Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

(Page 5 sur 46)

forum abclf » Jeux de mots... » Définitions fantaisistes

Flux RSS du sujet

Messages [ 201 à 250 sur 2 261 ]

201 Dernière modification par Necriis (23-08-2007 06:42:00)

Re : Définitions fantaisistes

PRESBYTE : n.m. contraction du verbe 'presser' et du mot 'Byte' (Octet) officialisé en 2006 par la Commission générale de terminologie et de néologie afin de remplacer le terme commercial 'Winzip' dans la définition d'un programme informatique permettant la compression des Bytes occupées par les données pour gagner de l'espace libre.


CONTIGU :

202

Re : Définitions fantaisistes

CONTIGU :  du latin CON - avec, et contraction française T.I.G. - travaux d'intérêt générales

La condamnation qu'imposent les juges quand ils trouvent un vieux coupable de dénigrer la jeunesse (ça se passe souvent, mais d'habitude, les vieux ne sont jamais pris!) Le vieux en question est condamné à rester avec plusieurs jeunes hommes et tenir sa langue, pendant qu'ils servent la condamnation pour leurs incartades respectives

MANIGANCE :

les événements mémorables ne ressemblent jamais à ce qu'on attend d'eux.

203

Re : Définitions fantaisistes

MANIGANCE : De MANI- pour main et GANSE- pour boutonnière : Estafilade peu profonde que l'on se fait à la main avec le bord d'une feuille de papier !
Dans certains milieux professionnels, cela peut être considéré comme un accident du travail.
"Cet employée de la Sécurité Sociale a eut un arrêt de travail suite à une manigance"

GOUVERNER :

204

Re : Définitions fantaisistes

GOUVERNER : forme contractée de GOYAVE - un fruit tropical, et ÉREINTER - fracasser

Ce qu'on fait quand les hommes ou femmes politigues parlent en public. On pourrait fracasser des goyaves en les jetant.

ÉNARTHROSE

les événements mémorables ne ressemblent jamais à ce qu'on attend d'eux.

205

Re : Définitions fantaisistes

ÉNARTHROSE : n. f. Affection chronique dégénérative et dangereuse qui peut apparaître chez des étudiants ayant échoué au concours à l'E.N.A.


PERFIDIE :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

206

Re : Définitions fantaisistes

PERFIDIE : de PERFUSION et DIE (jour)
Instillation d'un poison violent.

LUMINESCENCE :

207 Dernière modification par marie-de-versailles (29-08-2007 09:03:44)

Re : Définitions fantaisistes

LUMINESCENCE :  terme du jargon scientifique formé de la contraction des mots  «  lumière, mine et sens »

La LUMINESCENCE est la mise en évidence, par un rayonnement lumineux, de la présence du sixième sens chez les futurs élèves de l’Ecole des Mines.
En effet, cette sensibilité qu'est l'intuition, est dorénavant exigée au concours d'entrée de cette prestigieuse école car on s'est rendu compte qu'elle était particulièrement rentable, dans une entreprise, à tous les niveaux de décision.

SOMESTHESIE

208

Re : Définitions fantaisistes

SOMESTHÉSIE : n. f. 1534 de sommeil et gr. aesthésis « sensation »

LITT. Beauté de la sensation du sommeil, surtout de celui partagé avec d'autres personnes dans le même lit.

Toujours battait à froid. Songeait creux. Pratiquait la somesthésie. Faisait le sucré. Écorchait le renard. [...]
RABELAIS, Gargantua (ch. XI De l'adolescence de Gargantua)


CORAILLEUR :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

209

Re : Définitions fantaisistes

CORAILLEUR
Chacun des partenaires d'un duo comique.
« Chevalier et Laspalès sont des corailleurs des travers de notre société » (Michel Serres)

ACCOUER

210 Dernière modification par paprika (24-10-2007 19:41:24)

Re : Définitions fantaisistes

ACCOUER
contraction  de "á lui donner des coups" exemple : il est bete accouer
D accord ...un peu simple... il faut bien commencer!;)

SOUDARD

211 Dernière modification par Bookish Prat (24-10-2007 20:52:18)

Re : Définitions fantaisistes

SOUDARD

Les vils imitateurs de San-Antonio se virent infliger ce sobriquet infâmant. Un soudard méritait donc la trique, et même la garcette big_smile

GARCETTE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

212

Re : Définitions fantaisistes

garcette :
c'est facile, c'est une jeune garce, synonyme : lolita

allegorie :

213

Re : Définitions fantaisistes

ALLEGORIE :
Il y a tres tres longtemps les petits cochons s appelaient des gorets, les personnes chargees de mener ces gorets aux champs parlaient ainsi avec leurs cochons pour les faire avancer " allez gorets" evidemment il fallait un grand savoir pour faire avancer les gorets,... une vraie science d ou  allegorie

LALLATION

214

Re : Définitions fantaisistes

LALLATION : Manière affectée de parler en levant le petit doigt et en appuyant fortement sur les A

ALLERGIE

Tutoiement très plaisamment accepté et plus si affinité(s) grammaticale(s) et lexicale(s).

Re : Définitions fantaisistes

ALLERGIE : Action de se rendre au Groupement d'Intêret Economique.

MARECAGE

Re : Définitions fantaisistes

MARECAGE :

Supplice médiéval, en usage dans les zones côtières : on menait le condamné sur une plage à marée basse, on l'enfermait dans une cage, et on attendait que la mer monte.

ANACÉPHALÉOSE

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

217

Re : Définitions fantaisistes

ANACÉPHALÉOSE : Ana Céphalée Ose
Ana en arabe est la première personne du singulier : moi. Céphalée du grecque « Tête ». Ose du verbe oser
Littéralement : j’ose avec ma tête


RECIT

Tutoiement très plaisamment accepté et plus si affinité(s) grammaticale(s) et lexicale(s).

Re : Définitions fantaisistes

RECIT (prononcer reu-kit' ou reu-ssit') Pratique frauduleuse consistant à reconstituer un emballage commercial après en avoir subtilisé un élément coûteux ou attrayant.

ANNALISTE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

219

Re : Définitions fantaisistes

ANNALISTE : n. m. celui qui est expert dans des pratiques anales. Par extension: celui qui est dypterosodomite.
REM.: On écrirait mieux analiste.


ROUSCAILLER:

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

220

Re : Définitions fantaisistes

ROUSCAILLER: terme de cuisine par allusion à une vieille recette de nos régions : action d'accommoder un poisson délicieux ,le rotengle, ( poisson à la couleur rousse) cuit dans une décoction à base d'herbes et de fromage blanc.

TYLOSIS:

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

221 Dernière modification par Bookish Prat (11-02-2008 18:55:11)

Re : Définitions fantaisistes

TYLOSIS : de (S)TYLOSIS (par aphérèse). Tout le monde aura reconnu «la crampe de l'écrivain» des temps anciens qui ne disposait même pas d'un écran tactile avec correcteur orthotypographique.

TAPINOSE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

Re : Définitions fantaisistes

TAPINOSE :        Très familier :«faire le tapin » signifiant se prostituer en racollant  sur le trottoir ,le terme argotique de tapinose doit s'entendre comme une forme de verlan : Unetelle  s'est ,hélas,laissé convaincre de "tapinose" ,i.e de faire un test rue St Denis par exemple. Littéralement :oser le tapin.Expression vernaculaire du monde interlope.

MONACHISME

223

Re : Définitions fantaisistes

C'est facile :

MONACHISME : Amour fanatique de la ville de Munich.
Ex.: Louis II de Bavière était un vrai monachiste.


VORTICELLE

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

224

Re : Définitions fantaisistes

VORTICELLE – Le moteur d’un aspirateur-balai qui crée de la poussière un petit tourbillon hypnotique.

AMYGDALOTOME

225 Dernière modification par Algis (15-02-2008 13:56:26)

Re : Définitions fantaisistes

Erreur - Désolé. tongue

226

Re : Définitions fantaisistes

AMYGDALOTOME: n.m. Argot de Moulinsart. Bonne connaissance  d'un tiers (vient de la prononciation 'ami de l'autre homme').


NOMBRIL:

227

Re : Définitions fantaisistes

NOMBRIL – L’indice luisant d’une limace, ou plutôt, la manière dans laquelle il étincèle à la lueuer d’une lampe de poche, en donnant des gages du fait qu’il n’y aura plus laitues pour récolter.

BAJOCIEN

228 Dernière modification par Bookish Prat (23-02-2008 11:45:38)

Re : Définitions fantaisistes

BAJOCIEN — La langue des bergers des Bauges. Le bajocien a fait l'objet d'études linguistiques  approfondies qui ont permis d'éclaircir une vieille énigme linguistique : pourquoi la tome des Bauges ne prend qu'un m et la tomme de Savoie en prend deux.

FORMÈNE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

229

Re : Définitions fantaisistes

FORMÈNE : n. m. de l'anglais four men
Groupe musical de quatre hommes. Take That sont un formène.

REM. L'étymologie for men (pour hommes) est populaire, mais fautive.


CÉSAR :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

Re : Définitions fantaisistes

CÉSAR n. m., altération de «sézard», habitant des bords de la Sèze, rivière  tristement célèbre pour ses crues soudaines et dévastatrices. Les sézards, devenus «césars» vers la fin du XXe siècle, étaient réputés pour leur caractère emporté, leur facultés de réflexion réduites et leurs décisions fantasques.

Attention ! Tout jeu de mots intempestif sur le nom de l'auteur du Bon usage serait, ici, malvenu.

MOMORDIQUE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

231 Dernière modification par Brunoco (07-03-2008 14:09:24)

Re : Définitions fantaisistes

Momordique: Opposé à l'adjectif " bordélique" , momordique désigne d'une façon légèrement péjorative un enfant qui a la passion de l'ordre.
" Si Jean est bordélique, je le conçois, mais les gosses de François sont de vrais momordiques !!"

TABULATRICE

232

Re : Définitions fantaisistes

A l'instar de l'espionne courtisane qui glane les confidences au lit, la tabulatrice arrache les secrets autour d'un bon repas, copieusement arrosé.

  STATHOUDÉRAT

Ce qu'omet une liste d'interdictions est libre. L'énoncé de droits condamne ce qui n'est pas cité.

233

Re : Définitions fantaisistes

Que le français peut être difficile a prononcer; le STATHOUDÉRAT en est la preuve presque vivante.
Stathhhou dé rat : l’accent d’une contrée éloignée et la phonétique peuvent se meller et Le statut des rats c’est transformé.
La signification reste la même, il n est question que du "statut des rats".

SIGISBÉE

234

Re : Définitions fantaisistes

SIGISBÉE : n. m. de ci-gît spes (ici repose l'espoir)
homme laid qui n'est pris comme amant ou mari qu'en raison du désespoir d'une vieille fille également laide.

Ex. :
- De quoi te mêles-tu, sigisbée ? Serais-tu amoureux
de la duchesse ?
- Dieu m'en garde, messire.

(R. QUENEAU, Les fleurs bleues, p. 122)

BLAZER :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

Re : Définitions fantaisistes

BLAZER v. tr., terme argotique, XXe s., blazer,  donner ou prendre un faux nom : un blaze. Une étymologie non confirmée voudrait que l'origine en soit le mot «blazon», venu de l'anglais. Or, chacun sait que les armoiries qui figurent sur les blasons sont pour la plupart fantaisistes. Accoler son blaze sur un blason — blazer, donc —serait ainsi devenu synonyme de prendre un faux nom.

ÉRIGÉRON

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

236 Dernière modification par paprika (07-05-2008 11:40:22)

Re : Définitions fantaisistes

ÉRIGÉRON : n. m., nom donné surtout dans le sud de la France, aux constructeurs de huttes en pierres.
http://correcteurs.blog.lemonde.fr/files/img_0697.JPG
Ces huttes sont construites avec une base ronde et un toit en forme de dôme, d ou le nom de érigéron. (érigé rond).

Que j aime le français...;)

YOUYOU

237

Re : Définitions fantaisistes

YOUYOU Ahahah ! On ne nous la fait pas sur ABC ! Tout le monde a reconnu la version anglaise (English version ) de TUTU.  Ici, le corps de ballet de Petropavlovsk-Kamtchatski (Sibérie orientale), vêtu de youyous, dans une fraîche adaptation locale du Lac des cygnes.

http://supermiky.info/futile/tutuCidre.jpg

OUAOUARON

238 Dernière modification par greg (09-07-2008 10:57:48)

Re : Définitions fantaisistes

http://lucdurocher.naturephotoquebec.com/main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=246&g2_serialNumber=3

Ouaouaron /wawa???/

Zoophonétique synchronique. Terme (subst. masc.) de phonologie animalière désignant l'arrondissement labial caractéristique d'une espèce de grenouilles qui, par hypercorrection consécutive à leur habitude de se faire aussi grosses que des bœufs, finissent paradoxalement par aboyer au lieu de mugir. Toutefois les aboiements de ce type de grenouille diffèrent notablement du /wawa/ des canidés : les batraciens en question réalisent /uaua/, par excès de labialisation (lèvres trop arrondies), d'où l'expression /wawa/ rond

Zoophonétique historique. Les avis des zoophonéticiens divergent : la tradition bovinisante (issue principalement des milieux les plus orthodoxes de la zoodiachronie) conteste violemment l'analyse cynophile (tenants de la zoosynchronie, école zoocognitiviste ainsi que quelques rares zoosaussuristes dissidents). Le /uaua/ des ouaouarons serait en fait l'aboutissement d'une longue évolution d'un archéobeuglement (reconstitué) de type /mmmmmwa/ dont la perte (après réduction) de la consonne nasale initiale aurait été compensée dans un premier temps par la vocalisation de la semiconsonne /w/ en /u/, puis, dans un second temps, par redoublement de la syllabe /ua/.

L'Académie française reste prudemment silencieuse sur ce point.




MILLESOUDIER

239

Re : Définitions fantaisistes

Je vous aime de poursuivre ainsi le fil... Une longue pelote en vérité !
Merci à tous, participants aux facéties créatives ! smile

"On ne fait jamais d'erreur sans se tromper."  J. Prévert.

240 Dernière modification par Bookish Prat (02-08-2008 21:56:44)

Re : Définitions fantaisistes

Pearl a écrit:

Je vous aime de poursuivre ainsi le fil... Une longue pelote en vérité !

Chère Pearl, c'est pas parce que t'es l'initiatrice de ce jeu que t'es dispensée de joindre ta contribution, tout spécialement  lorsque Greg nous gratifie de cette  horreur lexicale : le millesoudier.
Heureusement que je dispose du rarissime Dictionnaire de la bouonne vielle langue jèrriaise au Tchubec de William Trois-Rivières et Bruce Jolicœur. Gaspé, s. d.
MILLESOUDIER n. m. — 1751; mot angl., de meal «repas» et soldier «soldat». Touriste. Au XVIIIe siècle, les soldats anglais envoyés en Gaspésie, région maritime du Québec, excédés de la nourriture infâme que leur servaient les cuisiniers régimentaux (baked beans and sausages), avaient pris l'habitude de déjeuner discrètement (homard bouilli) chez des Gaspésiens (souvent d'origine jersiaise)  compatissants. La tradition touristique et culinaire de la Gaspésie était née. Les millesoudiers, soldats mal nourris et près de leur sous, sont devenus les touristes gastronomes d'aujourd'hui.

POPULAGE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

241

Re : Définitions fantaisistes

Bookish Prat a écrit:

Chère Pearl, c'est pas parce que t'es l'initiatrice de ce jeu que t'es dispensée de joindre ta contribution, (...)

Garde à vous ! smile Sitôt lu, sitôt rendu !
Le mille soudier était effectivement un beau défi. smile Bravo Bookish !

POPULAGE : n.m (contraction de population et plage). Phénomène grégaire estival qui s'abat sur les plages de Méditerranée consistant en une accumulation dense et variée de chairs sur un espace parcimonieux nommé serviette. 


FESSÉE :


[Bonnes vacances à tous, au passage ! smile]

"On ne fait jamais d'erreur sans se tromper."  J. Prévert.

Re : Définitions fantaisistes

FESSEE :
Etymologiquement issue de fascia, faisceau, faisse, fascine, a pu s'utiliser comme synonyme de fascinée.
« Cette jeune élève était fessée par son professeur de philosophie, et, lorsque leurs regards se croisaient, ses gifles étaient tout empourprées. »

TROIS-SIX

243 Dernière modification par mercattore (12-08-2008 15:15:01)

Re : Définitions fantaisistes

TROIS-SIX :
Cette expression péjorative, peu usitée de nos jours, trouve son origine sous le règne de Louis XIV.
En 1664,  en effet, le roi accompagné de l'architecte Le Vau, se rendit sur le chantier où s'effectuait les travaux d'extension de son château de Versailles.

Apercevant le chantier, où ne se trouvait pas âme qui vive, le roi s'adressa à l'architecte :
   « - Pour quelle raison, monsieur, cette place est-elle ainsi déserte ?
      - Sire, la raison en est que de mauvais ouvriers oeuvraient à la trois-six, et nous avons  donc du procéder à leur expulsion, mais d'autres, dont nous gageons le sérieux, s'en viendront ici demain continuer le labeur.
      - Soyez plus clair, monsieur Le Vau, je ne comprends rien à vos propos.
      - Votre majesté, c'est que là où l'ouvrage demandait trois heures de labeur ces mauvais drôles l'oeuvraient en six heures.
      - Cela est fort désagréable, répondit le roi, faites donc que ce fait ne se reproduise jamais, monsieur,
et, apparemment fort courroucé, il tourna les talons en marmonant :
« - A la trois-six,  à la trois-six...

On ne sait comment, mais le bruit se répandit dans Versailles que le roi était très mécontent de le façon dont se faisait son château, à  la trois-six, selon l'expression de monsieur Le Vau.

Le grand chroniqueur Pierre-Antoine de Quercy-Mazoyer relata ce fait dans sa célèbre série « Histoire et historiettes de nos contrées *»  et dans tout le royaume de France l'expression devint vite populaire.   
                                                                                                       
Nous sommes donc redevable à l'architecte Louis Le Vau (1620-1672)  de  cette expression originale :
travailler à la «trois-six», c'est à dire travailler beaucoup trop lentement.

* Pierre-Antoine de Quercy-Mazoyer Petites histoires de Versailles, 1665, volume 4,  chez Le denturion, sis 3 rue de la Fausse-Colombe, Paris.

http://photomaniak.com/upload/out.php/i361304_VERSAILLESCHATEAU.jpg


MIRLIFLORE

244

Re : Définitions fantaisistes

MIRLIFLOR(E) : n. m. (XIXe) par relatinisation de l'expression « fleur de mirliton »
Région. (Centre et Loire) : Oignon.
Mademoiselle Eugénie, si c'est pour ce mirliflor que tu pleures, assez comme cela, mon enfant (BALZAC, E. Grandet, 1834, p.95)


CLÉBARD :

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

245 Dernière modification par greg (17-07-2009 08:40:31)

Re : Définitions fantaisistes

http://www.dinosoria.com/mammifere/caniche-6.jpg

CLÉBARD : dérivé du latin plebs, plebis suffixé sur le modèle de communard dont il prend le c initial — terme injurieux qu'utilise le chienchien à sa mémère pour désigner un congénère de basse extraction et en général tout quadrupède partisan ou défenseur de la clèbe canine.


PROLATION

246 Dernière modification par Bookish Prat (20-08-2009 09:05:01)

Re : Définitions fantaisistes

greg a écrit:

PROLATION

Les anglicistes auront tout de suite reconnu le mot anglais «prole» —  prolo en français — qui se dissimule sous des airs benoits  (orthographe post-rectifs de 90) et derrière prolation. La prolation, il fallait s'en douter avec Greg, est un terme de phonétique.

http://www.la-croix.com/mm/illustrations/Multimedia/Actu/2008/7/22/renaud1.jpg

La prolation, c'est la diction faussement faubourienne de ceux qui n'ont pas la chance d'avoir eu une enfance prolétarienne (le chanteur Renaud en est un exemple. Certains philosophes médiatiques prolationnent en citant Platon [?]). Merci, Greg,  de nous avoir mis sur la piste en présentant ce vocable en rouge !
Des voyous de salon on transitionne, en douceur, sur :

ALABANDITE

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

247

Re : Définitions fantaisistes

ALABANDITE  =>  subst. masc. : un alabandite

XVIIe S. de l'italien alla bandito =>  comme un bandit, un hors-la-loi, d'abord adjectif  « massacre alabandite », puis substantivé en utilisation absolue.

    Carnage, assaut violent et sanglant.

« Après cet alabandite, nous comptâmes les morts : ils étaient plus nombreux que les blessés. » (Le Sage)

   N. B.  c'est par métonymie que, plus tard, le terme a été utilisé pour désigner une pierre rouge, du genre grenat.


    GUÉDOUFLE

elle est pas belle, la vie ?

248 Dernière modification par mercattore (06-12-2009 19:03:01)

Re : Définitions fantaisistes

lefanstouf a écrit:

ANARCHIE :  de l'anglais "an EFficent ARt of  CHEmistry"
"Et vive l'Efarchie..."  Ravachol.
"les quoi?.." Inspecteur Clousot.

On substitue le AN au EF depuis ce jour.

"dans la rue des bons enfants, viande à vendre au plus offrant
y'avait un commissariat et maintenant il n'est plus là!
Une explosion fantastique, n'en a pas laisser une brique,
On crut qu'c'était fantomas, mais c'était la lutte des classes"

La java des bons enfants - Raymond "la science" CALLEMIN (1890-1913).

Il est exact que ce texte a longtemps été attribué à Raymond Callemin, mais l'on sait aujourd'hui qu'il est de Guy Debord (1931-1994), auteur  célèbre de  La société du spectacle. smile

Re : Définitions fantaisistes

VALETUDINAIRE : personnage obscur et mal rétribué qui assurait autrefois la discipline dans les collèges, sous l'autorité du préfet des études.
Lesdits préfets étant par la suite devenus  surveillants généraux puis conseillers principaux d'éducation (CPE), les valétudinaires prirent le nom plus humble encore de pions.

Leur espèce est actuellement en voie de disparition.

"Laurent, dit le dirlo au préfet en colère,
Laissez la discipline aux valétudinaires!"
       
            Molière - Le Tartuffe, III, 2.

CIRCONSCRIPTION

Gravissima  ;)

Re : Définitions fantaisistes

J'ai la curieuse impression d'avoir sucré le message de Piotr. J'en suis désolée. D'autant plus qu'il fait partis du staff.

Décidément, je crois que mon APPRENTISSAGE sera long.

Pourvu qu'un valétudinaire
Ne m'applique sa

Gravissima  ;)

Messages [ 201 à 250 sur 2 261 ]

forum abclf » Jeux de mots... » Définitions fantaisistes