Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 2 ]

Sujet : Une atmosphère de limbes.

Il s'agit d'un extrait tiré du livre le grand art à  propos de Goya.

Goya qui jusque là avait joui d'une santé de fer, eut une grave maladie qui le laissa complètement sourd. A ce moment là beaucoup le crurent victime d'une affection vénérienne. Le sort victime d'une affection vénérienne. Le sort malheureux de ses enfants paraissait à l'appui de cette hypothèse. Il en eut au moins cinq la légende lui attribue vingt- la légende lui en attribue vingt- mais tous moururent en bas  âge, à l'exception d'un fils.
Dès qu'il fut guéri, Goya se remit à la peinture, mais ses portraits devinrent de profondes études psychologiques. Il  se rapprocha de Rembrandt, ses couleurs s'atténuèrent peu à peu, et ses personnages furent baignés d'une atmosphère de limbes, sans aucune ressemblance avec l'éclat du jour. Et les portraits ne lui  suffirent pas. Il représenta les asiles d'aliénés et les sombres rêveries qui tourmentaient le rationaliste émancipé du 18 eme siècle.

Que signifie une atmosphère de limbes dans ce petit extrait ?

Merci  pour votre aide.

2 Dernière modification par vh (13-03-2019 22:52:03)

Re : Une atmosphère de limbes.

cnrtl.fr a écrit:

limbes :
− Littér. [En parlant d'une lumière] De limbes. Pâle et terne. Clarté de limbes. Une allée de haute futaie, où est une lumière de limbes (...) qui a l'air d'une lumière électrique au travers d'un globe dépoli (Goncourt, Journal,1864, p. 92):

Pour moi, c'est une lumière fantômatique, mystérieuse, presque macabre.

Messages [ 2 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,038 secondes, 83 requêtes exécutées