Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 22 sur 22)

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Quelques mots d'humour...

Flux RSS du sujet

Messages [ 526 à 535 sur 535 ]

Re : Quelques mots d'humour...

On a beau avoir de la suite dans les idées, on n'a pas toujours idée de la suite.
Il faut être un illuminé pour demander des éclaircissements à un sombre idiot.
Ne laissez jamais un travail en souffrance, abattez-le !
A brûler d'impatience on finit par griller la politesse.

Si parler ne vous dit rien

Si ça vous dit je vais vous parler du silence, c’est vrai on en parle rarement mais il est très présent.
Quand on entend tous ces gens qui parlent pour ne rien dire et qui de surcroît le disent mal, on se demande parfois si la parole nous différencie vraiment des animaux en général et des bœufs en particulier. Si des silences ne seraient pas plus éloquents que des diserts pas toujours compris.
Ce n’est pas pour dire mais on prend la parole alors qu’on garde le silence, ce qui du point de vue économique est d’une logique aussi implacable que Sébastien Chabal dans ses grands jours quand on sait que la parole est d’argent et le silence est d’or.
Vous me direz qu’on peut aussi donner sa parole de garder le silence mais si le silence est souvent de bon aloi, la loi du silence a toujours fait beaucoup parler. Ne passons pas non plus sous silence qu’il est beaucoup plus facile de la donner que de la tenir comme si la parole brûlait les doigts aussi souvent que des mots brûlent les lèvres.
Le silence est fragile, certes, mais il finit toujours par avoir le dernier mot. Et ce ne sont pas les nombreuses conversations à bâtons rompus qui réussiront à le vaincre même si elles parviennent sans mal à le briser.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

Re : Quelques mots d'humour...

Comme n'importe quel imbécile peut voter, il ne faut pas s'étonner que n'importe quel crétin puisse être élu.
Moins on a le temps de respirer, plus on aspire à souffler.
Quand on veut garder la ligne il y a toujours quelque chose qui pèche.
Vous remarquerez que c'est toujours à la fin des courses que se situe l'emballage final.

Elisez sur le champ !

Voter. Retourner à l’école où l’on apprend à lire pour faire son devoir électoral et élire des donneurs de leçons. Savoir que certains donnent aveuglément leur voix à des types que l’on ne sent pas et sourds à nos vrais besoins, et légitimement se demander si cette fièvre élective a un sens. Si ces urnes funestes ne sont pas le réceptacle ultime de nos illusions réduites en cendres et des cendres alors que les sondages étaient à la hausse, c’est ballot.
Ils ont pourtant du mérite ces saltimbanques à continuer de se produire, on leur trouverait même un petit côté christique avec leur profession de foi, leur campagne s’apparentant à un long chemin de croix et leurs adorateurs qui finissent souvent par les planter là.
Avant d’espérer devenir l’Elu le candidat est surtout devenu un produit de consommation avec toute sa stratégie markéting associée, un produit qui se vante à défaut de bien se vendre, un produit qui a du mal à rester en tête de gondole quand il nous mène en bateau et je ne parle pas que de Marine.
Si la campagne électorale est un spectacle qui ne manque pas de programmes, les élections sont-elles pour autant les pièges à cons que dénonçaient Sartre et les soixante-huitards ? Oui si l’on considère qu’elles nous placent dans la situation du condamné choisissant son bourreau ou du faisan choisissant son chasseur, reconnaissez que ça fait léger comme avantage, non si elles nous permettent d’éviter le totalitarisme avec lequel la question n’aurait plus lieu d’être posée et là soudain on en perçoit mieux l’intérêt.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

Re : Quelques mots d'humour...

Une vie sans imagination n'est pas une existence rêvée.
Les gens qui passent en courant d'air n'ont jamais le temps de souffler.
Convaincre n'a jamais suffi pour vaincre les cons.
Il y a ceux qui se battent pour des idées et ceux plus nombreux qui n'ont même pas l'idée de se battre.

2 mai

Je voudrais profiter de cette veille de 1er mai pour réparer une injustice flagrante qui me travaillait depuis un certain temps déjà vis-à-vis d’une frange tout aussi grandissante que délaissée de la population, les chômeurs. Alors que depuis plus d’un siècle on fête le travail par un jour chômé, on ne fête toujours pas le chômage par un jour travaillé. Je propose donc l’instauration le 2 mai d’une fête nationale du chômage.
Certains me rétorqueront qu’une telle célébration irait à contre-emploi et que ce ne serait pas du boulot. Je ne me défilerai pas car un jour travaillé pour un chômeur en fin de droit c’est déjà la fête.
C’est sûr que défiler entre la machine à café et la cantine aura moins de gueule qu’un cortège entre Bastille et République mais ça changera des jours où les chômeurs ne défilent que dans les pôles emploi. Si le brin de muguet est l’emblème de la fête du travail, je suggère d’adopter le souci comme symbole de la fête du chômage. Vendre ses soucis pour se faire de l’argent serait déjà une belle revanche sur les jours où le manque d’argent est un souci.
Et dans un lointain et improbable avenir, lorsque le dernier chômeur aura rendu l’âme et ses indemnités, la suppression de ce jour de fête ne nous coutera pas un jour férié.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

529

Re : Quelques mots d'humour...

On entend de plus en plus dans les médias que le muguet est l'emblème de la fête du travail. Cette idée est due au télescopage de la fête du travail, instaurée par le maréchal Pétain (mais oui !) en 1941, et à l'offrande d'un brin de muguet porte-bonheur, coutume et symbole qui remontent à l'époque de Charles IX. Personnellement, je n'ai jamais entendu parler que de muguet porte-bonheur, et je ne vois pas en quoi on pourrait faire de ces petites clochettes et parfumées un symbole du travail.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

530

Re : Quelques mots d'humour...

Un peu avant le premier tour des élections présidentielles 2017 en France, je m'étais amusé.


- Amon Rê, À mon vis, vos thés... Benoît Hamon. Pour un revenu univers-SEL et contre l'armée de perturbateurs endocriniens.
- Mais l'on chante Mélenchon qui mêle en chon le public mais l'enchante.
- Marine Le Pen marine dans la sauce pop-cornes. Avant-goût épicé, arrière-goût fade et amer... Halal ? Ah ! Allah peine...
- François Fillon sillonne sous le sillon de Sion. T'es toi, François ? Sois franc et tais-toi. On ploie sous la réalité, les emplois fictifs ? Quelle miction ! Ce François fiction ! Quelle affliction !
- Chante le cœur d'Emmanuel... McRond aux rituels con(-)sensuels sortis d'un manuel usuel. À gauche, à droite, tu ne sais plus où tu vas. Tout fout l'camp ! En Marche nous fait marcher. Il nous mène en bateau... ivre...
- Mais le véritable chœur de chanteurs est dirigé par Jean Lassalle au cœur de la campagne rurale comme de la campagne électorale. Mais... au lieu de nous faire marcher, loin d'être une brebis galeuse ou égarée, il marche !
- Philippe Poutou ! Feel lip, you too ! Il est bien parti pour capitaliser contre le capitalisme, sa hantise. Il trotte, il skie sur les pistes, tout comme...
- Nathalie Artaud, qui joue du luth ouvrier, à l'étroit communiste comme un isthme. Elle qui éleva le menton contre Menthon (À Menton ? Mentons !).
- François Asselineau ? Encore un soi franc ? Dans l'Europe, point de salut selon certains, point de salut selon lui. Il semble affectionner le thé au riz du con-plot mais n'ergote pas sur l'argot. Toujours à brandir des articles, serait-il à l'article de la mort ?
- Nicolas Dupont-Aignan ? Un saint feignant du pont ? Debout la France avec Nuit Debout ? De bout en bout ? Lui aussi veut-il les bouter hors de France ? En tout cas, il monte au front patriote, souverainiste. Sus aux institutions supra-nationales. Place aux plats nationaux. Bref, c'est aussi un agent conservateur.
- Jacques Cheminade ? Il chemine... ou il piétine... c'est selon les foudres divines... Il serait inclassable... quel manque de classe ! Il semble aussi aimer les conspirations, en plus de son climato-scepticisme - et il veut industrialiser les autres astres ! Quel désastre ! Serait-il "sectiste" ?

Les mots s'émaillent à coup de maux et d'émail ! Quels émaux émotionnels ! Votons avec dévotion ! Ne confondons pas abstinence et abstention, et encore moins absentéisme ! Dans le doute, absinthe-toi ! Que tu sois nocturne ou diurne dans ta turne taciturne, enfile tes cothurnes et va aux urnes.

Souviens-toi l'été prochain (I remember what you did next summer.) : Si tu ne sais pas pour qui voter, mieux vaut voter blanc que broyer du noir. :mrgreen:

Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Re : Quelques mots d'humour...

S'il y a des prêtres à vélo, il est normal qu'il existe des roues à aubes.
Entre les faux-semblants et les vrais différends, je ne sais pas ce dont il faut le plus se méfier.
Je n'ai jamais compris comment on pouvait faire entrer un orchestre de chambre dans un studio.
On n'a rien sans effort, sauf le repos.

La guerre n’est pas l’avenir de l’Homme

La guerre est la manifestation la plus explosive de la bêtise humaine. Que ce soit avec une massue en particulier ou en Général avec Massu, l’Homme a toujours eu cette inclination naturelle à vouloir faire bouffer les pissenlits par la racine à son prochain plutôt qu’à lui faire une fleur.
Il a su faire fonctionner ses cellules grises pour noircir les cases de la paix avec une inventivité dans l’outillage à refroidir la viande à faire pâlir d’envie les patrons de l’industrie du surgelé.
Mais pourquoi toute cette lignée ininterrompue de fiers à dessouder depuis la Préhistoire ? Même s’il est souvent malade, l’Homme n’a jamais été patient. Que ce soit pour un bout de terre, une croyance, une vision ou un mode de vie différents, tout est prétexte à sortir la sulfateuse. Passer son temps à dézinguer les autres est pour lui une occupation comme une autre, qui à la longue devient mortellement ennuyeuse faute de combattants. De guerre lasse il finit toujours par faire la paix tout en y croyant guère avant d’y couper court en ressortant la hache de guerre.
Evidemment des intérêts particuliers alimentent le processus, les marchands de canons n’ayant pas intérêt à tarir la source en allant dans le sens de l’intérêt général. Que leur resterait-il si la guerre n’était plus qu’un lointain souvenir ? Au lieu de nous souler avec leurs armes, ils n’auraient plus qu’à les déposer et tuer le temps en allant boire un canon.
Est-ce qu’un jour les va-t-en guerre daignerons enfin nous foutre la paix ? La question reste posée …

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

Re : Quelques mots d'humour...

La franchise n'est pas toujours payante, sauf chez les assureurs.
Ce n'est jamais sans arrière-pensées que le penseur va de l'avant.
L'ivresse des cimes, d'accord, mais il faut vraiment avoir une bonne descente.
Il faut une infinité de points pour faire une ligne mais quelques lignes suffisent pour faire le point.

Je ne vais pas vous faire un des Saints

Si d’une manière générale les Saints vous laissent froids, il y a fort à parier que les Saints de glace ne vous fassent ni chaud ni froid. Les Saints on en voit quasiment tous les jours sur les calendriers et pas seulement sur ceux d’un célèbre spécialiste en pneumatiques, mais il faut reconnaître que seul un miracle peut nous permettre d’en rencontrer un Boulevard Saint Michel. Le fait de devoir mourir avant d’être canonisé n’arrange évidemment pas les choses. Au moins chez les militaires ils font les choses dans l’ordre. Evidemment des types avec des auréoles ne manquent pas mais leur aura est beaucoup moins marquée que celle de Saint Marc qui lui l’avait sur la tête et jamais sous le bras. Il y a bien des individus canons mais ils sont loin d’être des petits saints et je ne parle pas des gros bonnets aussi proches de Mère Teresa que peut l’être un réchaud à gaz d’un raton-laveur.
Une tournée des grand crus de Saint Emilion nous console très bien de ne plus croire en la Sainteté confirmant ainsi que boire un canon reste le moyen le plus sûr de côtoyer le divin.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

533 Dernière modification par chrisor (20-05-2017 12:59:18)

Re : Quelques mots d'humour...

Quelques mots d'humour médical

J'ai un ostéopathe très efficace: quand je suis  courbé par un lumbago, d'un seul regard il me fout droit.
Le comble pour un malade c'est qu'on lui demande d'être déjà patient dès la salle d'attente.
Faut-il s'étonner que les professionnels de sansthé n'aient pas la science infuse ?
J'ai entendu un phlébologue qui chantait : "l'a veine tuera, c'est la vie que je mène avec toi"....
Le comble pour un cardiologue new-yorkais accusé d'erreur médicale, c'est de dépendre du Coroner.
Le comportement de Jérôme Cahuzac qui rejetait les accusations devant l'assemblée était normal pour un chirurgien qui préfère toujours nier en bloc !

Re : Quelques mots d'humour...

Il y a l'âge de la déraison, l'âge de raison et l'âge où l'on se fait une raison.
Paradoxalement c'est souvent à cause d'une liaison qu'on se sépare.
On ne campe pas sur ses positions sur un terrain d'entente.
Les individus peu partageurs finissent toujours par se diviser.

Ministères et boules de gomme

A l’heure où le paysage politique est chamboulé, où les repères traditionnels éclatent et où la droite de la gauche se confond avec la gauche de la droite, c’est le moment de vous présenter la composition d’un gouvernement inédit pour ne pas dire novateur :

    Ministre d’Etat chargé des Cons, Garde des Sots
    Ministre de l’Economie d’un ministre de plus
    Ministre de l’Orientation Gyroscopique Bidirectionnelle et de la Clarification Isotropique
    Ministre de la Gauche Plurielle et de la Droite Singulière
    Nimistre des Dix Lexiques et de l’Inversion du nonsense
    Ministre de la Saucisse Vendéenne et de la Brioche de Toulouse
    Ministre des Spores et des Champignons de Paris
    Ministre des Affaires Etranges et des Etrangers aux Affaires
    Secrétaire des Tas aux Amoncellements
    Secrétaire en Bon Etat, chargé du bon état de l’Etat
    Porte-parole du gouvernement, chargé au bas mot des paroles en l’air

Si après ça il ne montre pas la voie, c’est à désespérer de se retrouver perdu...

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

535

Re : Quelques mots d'humour...

L'éloquence c'est être capable de prendre la parole et de laisser sans voix.
L'amour ne se commande pas mais on peut quand même en payer l'addition.
Il y a des appointements sources de déception.
Il y a des gens qui n'en ont tellement rien à faire qu'ils ne font même pas leur âge.

Ascension difficile

La Fête de l’Ascension qui soit dit en passant n’est pas la fête des alpinistes nous rappelle qu’il est toujours plus facile de s’élever et de rester au sommet avec un petit coup de piston d’un père bien placé.
Pour les autres c’est sacrément difficile quand ce n’est pas tout simplement un chemin de croix.
D’une manière générale la vie est faite de hauts et de bas même si ces derniers filent très vite, les ascensoristes et les fabricants de remonte-pentes ayant depuis longtemps su faire fortune sur ce concept.
Prenez les artistes par exemple, ils peuvent passer du Zénith au Caveau de la République sans avoir le temps de dire ouf, c’est fou. On a beau essayer d’élever le débat il y a toujours des terre-à-terre pour nous y faire revenir. Faites preuve de hauteur de vue, le temps ce mal élevé vous imposera de finir avec la vue basse. Comme disaient les Romains la Roche Tarpéïenne est proche du Capitole ce qui en langage de descendant de Gaulois en passant par la rue Vercingétorix signifie : plus on est haut placé, plus ça fait mal quand on se casse la gueule.
On se consolera en constatant que la lumière elle-même est ondulatoire et que le meilleur moyen de rebondir est de toucher le fond.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

Messages [ 526 à 535 sur 535 ]

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Quelques mots d'humour...



Généré en 0,069 secondes, 89 requêtes exécutées