Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 59 sur 75)

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 451 à 1 475 sur 1 855 ]

1 451

Re : les doublets en français

Merci pour tout cela.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 452

Re : les doublets en français

Concernant le mot mascara :

http://www.etymologie-occitane.fr/2011/09/mascara/

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 453

Re : les doublets en français

Apparier
http://www.cnrtl.fr/etymologie/apparier

Appairer
http://www.cnrtl.fr/etymologie/appairer

neutral hmm roll

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : les doublets en français

figue - ficus

Re : les doublets en français

trevor a écrit:

bougette, diminutif de bouge, qui a donné en anglais, et puis en français, budget

Voici l’origine du sens actuel de l’anglais (puis du français) budget. La formule décrivant la présentation annuelle des dépenses et des recettes publiques, faite par le Chancelier de l’Échiquier, était to open the budget, ouvrir le budget. Elle remonte à la crise des impôts indirects (Excise Crisis) de 1733. Le Chancelier de l’Échiquier, Robert Walpole, voulait que ces impôts pèsent davantage sur la consommation et moins sur les propriétaires fonciers, qui dominaient la Chambre des Communes.

Walpole expliqua ses propositions dans A letter from a member of Parliament to his friends in the country, concerning the duties on wine and tobacco. William Pulteney, un opposant virulent, publia une réponse intitulée The Budget opened. Or, An answer to a pamphlet. Intitled, a letter from a member of Parliament to his friends in the country, concerning the duties on wine and tobacco. Il y comparait Walpole à un charlatan ouvrant son sac (= budget) de remèdes factices et faisant des tours de passe-passe.

L'expression au départ péjorative to open the budget devint rapidement la formule établie, et il est ironique que l’un des premiers à l’utiliser en ce sens ait été Horace Walpole, le fils de Robert, dans son journal, le 24 avril 1776 :
Lord North opened the Budget, and proposed additional taxes on coaches, dice and cards, and newspapers, and a tax on stage coaches, exempted before.

C’est donc cette formule qui a donné au mot budget le sens d’état des dépenses et des recettes prévues pour un an ou pour un exercice, d’abord appliqué à l'État puis aux particuliers.

1 456

Re : les doublets en français

precaire / prière (Latin precarius)

prière cf. precaire

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 457 Dernière modification par yd (30-08-2016 19:10:16)

Re : les doublets en français

Je ne crois pas qu'on ait déjà proposé influer / influencer. Bien qu'il semble s'agir de « dédoublés » plutôt que de vrais doublets (influere « couler dans ; s'insinuer dans » -> influer, d'une part, et influencer via influentia « lui-même dérivé de influere » et influence, d'autre part, je voulais tout de même soumettre le cas.

C'est le fait que le TLFi classe influer parmi les verbes transitifs semble-t-il de par sa proximité avec influencer qui me pousse à envisager des doublets, car influer s'avère à l'usage manifestement intransitif : il ne s'utilise ni à la voix passive ni avec un COD.

Fille légère ne peut bêcher.

1 458

Re : les doublets en français

Je propose :
Réticule n. : Francisation du latin reticulum « filet à petites mailles, réseau, sac, résille
Ridicule  n. : altération plaisante de réticule.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 459

Re : les doublets en français

Merci à tout le monde, je lis, je lis mais je n'ai pas le temps de réagir à tout maintenant : si je commence à répondre dans le détail, j'y mets bien plus d'une heure. La semaine prochaine, j'espère.

1 460

Re : les doublets en français

Payer en espèces équivalait à payer en épices, deux mots provenant du latin Species.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

1 461

Re : les doublets en français

C'est surement pour ça que les antispécistes mangent non-épicé. big_smile

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 462 Dernière modification par vh (31-08-2016 15:49:40)

Re : les doublets en français

Ylou a écrit:

Ridicule  n. : altération plaisante de réticule.

Où avez-vous trouvé cela ?


http://www.cnrtl.fr/etymologie/ridicule

1 463

Re : les doublets en français

vh a écrit:
Ylou a écrit:

Ridicule  n. : altération plaisante de réticule.

Où avez-vous trouvé cela ?


http://www.cnrtl.fr/etymologie/ridicule

Dans l'article que vous n'avez pas lu !!!

Ridicule, subst. masc.,altér. plais. Réticule. (Ds Littré, DG, Rob.).

http://www.cnrtl.fr/definition/ridicule

1 464 Dernière modification par Ylou (31-08-2016 19:28:33)

Re : les doublets en français

Zone : Emprunté au latin classique zona « ceinture »
Zona : Mot latin zona « ceinture », voir zone; déjà en latin d'époque impériale comme terme de médecine, chez Scribonius médecin du 1er siècle après J.-C., désignant des dermatoses.

http://www.cnrtl.fr/definition/zona

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

Re : les doublets en français

Ylou a écrit:

Zone : Emprunté au latin classique zona « ceinture »
Zona : Mot latin zona « ceinture », voir zone; déjà en latin d'époque impériale comme terme de médecine, chez Scribonius médecin du 1er siècle après J.-C., désignant des dermatoses.

Merci, mais c'est déjà dans l'annuaire des doublets (ici).

1 466

Re : les doublets en français

Hé oui, tout comme figue, ficus (et fic) smile

Pascal Tréguer a écrit:

figue - ficus

http://lesdoubletsenfrancais.utiliweb.fr/page10.html

Pour trouver encore des doublets commençant par Z, il n'y a guère qu'une recherche parmi les emprunts récents (hors TLF donc) à l'anglais ou d'autres langues ayant beaucoup fricoté avec le français qui pourrait encore apporter du nouveau.

http://www.linternaute.com/dictionnaire … daire/z/1/
http://www.linternaute.com/dictionnaire … daire/z/2/

Je viens de trouver les candidats tsigane/zingari, saphir/zaffiro. Il vaudrait mieux vérifier avant que ces mots sont bien devenus français.

Re : les doublets en français

éponymie a écrit:

Hé oui, tout comme figue, ficus (et fic) smile

Touché ! (Je n'avais vu que fic et figue.)

1 468 Dernière modification par Ylou (01-09-2016 07:56:15)

Re : les doublets en français

Alors : pécheur - pécaïre - peuchère?
Pécheur : du latin chrétien peccator «pécheur», dérivé de peccare «pécher».
Pécaïre, peuchère : employé dès l'ancien provençal comme interjection exprimant la compassion, l'attendrissement ; correspond à l'ancien français pechiere (cas suj. de pecheor «pécheur»), également employé comme interjection et. avec cette même valeur.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 469 Dernière modification par glop (02-09-2016 17:10:50)

Re : les doublets en français

large / largue (Latin largus, Italien largo)

largue cf. large

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 470

Re : les doublets en français

habit / habitus (Latin habitus)

habitus cf. habit

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 471

Re : les doublets en français

Alco a écrit:

Payer en espèces équivalait à payer en épices, deux mots provenant du latin Species.

Je ne vois pas ces deux mots sur le site d'éponymie.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

1 472 Dernière modification par éponymie (03-09-2016 10:20:27)

Re : les doublets en français

Non effectivement, ils n'y sont pas. Encore une fois, je lis mais je n'ai pas le temps de faire toutes les vérifs de base, de réagir à tout, d'expliquer le pourquoi des rejets comme j'essaye de le faire systématiquement. Donc je vous laisse causer et poster. Merci donc pour votre contribution smile , elle ne sera pas oubliée et sera inscrite dans la liste des doublets à traiter dès que possible. J'ai relancé la machine cet été et traité nombre de cas dans la besace depuis des mois mais je ne peux pas toujours le faire.

En ce moment, je peux seulement participer à des fils simples (comme le aléser l'épagneul de glop) qui demande seulement une petite recherche vite fait ou ajouter un truc en plus sur la rue Galande. La routine quoi.

De temps à autre, quand se présente l'occasion, je lance des bouteilles à la mer via MP pour des volontaires pour une gestion participative du site sur les doublets. Si se présentait la persone idoine, je refilerais carrément tout le bébé avec site, fichiers, mot de passe et tout le tintouin, ça me ferait plaisir de voir quelqu'un continuer à un rythme plus soutenu et régulier (aussi parce que je ne vois pas comment je pourrais coordonner régulièrement la gestion du site). Mais je suis aussi bien conscient qu'il y a une démarche à acquérir, que je ne l'ai pas acquise en un jour (il suffit de relire ce long fil pour le comprendre) et surtout que tout le monde n'est pas obligé d'adhérer à ma logique.

Je ne veux pas non plus planter tout en rase campagne, primo parce qu'il y a toujours à apprendre de l'histoire des doublets et de celle des pas-doublets (c'est-y  pas étonnant qu'on en trouve encore après tout ce temps parmi des mots que l'on croise tous les jours ?), secondo, parce que il y a un certain nombre de gens qui ont participé régulièrement à ce fil et, je suppose, un nombre un peu plus important de lecteurs réguliers.

Voilà... à bons lecteurs...

1 473 Dernière modification par glop (09-09-2016 00:03:58)

Re : les doublets en français

escrutine / scrutin (Latin scrutinium)

scrutin cf. escrutine

https://books.google.fr/books?id=fH4KAQ … mp;f=false

smile

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 474

Re : les doublets en français

Votre lien ne pointe sur rien : absent du TLF.

Et du DVLF... Je ne trouve ce escrutine que dans le dictionnaire  du moyen français : http://www.cnrtl.fr/definition/dmf/escrutine

1 475

Re : les doublets en français

Malfrat : Probablement issu du Languedoc. maufaras, malfaras ,« malfaiteur », dérivé de maufaire, maufare « mal faire », ancien provençal malfar , de mal et de far de même étymolologie que le français mal et faire.
Malfaiteur : Réfection d'après la famille de faire du latin malefactor « homme malfaisant; malfaiteur », dérivé. de malefactum, supin de malefacere « faire du tort, nuire », composé de male, et de facere.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

Messages [ 1 451 à 1 475 sur 1 855 ]



Généré en 0,344 secondes, 34 requêtes exécutées