d'un cyclone. source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
1990 Toujours tiré à quatre épingles, d'une élégance rare, portant une garde-robe sur mesure et recherchée, il présente bien source : 1990. Pickpockets ! Vingt ans de flagrant délit : un flic parle
1976 Il y a la Bosco, qui est la petite minette toujours tirée à quatre épingles. source : 1976. Le gang des Abbesses, dans Hennig, Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine, paru dans Façade (1976)
1978 Le contremaître […], un petit monsieur tiré à quatre épingles, très homme d'affaires avec la cravate et le veston sous la blouse blanche repassée de frais. Pas n'importe qui, Huguet source : 1978. L'établi
1911 On a toujours eu des dessous aux pommes, mon petit gars… À preuve qu'on me blazait le beau Nénesse à la Courtille, et Nénesse Quat'-z-épingles à la barrière d'Italie… C'est pour te dire ! source : 1911. Le journal à Nénesse

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments
  • 1690 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).