Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 6 ]

1 Dernière modification par éponymie (21-02-2017 22:38:08)

Sujet : flic, flick, flicque

Tombé dessus dans le fil sur le Chateau-Rouge : http://www.languefrancaise.net/forum/vi … 47#p135947

La forme flicque ne figure pas dans bob, mais je me demande s'il ne pourrait pas s'agir d'une féminisation dépréciative.

http://www.languefrancaise.net/Bob/3048

Re : flic, flick, flicque

Ou un simple croisement entre les deux variantes vieillies flick et fliques.

Re : flic, flick, flicque

Bonjour.
     Ou peut-être une simple licence poétique : le texte alterne rimes masculines et féminines ; or l'auteur a besoin d'un mot rimant avec épiques - ce qui n'est pas (de ce strict point-de-vue) le cas de flics. Il s'agirait donc bien d'une féminisation, mais pour une raison purement formelle (l'inverse de encore/encor, en quelque sorte). Simple hypothèse.

Re : flic, flick, flicque

La forme  flique est largement attestée au XIXe siècle et c'est en fait la première attestée ! Son usage est donc tout à fait normal pour rimer avec "épique". La seule interrogation, c'est sur la graphie mixte flicque. Mais comme je l'ai dit, l'autre forme attestée flick peut avoir interféré.

5 Dernière modification par XylonAkau (21-02-2017 19:21:23)

Re : flic, flick, flicque

Bonjour.
    Mea culpa.

6

Re : flic, flick, flicque

La féminisation de la rime est une explication recevable, mais pas celle de la profession : à cette époque, il n'y avait pas de fliquettes chez les cognes (alors qu'il y en avait chez les matons).

elle est pas belle, la vie ?

Messages [ 6 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,054 secondes, 89 requêtes exécutées