Définition de : marsouin

marsouin& les marsouins ; les Marsouin ; (marsouis) n.m.

Définition

Soldat de l'infanterie de marine, officier d'infanterie de marine, soldat de la coloniale, soldat d'infanterie coloniale, fusilier marin, se dit aussi des marins de la flotte marchande ; infanterie de marine

ALL : Marineinfanterist / ANG : a marine
fréquence : 045
registre ancien : 6 registre moderne : 6

synonyme : soldat, fantassin, marin, matelot usage : militaire, guerre, marin, marine, navigation, Saint-Cyr

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1828.

1880 1882 1885 1886 1886 1888 1888 1896 1899 1899 189x 1900 1908 1914 1914 1915 1915 1916 1916 1916 1916 1917 1917 1917 1917 1917 1918 1918 1918 1919 1920 1922 1924 1936 1947 1951 1953 1958 1977 1988 1993 1994 1998 1998 1999

Citations

1914 À cause des chômages, et par un coup de tête, il s'était engagé dans la légion étrangère. De là, on l'avait accepté pour servir « aux marsouins ». source : 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
1914 « Alors, comment que vous étiez, sur le bateau, tous les marsouins » demanda-t-elle ? Il expliqua de son mieux, précisant d'infimes détails pour produire l'illusion qu'il savait tous les organes d'un grand navire. source : 1914. Fin d'aventure, dans Racaille et parias
189x Des vrais soldats cré nom de d'là / Ce sont des fusiliers marins / Vivent les marsouins source : 189x. En revenant du Dahomey, dans Répertoire de romances - chansons et chansonnettes appartenant à Louis Marguerite (mss)
1880 si le gros Machin échoue à l'examen d'équitation, si Max veut décidément les marsouins, ça biche dans le mille ! On s'arrêtera dans les 180, vous verrez. –Moyenne de 11½ alors… source : 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien
1916 Un grand escogriffe de marsouin, la poitrine nue, se rase tranquillement devant un bout de glace fiché dans une poutre. source : 1916. Crapouillots - Feuillets d'un carnet de guerre
1916 Un colonial du 6e, de Tarare, qui avait eu l'épaule affreusement transpercée, s'était capoté en lignard et pantalonné en artilleur. Seul son képi à ancre rouge, échappé au naufrage, le révélait marsouin. source : 1916. Journal d'un simple soldat. Guerre-captivité 1914-1915
1953 Fier d'avoir su si bien baiser, à si peu de frais, lui, le colonisateur officiel, le marsouin légendaire chargé de témoigner notre civilisation aux sauvages, à l'ombre du beau drapeau tricolore source : 1953. Allons z'enfants
1977 De plus, grande surprise, pas de marsouins ici. On se lave. On se bichonne. Aux antiquaires, la tradition coloniale ! source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

  • Ce surnom vient, sans doute, de ce que les marsouins sont tantôt à terre, tantôt sur mer, comme les marsouins paraissent sur la mer et disparaissent (Dech1918)
  • 1828 : marin ; 1858 : soldat de l'infanterie de marine (GR) / ancien (Dauzat1917MdF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).