Définition de : mécaniser

mécaniser

Définition

Ennuyer, tourmenter ; battre, frapper ; railler, gouailler, persifler ; médire de ; taquiner, tourmenter ; chagriner

fréquence : 014
registre ancien : 7 registre moderne :

synonyme : railler, se moquer, médire, critiquer / critiqué, éreinté, calomnié / médisant, critique

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1828.

1828 1829 1832 1844 1844 1876 1900 1901 1902 1920 1927 1932 1951 1955

Citations

1844 depuis ce matin qu'il nous mécanise !… En voilà un oiseau !… source : 1844. Deux papas très bien, ou la grammaire de Chicard
1927 Mais ne me prenez pas pour une grosse caisse, je n'ai pas la santé résistante, je suis sûr d'en mourir, si vous continuez à me mécaniser de la sorte source : 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1955 Je ne veux pas mécaniser l'honorable corporation, mais enfin, il tranchait sur l'ensemble source : 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement)
1932 Alors, quoi, tu t'épates parce que tu as entendu deux imbéciles mécaniser ton invididu ? source : 1932. Vidocq - Le roi des voleurs, le roi des policiers
1828 je n'aime pas que l'on mécanise les hommes de talent source : 1828. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome premier)

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

C. − Pop., vx. Mécaniser (qqn). (Le) taquiner, (l') ennuyer, (le) malmener. Sur tous les toits voisins, il y avait de la fripouille qui le mécanisait. Avec ça, ces blagueurs lui lâchaient des bandes de rats dans les jambes (Zola, Assommoir, 1877, p. 791). c) 1834 « taquiner, tourmenter » (Land.); (tlfi:mécaniser) /

  • 1834 (GR, TLFi) / 1828 (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).