Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 58 sur 73)

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 426 à 1 450 sur 1 810 ]

1 426 Dernière modification par éponymie (22-08-2016 17:02:21)

Re : les doublets en français

D'après le DHLF, pogne est un dérivé de poing ou, bien plus exactement, de son équivalent régional po(u)gne avec lequel il partage l'étymon latin pugnus. Poignée et poigne sont les dérivés bien français de poing.

Source : https://books.google.fr/books?id=Pi8wQT … mp;f=false

Apparentés non doublets.

Concernant la pogne de Romans, au maximum elle pourrait venir du pugna latin (bataille, combat), évidemment apparenté à pugnus car il en dérive. De ce pugna semble dériver l'adjectif pugnax qui a donné notre pugnace. Pas de doublets à l'horizon.

Si pogne (de Romans) dérive de spongia, nous pourrions effectivement avoir un doublet avec éponge, mais il faudra le documenter. Je note donc ce dernier couple, il y a de fortes chances qu'il entre dans les cas litigieux (carrés rouges).

Source : le guichet du savoir

Merci smile

1 427

Re : les doublets en français

éponymie a écrit:

D'après le DHLF, pogne est un dérivé de poing ou, bien plus exactement, de son équivalent régional po(u)gne avec lequel il partage l'étymon latin pugnus. Poignée et poigne sont les dérivés bien français de poing.

Mais que faire, alors de la variante poignon de pognon que j'ai entendu dans la bouche d'une personne de la Mayenne ?

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

1 428

Re : les doublets en français

Pognon peut s'entendre ailleurs que dans la Mayenne. C'est un terme populaire pour "argent". Il est formé sur le verbe (populaire aussi) "poigner" (parfois "pogner")dont le sens est "prendre avec la main" à l'aide du suffixe  -on  (CNRTL).
Je pense donc qu'il est apparenté à "poing".

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 429

Re : les doublets en français

Pognon,  oui, mais poignon ?

1 430

Re : les doublets en français

Si vous relisez bien mon message, chère Ylou, vous verrez que je parlais de la variante poignon, avec le même sens que pognon.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

1 431 Dernière modification par éponymie (22-08-2016 19:25:30)

Re : les doublets en français

Si coexistaient pogner et poigner, on peut parfaitement comprendre que pognon et poignon en aient fait autant.

Bob aussi les associe : http://www.languefrancaise.net/Bob/3414

En 1840, recension de textes des XIIIe et XIVe siècle (aller à la page 229) :

Chacun pourra cuire où il voudra, et il ne donnera pour chaque cuite qu'un denier viennois; il ne donnera point de poignon. Une ânée de blé devra être cuite pour six deniers viennois.

Source

Il suffit de lire le texte en lien pour constater qu'il s'agit bien de poignon au sens de pognon.

Bob ne donne 1840 que pour pognon alors qu'il semble remonter à bien plus loin ce poignon - bien plus que ne semble le supposer bob - mais n'est pas antérieur aux autres dérivés de poing. On ne le trouve pas dans le DMF. Aurions-nous fait une découverte ? C'est dans l'Ain, dans le domaine franco-provençal donc, on y écrivait déjà les règlements en français à l'époque ?

1 432 Dernière modification par glop (22-08-2016 21:50:53)

Re : les doublets en français

Pigne (provençal pinha du latin pinea) et pignon (provençal pinhon dérivé de pinha) seraient-ils des synonymes ?

http://www.cnrtl.fr/etymologie/pigne

http://www.cnrtl.fr/etymologie/pignon

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 433

Re : les doublets en français

vielle / violette (latin viola)

violette cf. vielle

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 434

Re : les doublets en français

Masque et mascara :
Le radical préroman *maska «noir» est à l'origine de deux groupes de mots: a) un type masca signifiant «masque» en latin tardif, mais surtout «sorcière» ou «spectre, démon»[...] , les notions de «noir» et de «sorcier, démon» étant étroitement associées dans l'imagination populaire; b) un type élargi *maskara, très répandu dans les domaines ibéro-roman [...], italien. [...] et gallo-roman [...]
Conclusion : doublets ou seulement apparentés?

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 435 Dernière modification par Ylou (24-08-2016 07:15:02)

Re : les doublets en français

erreur

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 436 Dernière modification par glop (24-08-2016 17:35:01)

Re : les doublets en français

glop a écrit:

vielle / violette (Ancien français viole. Latin viola)

violette cf. vielle

Je ne crois pas que l’on puisse considérer le "ette" de violette comme un suffixe puisque c’est l’adjectif violet qui dérive de violette.

... [C’est le beuf qu’on appelloit violé ou vieillé, étoit conduit par la ville au son de la viole ou de la vieille, & avoit la tête chargée de bouquets, qui pouvoient être de la fleur appellée violette & en Latin viola…]...

https://books.google.fr/books?id=zLRKAA … mp;f=false


Je m'interroge.
Je sais bien que le créateur de ce fil ne se fait pas de bile pour ça. wink

https://1.bp.blogspot.com/-M-Sr3uFfc4k/VsSfxJpNxxI/AAAAAAAACSA/JJ9jbw4Ydk0/s1600/Boeuf_Gras.jpg

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 437 Dernière modification par glop (24-08-2016 17:36:11)

Re : les doublets en français

Ylou a écrit:

Je ne suis pas sûre de moi :
Maraud/maroufle et peut-être aussi matou et marlou ?
Ce sont apparemment des variantes dialectales de maraud qui lui même repose sur une onomatopée "mar-" exprimant un murmure, le ronronnement du chat selon  Larousse D. étymologique


marmonner / murmurer (Latin murmurare)

murmurer cf. marmonner

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 438 Dernière modification par Ylou (27-08-2016 06:38:51)

Re : les doublets en français

bénévole et bienveillant

correction

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 439 Dernière modification par éponymie (24-08-2016 18:31:35)

Re : les doublets en français

Merci, merci... je décroche quelques jours le temps de pouvoir régler son compte au Chateau-Rouge, je repartirai du message 1432

P.S.: n'en jetez pas trop. Ou alors corrigez-vous les uns les autres. Voilà qui me fait penser à quelqu'un qui a dit quelque chose d'approchant, il y a longtemps, longtemps, sans trop d'espoir ni d'illusions je suppose... Mais bon, il y aura toujours des hommes et des femmes de bonne volonté. Non ?

1 440

Re : les doublets en français

Oui. J'en ai 3 sous le coude mais j'attendrai.
Il est vrai qu'on devient vite accro à ce fil.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 441 Dernière modification par Ylou (25-08-2016 07:08:10)

Re : les doublets en français

Pour suivre les conseils d’Éponymie (en toute humilité et en toute prudence) :
marmonner murmurer : ce sont d'après le CNRTL des dérivés du radical onomatopéique mar(m). Il me semble donc que ce sont des mots apparentés mais pas doublets.
Mais on attendra le verdict du maître...

Ce qui doit être vrai aussi pour "mon" maraud / maroufle / matou / marlou.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 442 Dernière modification par glop (25-08-2016 17:20:50)

Re : les doublets en français

A force d’entendre parler de la rue Galande, je me suis dit que les galandages de l’époque à laquelle furent construits les immeubles qui la bordent sont peut-être à l’origine du nom qu’elle porte.
En y regardant de plus près, j’ai vu que le mot galandages est lié étymologiquement au mot guirlande; de là à proposer un doublet Galande/guirlande il y a tout de même une marge.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 443

Re : les doublets en français

smile
Galande. Le Littré dit :
variété d'amande.
Variété de pêche.
Ancien féminin de galant.


Je plains le temps de ma jeunesse
où j'ai plus que tout autre galé

Villon
galer signifiait s'amuser, se divertir

On pouvait aller en gale, mener la gale, faire la gale : la gale c'est la fête. Un mot apparanté à l'anglais "well", bien.
On trouve aussi "galier" : se moquer, rire, et la locution "par galle" : par plaisanterie; puis galois, galoise pour désigner un joyeux compagnon, une femme qui aime le plaisir;

La France Galante

https://books.google.fr/books?id=rJBjCw … mp;f=false

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 444 Dernière modification par glop (26-08-2016 12:56:16)

Re : les doublets en français

Le Vert Galant aurait tant fréquenté cette rue que…
J’imagine plutôt quelque galant de feuillée s’y réfugiant.

                             ____________________________


Dans certains milieux, on employait le mot galanterie pour parler de prostitution.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 445 Dernière modification par Ylou (27-08-2016 06:39:38)

Re : les doublets en français

Après vérification je retire
- cloître et clôture (seulement apparentés) :
Cloître vient du latin claustrum, « serrure, barrière » à l'époque classique L'évolution -o-oi- est probablement due à l'influence de "cloison".
Clôture : vient du bas latin clausura, d'abord « extrémité » puis « action de fermer », « instrument pour fermer »  dérivé de clausus
- ru et rive (j'avais mal lu)
Ru : est issu du latin rivus " ruisseau, petit cours d'eau", rive du latin ripa "rive; rivage, côte".

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 446

Re : les doublets en français

Reste donc le couple :
Bénévole : Emprunté au latin benevolus "bienveillant, dévoué"
Bienveillant : Composé de bien et de voillant, veillant, participe présent (ancien français) du verbe vouloir, d'après le latin classique bene volens.
Auquel j'ajoute :
Malévole : Emprunté au latin classique malevolus, malivolus "mal disposé, envieux", composé de male et de volus, issu de volo "je veux".
Malveillant : Composé de mal. et de veillant, veuillant, participe présent de vouloir (cf. latin malevolens "malveillant")
L'un étant construit sur "volus" l'autre sur "veillant", je ne sais pas s'ils sont recevables comme doublets.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 447 Dernière modification par glop (27-08-2016 12:12:24)

Re : les doublets en français

Notes provenant du CNRTL concernant les mots Bogue et Bouge:

Bogue1 :
À rapprocher du vieil irlandais. bolg « sac », cymrique boly « panse », remontant au gaulois bulga. Voir bouge « sac, valise ».
http://www.cnrtl.fr/etymologie/bogue

Bouge :
Emprunté au latin bulga « bourse de cuir » sans doute d'origine gauloise; d'où les acceptions faisant référence à une forme arrondie.
http://www.cnrtl.fr/etymologie/bouge

Ne pourrait-on pas considérer "bulga" comme un étymon gallo-romain ? hmm

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

1 448 Dernière modification par trevor (27-08-2016 12:43:35)

Re : les doublets en français

glop a écrit:

Bouge :
Emprunté au latin bulga « bourse de cuir » sans doute d'origine gauloise; d'où les acceptions faisant référence à une forme arrondie.
http://www.cnrtl.fr/etymologie/bouge

D'où - mais peut-être tout le monde le sait-il - bougette, diminutif de bouge, qui a donné en anglais, et puis en français, budget. Un de ces va-et-vient qui sont si caractéristiques des échanges linguistiques franco-anglais et anglo-français.
http://www.etymonline.com/index.php?ter … in_frame=0

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

1 449

Re : les doublets en français

On a aussi magasin><magazine qui sont allés et venus.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

1 450 Dernière modification par éponymie (27-08-2016 18:53:24)

Re : les doublets en français

glop a écrit:

Bogue1 :
À rapprocher du vieil irlandais. bolg « sac », cymrique boly « panse », remontant au gaulois bulga. Voir bouge « sac, valise ».
http://www.cnrtl.fr/etymologie/bogue

Bouge :
Emprunté au latin bulga « bourse de cuir » sans doute d'origine gauloise; d'où les acceptions faisant référence à une forme arrondie.
http://www.cnrtl.fr/etymologie/bouge

Ne pourrait-on pas considérer "bulga" comme un étymon gallo-romain ? hmm

Bé si c'est du gaulois, c'est du gaulois smile Il n'y a pas de parler gallo-romain, il y a différents latins populaires (ou vulgaires) qui apparaissent peu à peu, à des dates différentes selon les degrés de romanisation. Notre français est issu du plus tardif (et du plus influençable) de ces latins.

Nous avons déjà le couple bolge/bouge (tout comme bougette/budget et magasin/magazine d'ailleurs) avec pour étymon commun l'ancien français bouge. Il faut voir si on peut rajouter bogue, et comment.

Pour vielle le doublet serait viole mais il y a un bouquin à lire (celui indiqué dans le TLF pour vielle). Il faur regarder de plus près masque/mascara.

On a déjà parlé de bienveillant/bénévolent vers le début du fil. Il faudra retrouver.

Vous n'avez pas lu que l'ancien nom de la rue Galande était Garlande (comme l'ancien français qui a donné l'anglais garland), lointain cousin du guirlande emprunté à l'italien ? L'étymon commun serait francique mais est tellement peu attesté que les étymologistes ne semblent même pas s'être risqués à lui attribuer une forme.

Je suis d'accord avec vos conclusions Ylou pour marmonner/murmurer,

Messages [ 1 426 à 1 450 sur 1 810 ]



Généré en 2,353 secondes, 99 requêtes exécutées