chantage

chantage (tableau rapide)
chantage Rançonnage, menacer qqun de dévoiler qqchose (de déshonorant en général : homosexualité, adultère, etc.) en échange d'argent, d'informations, etc. ; (procédé mis en usage par certains journalistes pour forcer les artistes à s'abonner à leur journal)
synonyme chantage, faire chanter
date 1837
fréquence 85

chantage

& faire du chantage

n.m.

Définition

Rançonnage, menacer qqun de dévoiler qqchose (de déshonorant en général : homosexualité, adultère, etc.) en échange d'argent, d'informations, etc. ; (procédé mis en usage par certains journalistes pour forcer les artistes à s'abonner à leur journal)

registre ancien : 4 registre moderne : 2

Synonyme : chantage, faire chanter

Citations
1862 Le vice antiphysique a pris […] un accroissement presque incroyable, et ceux qui exploitent cette abominable impureté se sont créé une véritable organisation qui destine de jeunes hommes à servir d'appât [.] à une industrie connue sous le nom de chantage source : 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865
1867 la prostitution pédéraste a pris dans l'ombre un accroissement presque incroyable et a reçu une organisation clandestine destinée surtout à favoriser l'industrie coupable désignée sous le nom de chantage source : 1867. Etude médico-légale sur les attentats aux moeurs
1867 Les hommes qui se livrent au genre d'escroquerie dit chantage ne sont, le plus ordinairement, que des voleurs d'une espèce particulière, qui, sans être toujours adonnés eux-mêmes à la pédérastie, spéculent sur les habitudes vicieuses de certains individus source : 1867. Etude médico-légale sur les attentats aux moeurs
1998 et il se gardera bien de souffler mot rue Scheffer de l'étrange négociation, le terme plus exact de chantage lui répugne et l'emplit de honte, préliminaire à son intervention. source : 1998. Il faut tuer René Dousquet !
1971 Les « étoiles filantes » se livrent rarement au chantage, à l'entôlage ou à la relance source : 1971. Les étoiles filantes
1990 J'ai peur d'un chantage, de moyens de pression, peut-être […] qu'ils ont pris des photos les dernières fois que je m'étais un peu amusé dans la boîte. L'homosexualité dans ce monde, c'est possible tant qu'on n'en parle pas. source : 1990. À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
1873 Bien réussi un pédé au chantage de 1800 fr., un bobe et une bride en jonc (bijoux), harnais (vêtements) de toute sorte avec mon poteau (camarade) Coconas. source : 1873. Notes d'un voleur - mémoire autobiographique
1978 Il y en a d'autres [truqueurs] qui font du chantage, qui arrivent à prendre les papiers et à faire chanter. source : 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1978 Toute cette agitation des chefs est un chantage implicite. Ah, vous refusez de travailler trois quarts d'heure de plus ? Très bien. Nous allons montrer ce que nous pouvons faire des neuf heures et quart pendant lesquelles vous restez en notre pouvoir source : 1978. L'établi
1974 L'ancienne maîtresse l'ayant appris, soumit Simonovski à un chantage perpétuel, menaçant, faute pour lui de céder à ses exigences financières sans cesse renouvelées, de révéler sa liaison et de porter ainsi atteinte à la réputation de celle qui l'avait aimé source : 1974. J'ai été 16 ans médecin à Fresnes

<10 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

De (faire) chanter (GR) /

  • 1837 Vidocq (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).