Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 39 sur 75)

Flux RSS du sujet

Messages [ 951 à 975 sur 1 855 ]

951 Dernière modification par glop (20-06-2015 20:32:56)

Re : les doublets en français

chantre (étymon latin cantor) / chanteur (Du lat. cantorem acc. de cantor)

  chanteur cf. chantre

acc.= accusatif ?

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

952

Re : les doublets en français

glop a écrit:

chanteur (étymon latin classique cantorem accusatif de cantor) / chantre (étymon latin classique cantor)
chantre cf. chanteur

acc.= accusatif ?

Oui. Regardez (dernière partie) : http://www.dicolatin.com/XY/LAK/0/CANTOR/index.htm

Vous remarquerez mes quelques modifs.

Je pense que quand je reverrai les couleurs de carré, j'appliquerai votre lawngreen au lieu de #01DF01 pour les doublets issus de formes différentes d'un mot.

Respectez l'ordre alphabétique s'il vous plait (vh aussi please) Merci, merci, merci pour tout smile

953 Dernière modification par vh (20-06-2015 22:51:53)

Re : les doublets en français

lèvre / labre (zool.)  / labret (via l'angl.)  / (étymon latin labrum)

954 Dernière modification par vh (22-06-2015 20:56:29)

Re : les doublets en français

marc(1) / mark

particule / parcelle (étymon lat. particula)

cabre (désigne divers outils) / chèvre (étymon lat. capra)

cagoule / cuculle (étymon lat. cuculus -a)

955 Dernière modification par vh (23-06-2015 18:15:56)

Re : les doublets en français

columelle (architect.) /  coulemelle (mycol.) (étymon lat.  columella « petite colonne »)

terrain  /  terrine  (étymon lat.  terrenus « de terre »)

bourrin  /  bourrique

956

Re : les doublets en français

pastel(2) (issu de l’italien pastello lui-même issu du latin pastellus lui-même issu de pastillus) / pastille (Emprunté à l’espagnol pastilla issu du latin pastella féminin de pastellum lui-même issu de pastillum variante de pastillus)

  pastille cf. pastel(2)


J’ai hésité entre le carré jaune et le carré bleu.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

957 Dernière modification par éponymie (24-06-2015 11:21:28)

Re : les doublets en français

Merci pour les dernières contributions, je n'ai pas encore regardé (pas de dérivés je suppose...). Mais je me demande comment on peut hésiter entre le jaune et le bleu.

Les grandes manœuvres sur le site sont commencées. J'ai mis les cas litigieux dans une liste séparée et je suis en train de faire de même pour les faux doublets.

Et j'en profite pour revoir les couleurs. Ce n'est pas si évident, tous les codes ne fonctionnent pas partout à tout coup (par exemple le lawngreen de glop). Les voici donc :

  • GREEN vrais doublets, ils descendent tous directement d'un seul et unique étymon par évolution phonétique, promenade d'une langue à l'autre.

  • LIME presque doublets, ils descendent de formes différentes d'un seul et unique étymon (cas latins par exemple)

  • OLIVE mots homophones issu d'un terme unique; différenciés orthographiquement et spécialisés, les acceptions du terme originel se répartissant entre les deux

  • CYAN doublets, l'un des deux au moins a subi des "altérations" en intégrant un mot de la langue d'origine ou de passage (le cas classique étant l'article al arabe comme dans abricot - qui est cependant enregistré dans les faux doublets - alcade, luth)

  • BLUE presque doublets, ils ont subi des "altérations" par influence d'un autre mot (calfater/calfeutrer)

  • YELLOW faux doublets tout en étant apparentés, tout porte à croire que ce sont des vrais mais ils trompent leur monde pour une raison ou une autre, souvent il s'agit de dérivations parallèles

  • GREY apparentés mais pas doublets

  • RED cas litigieux, difficultés à déterminer s'il y a doublets ou non, si les mots sont apprentés ou non, faute de documentation ou  d'accord parmi les spécialistes. Ces quelques cas sont recensés sur une page à part.

  • BLACK non apparentés malgré les apparences

958 Dernière modification par vh (24-06-2015 18:06:27)

Re : les doublets en français

Parenthèse :
Votre vert est plutôt un LINCOLN GREEN. Cette couleur populaire bien particulière dont le nom semble intraduisible est la couleur obligatoire des vêtements de Robin des Bois; son nom apparaît dans la littérature anglaise dès 1510. L'objet est  teint  successivement d'extraits de 2 plantes : le pastel des teinturiers (Isatis tinctoria), bleu, et le réséda des teinturiers (Reseda luteola), jaune. J'aimerais la traduire  par " vert de Robin des Bois ". wink

959 Dernière modification par glop (24-06-2015 18:22:24)

Re : les doublets en français

On s’instruit sur abc.
Je croyais depuis toujours que les habilleuses des studios hollywoodiens avaient taillé le costume de Robin des bois dans un drap de billard mais j’apprends que l’idée même du film fut celle d’un costumier nommé Dwight Franklin.
http://navetoncinema.canalblog.com/arch … 61154.html
Et le film fut tourné en technicolor s’il vous plait !

PS.
À cette époque là, les acteurs n'étaient pas doublés. wink

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : les doublets en français

Je ne crois pas les avoir vus sur le site, donc je les propose:

▀  direct  / droit (étymon latin classique directus )
droit cf. direct


Pour l'anecdote, voici comment j'ai pensé à ce doublet: j'étais tranquillement en train d'écouter de la musique en conduisant quand j'entendis dans deux strophes différentes dans une chanson en espagnol:

"¡Ay!, al camino recto, por el más torcido,
Vengo directo, ¡ay!, a hablar contigo
De nuestros derechos constitutivos."

et plus loin:

"¡Ay!, al camino recto, por el más torcido,
Vengo derecho, ¡ay!, a hablar contigo
De nuestros defectos constitutivos."

C'est là que ça a fait tilt... immédiatement, j'ai compris qu'il s'agissait de doublets en espagnol avec l'évolution classique de ce /i/ prétonique en espagnol qui devient /e/ et du groupe consonantique /kt/ qui devient /tʃ/. J'ai donc vérifié si en français on avait la même chose et oui...

Voilà, c'était le moment où je racontais ma vie! smile

961 Dernière modification par vh (25-06-2015 15:11:32)

Re : les doublets en français

▀  fourneau  / fournil (étymon ancien fr. forn)

962 Dernière modification par éponymie (25-06-2015 16:31:13)

Re : les doublets en français

vh a écrit:

▀  fourneau  / fournil (étymon ancien fr. forn)

Là, ça saute aux yeux : nous avons affaire à deux dérivés par suffixation d'un seul mot, l'étymon ancien français de four. Apparentés non doublets.

J'ai terminé de séparer les doublets des faux-doublets, il y aura un index unique avec les lettres majuscules qui renverront à la page des doublets et les minuscules à la page des faux doublets.

J'ai également terminé de revoir toutes les couleurs.

Les nouvelles versions des pages sont prêtes à être copiées sur le site, je vais y intégrer vos apports des pages 38 et 39 puisque vous avez bien voulu mettre en forme. Mais j'ai bien peur qu'il faille attendre jeudi prochain pour voir le résultat : la saint Pierre et Paul - 29 juin - est jour férié à Rome et je me suis préparé un viaduc.

Il faudra ensuite intégrer les M, B, F, A, P, C en attente. Et enfin, enfin, je commencerai à tout passer en revue, lettre par lettre pour :

  • voir s'il n'y a pas d'incohérences (je suis certain que oui : les premiers doublets sont entrés dans la liste il y a plus d'un an et la logique de classement ne s'est mise en place que petit à petit)

  • distinguer les emprunts des évolutions phonétiques (un ● à la place du ►)

  • marquer les étymons non attestés (*►)

  • recenser - et réfléchir à comment indiquer - les langues d'origine et de transit

  • normaliser définitivement la mise en forme (BBCode et infos) pour éviter un travail de titan dans l'éventualité de changement et/ou déménagements futurs

Si quelqu'un est intéressé par tout ou partie de ces différents points, ou tient à faire une autre suggestion, qu'il le fasse savoir.

963 Dernière modification par glop (27-06-2015 11:49:48)

Re : les doublets en français

Wilhelm/Guillaume

Issus de Walho (Gallois).

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

964 Dernière modification par vh (01-07-2015 18:31:58)

Re : les doublets en français

▀  perche  / ► perque


perque : (architect., églises normandes) syn. " poutre de gloire ". cf. normand perque = perche

http://www.culture.gouv.fr/public/mistr … SPECIFIC=3

Je n'ai pas de référence formelle quant a` l'étymologie de perque dans son sens architectural.

965 Dernière modification par vh (30-06-2015 15:56:56)

Re : les doublets en français

▀  loge  / loggia ( loggia < it. loggia < fr. loge )

966 Dernière modification par éponymie (02-07-2015 08:27:51)

Re : les doublets en français

vh a écrit:

lèvre / labre (zool.)  / labret (via l'angl.)  / (étymon latin labrum)

Ce serait plutôt :

lèvre (étymon latin labra pluriel neutre de labrum) / labre (étymon latin labrum)

vh a écrit:

marc(1) / mark

particule / parcelle (étymon lat. particula)

cabre (désigne divers outils) / chèvre (étymon lat. capra)

cagoule / cuculle (étymon lat. cuculus -a)

Revus, corrigés et complétés

*► marc (1) / *► mark (étymon ancien bas francique marka)

parcelle (étymon latin partĭcĕlla réfection du latin partĭcŭla) / particule (étymon latin partĭcŭla)

cabre / chèvre (étymon latin capra)

ici je n'ai fait que supprimer les abréviations, les commentaires qui sont – au maximum – à mettre sur la ligne suivante, placer la balise b avant la balise url

Ici, un ajout et l'étymon qui nous intéresse, c'est le latin chrétien dont descendent les 3 mots :

cagoule / coule (1) / cuculle (étymon latin chrétien cuculla)

vh a écrit:

columelle (architect.) /  coulemelle (mycol.) (étymon lat.  columella « petite colonne »)

terrain  /  terrine  (étymon lat.  terrenus « de terre »)

columellecoulemelle  (étymon latin classique  columella « petite colonne »)

terrain (étymon latin classique terrenus altéré en terrinus en latin populaire) /  terrine  (étymon latin classique  terrenum, neutre subtantivé de l'adjectif terrenus, altéré en terranum en latin populaire)

vh a écrit:

bourrinbourrique

Ici il y a un changement de suffixe par rapport au français moderne bourrique faut-il le considérer comme une construction (non doublets) ? Comme une altération sous l'influence d'autres mots (carré bleu) ? Je les mets de côté.

vh a écrit:

▀  loge / loggia ( loggia < it. loggia < fr. loge )

▀  loge / loggia (étymon ancien français loge)

Remarquons qu'en italien, une acception de loggia – la loge maçonnique – est arrivée par l'anglais qui descend lui aussi de l'ancien français loge.

vh a écrit:

▀  perche  / ► perque

perque : (architect., églises normandes) syn. " poutre de gloire ". cf. normand perque = perche

http://www.culture.gouv.fr/public/mistr … SPECIFIC=3

Je n'ai pas de référence formelle quant a` l'étymologie de perque dans son sens architectural.

Effectivement, je mets de côté jusqu'à ce qu'on trouve l'URL qui va bien.

Merci pour tout mais, s'il vous plait, mettez aussi les renvois (terrine cf. terrain), placez les balises au bon endroit (il suffit de copier par rapport à mes messages). D'une manière générale essayez de respecter un peu plu le formalisme adopté. Je viens de passer une heure et quart à remettre en forme et je n'ai pas encore intégré dans les pages à mettre à jour du site : je vais le faire maintenant, après avoir répondu à glop et oliglesias, mais vous ne verrez pas le résultat sur le site avant la semaine prochaine désormais (j'ai 58 pages à copier).

J'ai aussi commencé à utiliser des astérisques (étymons non attestés) et des ronds (emprunts).

967

Re : les doublets en français

oliglesias a écrit:

Je ne crois pas les avoir vus sur le site, donc je les propose:

▀  direct  / droit (étymon latin classique directus )
droit cf. direct

Intégrés, merci.

968 Dernière modification par éponymie (02-07-2015 08:54:27)

Re : les doublets en français

glop a écrit:

pastel(2) (issu de l’italien pastello lui-même issu du latin pastellus lui-même issu de pastillus) / pastille (Emprunté à l’espagnol pastilla issu du latin pastella féminin de pastellum lui-même issu de pastillum variante de pastillus)

  pastille cf. pastel(2)

J’ai hésité entre le carré jaune et le carré bleu.

En fait, il s'agit d'un carré vert clair, les deux mots descendent de deux formes de pastellus.

Donc :

pastel (2) (étymon latin tardif pastellus) / pastille (étymon latin tardif pastella féminin de pastellus)
pastille cf. pastel (2)

Vous voyez bien que vous retrouvez cet étymon dans les deux indications entre parenthèses. Inutile de remonter plus haut.

Un autre truc qu'il faudra éclaircir, c'est le cas sujet et le cas régime (issu de l'accusatif latin). Dans les indications d'étymon latin, j'indique la plupart du temps le nominatif, il faudrait probablement mettre l'accusatif. On verra.

969

Re : les doublets en français

Et j'y vais moi aussi de ma contribution, pas de raison.

▀  gracieux  / grazioso (étymon latin gratiosus)
cf. vocabulario treccani

grazioso cf. gracieux

970

Re : les doublets en français

▀  bras  / brasse (étymon latin brachium/brachia)

971 Dernière modification par vh (02-07-2015 16:35:33)

Re : les doublets en français

▀  silex  / silice (étymon latin silex, silicis )

▀  cyprès  / cupressus (étymon latin cupressus/cypressus)

972 Dernière modification par éponymie (03-07-2015 08:24:48)

Re : les doublets en français

vh a écrit:

▀  bras / brasse (étymon latin brachium/brachia)

bras (étymon latin classique brachium) / brasse (étymon latin classique brachia, pluriel neutre de brachium)

vh a écrit:

▀  silex  / silice (étymon latin silex, silicis )

silex (latin silex) / silice (latin silicis, génitif de silex)

vh a écrit:

cyprès  / cupressus (étymon latin cupressus/cypressus)

Là, comme les Romains ont accommodé le grec de différentes manières, il faut remonter à ce terme grec :

cupressus / cyprès (étymon grec κυπα ́ρισσος )

Merci beaucoup smile

973 Dernière modification par glop (03-07-2015 12:41:46)

Re : les doublets en français

Au sujet de Cupressus/cyprès J’ai besoin de quelque éclaircissement car j’ai du mal  ne pas voir ces deux mots comme de simples synonymes.
Je me souviens que le doublet asparagus/asperge a été accepté et je pense que c’est justifié par le fait que ces deux mots ne servent pas habituellement à designer la même chose mais:

Buxus/buis
Picea/epicéa
Cedrus/cedre
Pinus/pin
Platanus/platane
Tamarix/tamaris
Tilia/tilleul
Ulmus/orme
Salix/saule
Populus/peuplier
Carpinus/charme
Fraxinus/frêne
Betula/bouleau

Sont-ils des doublets ?
Si c’est le cas, il faut leur réserver un chapitre spécial car la liste des noms de plantes est bien longue. (idem pour les animaux).

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

974 Dernière modification par vh (03-07-2015 12:48:56)

Re : les doublets en français

Je comprends vos réserves. Toutefois certains noms scientifiques sont  devenus courants et bien spécifiques :

cupressus : cyprès [de  haies  ornementales]
prunus : prunier ornemental.


Notons que pour le botaniste le genre scientifique Prunus inclut  aussi les abricotiers, amandiers, cerisiers et pêchers.

975 Dernière modification par éponymie (03-07-2015 13:26:28)

Re : les doublets en français

glop a écrit:

Au sujet de Cupressus/cyprès J’ai besoin de quelque éclaircissement car j’ai du mal  ne pas voir ces deux mots comme de simples synonymes.

Que deux mots soient restés éventuellement synonymes n'est qu'un accident smile , l'important c'est qu'ils soient entrés dans la langue par eux parcours différents, c'est bien le cas ici (je me suis d'ailleurs trompé en ne signalant pas l'emprunt pour cupressus, corrigé) et qu'il soient reconnus (dicos généralistes ou langage courant, voire jargon technique).

Ce qui devrait plus choquer, c'est le carré vert olive (futur ex carré bleu-vert, 14 mots rencontrés pour le moment) : une spécialisation orthographique d'un seul et unique mot. C'est propre au français moderne (à partir du XVIIe). C'est quand même particulier comme type de doublet.

P.S.: et puis non, ce qui a été emprunté, c'est le latin cupressus, mais l'étymon qui nous intéresse est grec.

Messages [ 951 à 975 sur 1 855 ]



Généré en 0,133 secondes, 84 requêtes exécutées