Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 15 ]

Sujet : patin couffin

en Bourgogne "patin couffin" veut dire "etc, etc" ou "et patati et patata", quelle est l'origine de cette expression, et dans vos régions ou pays comment dit-on?

merci

Y aim-me lampai li sirô ed Bregogne

2

Re : patin couffin

Patin-couffin. Groupe de mots francisés d'origine provençale : pati-couffi. On l'utilise couramment en équivalence ou français : et patati et patata. Exemple : «Elle m'a raconté ses malheurs, ses problèmes avec son mari, et patin-couffin».
dans Robert Bouvier, Le parler marseillais, éd. Jeanne Lafitte, 1986.

Pas vu dans le TLFi. Mais d'après ce que j'ai lu, il se trouve dans le DHLF chez Robert, que je regrette bien de ne pas avoir...

Bentz a écrit:

« Le composé PATIN-COUFFIN évoque, dans l'usage des Français
d'Algérie, sous la domination française, le bavardage (cf. patati,
patata). »
L'article PATATI-PATATA précise (même source) :
« PATATI-PATATA, onomatopée, recouvre plusieurs onomatopées tirées
d'un radical expressif "patt-" qui évoque un bruit de choc, de coup,
de galopade, de bavardage, etc.
« On relève d'abord "patatin-patata" (1524) puis, "patati, patata"
(1727) pour indiquer un galop, une course. Avec le sens moderne de
"long bavardage", on rencontre d'abord la forme "patatin patatac"
(1650), "pati pata" (1651), "patati ! patata !" (1809) et "et patati
et patata" (1816). C'est ce même radical qu'on retrouve dans le
français d'Afrique du Nord "patin couffin", de même sens. »

source. http://groups.google.com/group/fr.lettr … 0f88dfc867
C'est donc très probablement un mot régional, du sud (mais pas vu non plus dans Mistral ni dans Puitspelu ; peut-être pas à p?).
Quelques renseignements aussi chez lexilogos : http://babel.lexilogos.com/forum/viewtopic.php?t=1293
Voir aussi cette discussion où on peut lire : «Patin couffin ce n'est pas de l'argot Marseillais mais du provençal pur sucre, nos grand ne parlaient pas un argot, mais la langue d'oc version Provençale. Soyons en fiers !»

Re : patin couffin

concernant le topic de lexilogos/babel c'est moi qui l'ai fait, et d'ailleurs il y en a un qui a poser la questrion de son origine et personne ne l'a répondu donc moi je pose la question sur ce forum.
j'ai eu une réponse intéressante, merci

Y aim-me lampai li sirô ed Bregogne

4

Re : patin couffin

En portugais du Brésil, cette expression "patati, patati" veut dire: "parará pão duro".

5

Re : patin couffin

Pati-coufi ou patin-coufin "et patati et patata". Les deux formes se trouvent dans le Midi. L'abbé de Sauvages (1752)  Dictionnaire languedocien, donne aussi l'expression patin-patourlo qu'il traduit par "pati-pata ou bredi-breda , mots inventés pour exprimer la trop grande rapidité de quelqu'un à s'exprimer & pour s'en moquer".

Faut-il le rattacher à pati? A Marseille est attesté le verbe apatia "repaître, rassasier; rendre commun, vulgariser" et à Puisserguier l'adjectif apatiat "trivial".

Voir mon site
http://etymologie-occitane.chez-alice.fr/
sous le mot pati "pâtis; pacage, préau, cour intérieure, basse-cour, cloaque, fumier, place, loge à porcs".

Re : patin couffin

Grand merci à Robert! pour son  Histoire de mots languedociens qu'il a généreusement mis en ligne et qui devrait inspirer plus d'un lexicographe régional.
big_smile

« Jeunesse, folies. Vieillesse, douleurs ». Proverbe rom.

7

Re : patin couffin

PATIN-COUFFIN : PATIN-COUFFIN : n. masc.du vieux François Patin-coussin (1785 : "Marie-Antoinette usoit du patin-couffin sans nulle retenue" (on sait que l'Imprimerie Nationale usoit des -f comme des -s)
Jeu de société utile à l'entretien des sols du château de Versailles. Les patins-couffins estoient mis à disposition des visiteurs qui glissoient sur les sols cirés (par les musiciens du Roy ?), le plus vite possible sans se pester la tronche, ni faire esclaffer la Galerie (des glaces). Ils se présentoient sous la forme d'un patin-bourgeois (voir la définition) de bonne épaisseur empli de plumes pour amortir la chute. Autres usages : les femmes de mauvaise vie se le mettaient sous les fesses pour mieux tirer leur coup et les bigotes sous les genoux pour mieux prier un coup.
Au XIX°, avec les progrès de l'imprimerie et après la Révolution, suivant l'exemple de BeauMarché, on les transforme en patins-couffins, pour faire les courses : "Quand elle était affamée, Cosette vidait aussi vite qu'elle l'avait rempli de marrons chauds son patin-couffin (Victor Ugo)"
Un usage populaire erroné transforme ensuite le mot en patin-cousin, "Le cousin Pons aimait à patiner la cousine Bette de délicieux patins-cousins" (Alexandre du Mât).

Re : patin couffin

Note de la modération :
Ce n'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule, nous en sommes bien d'accord, mais quand la borne est franchie, il n'est plus de limites...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

9

Re : patin couffin

C'est aussi une locution verbale , toujours employée en Provence :

faire tout un patin-couffin

= faire une histoire embrouillée qui n'en finit plus .
Dictionnaire du marseillais  - Académie de Marseille- Diffusion Edisud.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

10

Re : patin couffin

J'ai oublié de signaler une extension  de cette expression faire tout un patin -couffin :  actuellement, nous l'employons dans un sens légèrement différent: se plaindre, exagérer les reproches pour une broutille: 

ex: " d'accord, je suis en retard, c'est bon, tu ne vas pas m' en faire tout un patin-couffin! = " tu ne vas pas m'en faire tout un pataquès"

Cette acception  n'est pas notée dans le dictionnaire du marseillais , mais couramment  utilisée .

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

11

Re : patin couffin

Bookish Prat a écrit:

Grand merci à Robert! pour son  Histoire de mots languedociens qu'il a généreusement mis en ligne et qui devrait inspirer plus d'un lexicographe régional.
big_smile

Je me joins volontiers à  ces remerciements et à ces compliments, ô combien mérités ;
Site très intéressant et bien stucturé. Quelle somme de  travail il représente !

« Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles, la blanche Ophélia flotte comme un grand lis »

12

Re : patin couffin

Le P'tit prof aurait-il les zygomatiques (et patin-couffin) sclérosés ?

Re : patin couffin

P'tit prof sait que ce forum est fréquenté par des non-francophones qui viennent y chercher des renseignements sur notre langue.
P'tit prof estime qu'il est discourtois de les induire en erreur.

Pour les plaisanteries de tout poil, y compris les définitions fantaisistes, nous avons le dossier parler pour ne rien dire, qui justement ne trompe personne.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

14

Re : patin couffin

C'est ce même radical qu'on retrouve dans le français d'Afrique du Nord "patin couffin", de même sens.

En français d’Afrique du Nord, c'est-à-dire, en clair, en pataouète!

Le pataouète est une langue mixte, dont les ingrédients sont le français, l’arabe, l’italien, l’espagnol, le catalan et l’occitan. La présence de patin-couffin, d’origine occitane, me rappelle avoir lu quelque part que le pataouète est à la base un dialecte occitan. Je suis totalement incapable de juger si cette affirmation est exacte. Du reste, ce parler, dans sa forme pied-noir, serait en voie d’extinction. Il existerait en Mauritanie une autre variété de pataouète, composée de français, d’arabe et d’espagnol.

15

Re : patin couffin

et que veut dire "patin couffin engine" en XP ?

dans la rubrique VSO device, dans l'outil hardware....

Messages [ 15 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,043 secondes, 86 requêtes exécutées