Sujet : De part sa...ou de par....

Bonjour,

Comme vous avez pu le voir, je souhaiterai qu'on m'éclaire sur l'orthographe de :

de part sa (...) ou de par sa (....).

C'est un vrai dilemme !!

Je vous remercie d'avance.

2

Re : De part sa...ou de par....

Bonjour, Marine, et bienvenue.

    Il semble que l'hésitation soit fréquente sue cette locution : il faut la décomposer pour ne pas se tromper.

    « de par + nom » est une accentuation de la simple préposition « par + nom » => grâce à ..., du fait de ..., à cause de .... Cet expression peut être considérée comme plutôt littéraire ou emphatique, voire désuète.
    Exemples : De par son âge, il préside la séance. C'est de par ses seuls mérites qu'il a accédé à cette distinction.

    Cette locution prépositive n'a rien à voir avec la locution de ma part, de ta part, de sa part qui signifie venant de moi, de toi, de lui.

elle est pas belle, la vie ?

Re : De part sa...ou de par....

Merci beaucoup !! Comme ça, je ne ferais plus la faute . Le mystère est résolu lol !

Re : De part sa...ou de par....

marine974 a écrit:

Merci beaucoup !! Comme ça, je ne ferais plus la faute . Le mystère est résolu lol !

Et si vous écrivez : Je ne ferai plus la faute, au futur, et non je ne ferais plus, au conditionnel, ça vous fera une autre faute en moins. Courage !

Re : De part sa...ou de par....

Bonjour,

Nouvelle sur le forum, je n'ai pas encore vu s'il y avait un coin (une rubrique)  pour les présentations. (je vais chercher ..)

Ma question concerne donc le DE + PAR.
Une enseignante (professeure d'Université) disait dernièrement que cette "combinaison" des prépositions "de+par" est une faute de français. Elle donnait plutôt un sens à sa phrase en utilisant l'un ou l'autre.

Pour ma part, je n'arrive pas à utiliser cette combinaison, et depuis qu'elle l'a relevé, je suis ennuyée quand je l'entends des autres.

Est-ce que quelqu'un/e  a une idée à ce sujet?
Merci!

6

Re : De part sa...ou de par....

Fantomette a écrit:

Bonjour,

Nouvelle sur le forum, je n'ai pas encore vu s'il y avait un coin (une rubrique)  pour les présentations. (je vais chercher ..)

Ma question concerne donc le DE + PAR.
Une enseignante (professeure d'Université) disait dernièrement que cette "combinaison" des prépositions "de+par" est une faute de français. Elle donnait plutôt un sens à sa phrase en utilisant l'un ou l'autre.

Pour ma part, je n'arrive pas à utiliser cette combinaison, et depuis qu'elle l'a relevé, je suis ennuyée quand je l'entends des autres.

Est-ce que quelqu'un/e  a une idée à ce sujet?
Merci!

Il y a une locution prépositive dûment recensée, admise, "de par", dont l'Académie dit par exemple dans son dictionnaire en cours :

PAR (DE) loc. prép. XIe siècle. Altération de l’ancien français de part, «  de la part de  ».
Vieilli. Au nom de. De par le roi. De par la loi.   On évitera d’employer la locution De par au sens de Du fait de, étant donné.

On voit que cette locution n'est pas, en fait, constituée originellement de deux prépositions. Beaucoup de gens écrivent, à tort selon la norme actuelle, "de part", mais retrouvent spontanément l'origine de l'expression.
L'Académie enregistre aussi une locution homonyme, par exemple, sous la vedette PAR :

Loc. prép. De par, en quelque endroit de. De par le monde

Enfin l'Académie, sans plus la définir, utilise elle-même la locution dans différents exemples, comme :

(vedette GOÛTEUR) Personne qui, de par sa profession, goûte une boisson pour en apprécier les qualités.
(vedette NAÎTRE) Suivi d'un adjectif, d'un nom, d'un complément indiquant dans quelle condition on vient au monde, on se trouve de par sa naissance. Naître aveugle, boiteux. Naître riche, pauvre. Il est né Français. Il était né gentilhomme.

Dans ces deux derniers exemples, il est vraisemblable que la même idée pourrait s'exprimer en faisant l'économie du "de", et c'est probablement ce que veut dire votre professeure. Du reste, ces deux exemples sont en contradiction avec le conseil que donne l'Académie plus haut d'éviter "de par" au sens de "du fait de". On n'est jamais trahi que pas les siens !
Mais justement, il ne me semble toutefois pas qu'on puisse parler de faute, dans la mesure où l'usage -confirmé et classique, comme le prouve même l'Académie à son corps défendant - purge le vice original éventuel.

Dernière modification par DB (04-04-2011 16:30:44)

7

Re : De part sa...ou de par....

A monde, le TLFi donne à l'expression de par le monde le sens de à travers le monde.

Il y aurait donc deux sens au deuxième de par, 1) quelque part, 2) de part en part, et l'on peut alors se demander s'il n'y aurait pas eu encore dans ces deux derniers cas une altération de part. Pourtant, si tel était le cas, on pourrait s'attendre à ce qu'on puisse suivre l'historique de cette altération, de la même manière qu'on l'a retrouvé pour le sens de la part de.

de par le monde:
83200 résultats dans Google livres: les utilisateurs sont protégés par du beau monde ...