Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 11 sur 12)

ABC de la langue française : forums » Parler pour ne rien dire » Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Flux RSS du sujet

Messages [ 251 à 275 sur 277 ]

251

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

glop a écrit:

De fil en aiguille j’ai trouvé ces quelques lignes consacrées à Gabrielle d'Estrées et à la rue Ga(r)lande.

https://books.google.fr/books?id=FgRQAA … mp;f=false

Mais il s'agit de la rue Fromentel, pas de la rue Galande qui est au paragraphe suivant. Le XIXe à l'époque romantique s'est emparé de Gabrielle d'Estrées - comme il l'a fait pour beaucoup d'autres personnages historiques - a façonné son personnage et l'a fait habiter un peu partout à Paris. Faites un tour sur GL et Gallica pour voir.

Nous commençons à peine à nous remettre de cette vision de l'histoire (mais si on replonge dans Les trois mousquetaires, c'est foutu smile ).

252 Dernière modification par glop (04-02-2017 13:33:38)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Je n’ai fait que reprendre des informations contenues de votre message (149).
De Garlande à Galande, le r manquant n’a-t-il pas été victime d’une omission révélatrice dont le Vert Galant serait la cause ?
Il est vrai qu’aux quatre coins de Paris, nombreux sont ceux qui prétendent habiter dans un immeuble où Henry IV aurait séjourné au moins une nuit en bonne compagnie.
Mais qu’importe puisque la légende vous semble dénuée d’intérêt.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Je me demande si dans l'admirable plan de Lenoir cité au message 241,
http://img15.hostingpics.net/pics/576290Capture.png
il s'agit bien du Buridan fameux pour son âne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Buridan
Comme il était de Béthune, cela semble raisonnable de le voir associé à la Picardie.

254

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

On peut associer au plan deux ouvrages (il y a en aura d'autres mais je ne les ai pas encore rencontrés) :

C'est à la page 151 du premier : je vous laisse lire mais c'est bien LE Buridan.

255

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

glop a écrit:

Je n’ai fait que reprendre des informations contenues de votre message (149).
De Garlande à Galande, le r manquant n’a-t-il pas été victime d’une omission révélatrice dont le Vert Galant serait la cause ?
Il est vrai qu’aux quatre coins de Paris, nombreux sont ceux qui prétendent habiter dans un immeuble où Henry IV aurait séjourné au moins une nuit en bonne compagnie.
Mais qu’importe puisque la légende vous semble dénuée d’intérêt.

Il s'agit du message 135 que j'avais oublié bien que n'ayant pas oublié mes recherches sur Gabrielle d'Estrées et ses maisons.

Gabrielle d'Estrées est comme Napoléon, elle a dormi partout. Outre, le 57 rue Galande, le XIXe siècle lui attribue pas moins de 5 maisons dans Paris, une rue Saint Martin, une rue de la Tissanderie, une rue de l'Arbre Sec, une rue Saint Honoré (emplacement de l'actuel oratoire) et la dernière dans la rue Fromentel, puis rue Chartrière, actuelle rue Lanneau, c'est la plus proche de la rue Galande mais elle était bien plus haut sur la Montagne Sainte Geneviève. Et je ne parle pas des maisons en banlieue (Pré-Saint-Gervais, Bourg-la-Reine, etc.)

Il est clair que Gabrielle d'Estrées au 57 rue Galande, c'est une fable. Par contre, cela m'intéresserait de savoir pourquoi on a voulu l'y mettre dès 1865 au moins, à une époque où on ne parlait pas encore du Chateau-Rouge à ma connaissance, seulement de Guillotine. On l'a aussi associée au Chateau-Rouge de Montmartre, hors les murs du XVIe donc.

256 Dernière modification par éponymie (09-02-2017 23:52:22)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Un autre (???) Gautier (cf. message 215) moins gothique et plus précis, Amand (1825-1894). Le dessin daterait de 1886 mais je doute un peu, le point de vue est identique et il est inachevé

http://img15.hostingpics.net/pics/3350561886rueGalandeAmandGautier.jpg

(source)

Je suis loin d'avoir publié tous les dessins d'Auguste Lepère sur notre sujet mais celui-ci n'est pas facile à trouver et je le trouve original, il date de 1892 :

http://img15.hostingpics.net/pics/8696671892courduChateauRougeAugusteLepre.jpg

(source)

P.S.: il y a bien deux Gautier, celui du message 215 est Lucien Marcellin Gautier (1850-1925).  Il y a bien un lien entre les deux mais il ne semble pas familial.

257 Dernière modification par mercattore (17-02-2017 11:09:02)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Que d’avancées, éponymie !

Intéressant, et plutôt inattendu, cet article sur le Chateau-Rouge dans le dico de Pierre Larousse (message 249). Etonnamment, quarante ans plus tard, le Larousse du XXème siècle (1929) mentionne toujours le Château-Rouge (mais en trois lignes seulement).

Une publicité ancienne vantait le magasin de la Samaritaine (à Paris) avec ce slogan : « on trouve tout à la Samaritaine » ICI
Le Grand dictionnaire universel du XIXème siècle de Pierre Larousse est un peu équivalent.
Le très regretté Pierre Enckell (qui nous a quitté en juillet 2011) avait relevé dans différents volumes de ce dictionnaire plusieurs dizaines d’affaires criminelles, plus ou moins célèbres. Elles furent réunies en un volume, accompagnées de ses commentaires et annotations.

Pierre Larousse

Histoires abominables

48 affaires criminelles du XIXe siècle (1817-1887)
Edition présentée et annotée par Pierre Enckell.

André Versaille éditeur, Bruxelles, 2010. 298p, broché.
Collection redécouvertes.

http://img11.hostingpics.net/pics/814930PENCKELLLarousseLIVREPhoto.jpg

258

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

mercattore a écrit:

Une publicité ancienne vantait le magasin de la Samaritaine (à Paris) avec ce slogan : « on trouve tout à la Samaritaine » ICI
Le Grand dictionnaire universel du XIXème siècle de Pierre Larousse est un peu équivalent.

Oui, tout compte fait c'est dans la droite ligne de ce qu'avait fait du Camp pour Paris et du travail des encyclopédistes au siècle précédent, avec la dimension sociale en plus.

L'affaire Ballerich figurait dans le Larousse ?

Parenthèse technique : vous pouvez obtenir l'URL d'un message et non simplement d'une page en cliquant sur la date et l'heure du message.

Je commence à me demander si un mini-site sur le Château-Rouge ne se justifierait pas, selon un principe identique au site sur les doublets, il permettrait de mieux présenter toutes les infos et images récoltées et serait alimenté par ce fil.

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Merci pour la parenthèse technique.
Oui, l'affaire Ballerich figure dans le supplément de 1888.

260

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

De nouveau cette date de création de 1859, dans un article de 1899 (de deux ans antérieur à celui du Monde Moderne donc) avec le montant de la vente de la veuve Debrabant au père Trolliet.

http://img15.hostingpics.net/pics/21628618990430Lintransigeant.jpg

(source)

Et une chanson sur la fin du Château-Rouge :

http://img15.hostingpics.net/pics/70321918990516chansonsurlafinduChateauRougeLorchestre.jpg

(source)

Il va falloir fouiller dans tous les articles de 1899 traitant de la mort annoncée du cabaret pour trouver la source de cette fameuse date de 1859.

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

L'article mentionne l'appellation de la guillotine pour la seule salle où elle figure en tableau. D'autres articles généralise le terme pour l'établissement en entier ?

262 Dernière modification par éponymie (21-02-2017 23:09:37)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

L'article de 1901, cité dans le message 243, nomme aussi la salle d'après la fresque (https://archive.org/stream/lemondemoder … e+garlande).

Mais, à ce jour, je n'ai pas trouvé un seul autre écrit qui expliquerait ce qui semble bien l'ancien nom du cabaret par la fresque. Jusqu'à présent, je croyais que c'était le contraire, l'ancien nom qui justifiait une fresque tardive.

Comme je l'écrivais dans le message 243, je prends cette info avec des pincettes, cependant la date de 1859, la mention de la vente de 1883 (c'est bien le seul article découvert qui en fasse mention à ce jour), l'anecdote sur les Grands-Ducs et Morny font soupçonner une source bien informée à laquelle les deux articles puisent (à moins qu'ils n'aient qu'un seul auteur qui aurait fait de consciencieuses recherches). Donc, qui sait, il pourrait aussi avoir raison pour la guillotine. Mais bon...

Les personnages du Château-Rouge ont aussi inspiré un opérette, La légion étrangère, j'ai trouvé un article qui en fait mention mais le plus intéressant est L'amour à Paris : nouveaux mémoires (1899) d'un autre policier (encore !) Marie-François Goron (1847-1933).

P.S.: l'article de l'Intransigeant de 1899 reprend une bonne partie d'un article du 14 décembre 1898 de l'Univers, y compris l'ouverture en 1859.

263 Dernière modification par éponymie (21-02-2017 23:44:33)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

En fait les informations des 3 articles de 1898, 1899 et 1901 se trouvaient toutes dans un article cité (recopié) par vous mercattore dans le message 170 mais il en manque une partie. Le voici en entier, l'anecdote sur les Grands-Ducs est plus détaillée :

http://img11.hostingpics.net/pics/71824118991212lafindelarueGalandeLeGaulois.jpg

(source)

Il était dans la bibliographie bien entendu mais je ne m'étais pas donné la peine de chercher de nouveau dans Gallica.

Je l'ai mise à jour cette bibliographie mais je ne la publierai que quand nous aurons tourné la page, une nouvelle version toutes les 4 pages, c'est amplement suffisant.

264 Dernière modification par éponymie (22-02-2017 01:16:58)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Une autre nouvelle, La mendicité de Georges Berry ne date pas de 1897 mais de 1893, du 31 mars, il s'agit du rapport numéro 32 publié cette année-là pour le conseil municipal de Paris :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 … ouge"

C'est important, parce que ce livre, déniché par Régina dès le message 39, est le premier à mentionner la fameuse fresque de la guillotine et on peut raisonnablement supposer que Berry l'a vue en 1892. Toute fraiche donc, si elle a bien été peinte en 1892, comme le 92 sur la palette peut le faire supposer.

En octobre 1893, ce sont les marins russes qui sont en visite à l'occasion des fêtes franco-russes et tout Paris les accueille, le Chateau Rouge n'est pas en reste :

http://img11.hostingpics.net/pics/55327418931018lesmarinsrussesLematin.jpg

(source)

265

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Un cinquième dessin de Seguin, il date probablement de 1898 comme les 4 autres de la série (message 215 et message 224)

http://img11.hostingpics.net/pics/8561311899UncoindelagrandesalleSeguin.jpg

(source)

Il a été repris - avec celui du perron et celui du petit salon - pour illustrer l'article de Loliée (Au pays de misère) dans la Revue des revues en 1899.

266

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

À la Place Maubert

Je m’ demande à quoi qu’on songe
En prolongeant la ru’ Monge,
À quoi qu’ ça nous sert
Des esquar’s, des estatues,
Quand on démolit nos rues,
À la Plac’ Maubert ?

L’été nous étions à l’ombre,
C’était coquet, c’était sombre,
Quand l’ soleil, l’hiver,
Inondait la capitale,
L’ jour était encor’ pus sale,
À la Plac’ Maubert.

Quand on n’avait pas d’ marmite,
On bouffait chez l’ pèr’ Lafrite
Pour un peu d’auber ;
Le soir on l’vait eun’ pétasse...
Un choléra sans limace,
À la Plac’ Maubert

Pour trois ronds chez l’ pèr’ Lunette,
Où qu’ chantait la môm’ Toinette,
On s’ payait l’ concert ;
Pour six ronds au Château-Rouge,
On sorguait avec sa gouge,
À la Plac’ Maubert.

Aussi, bon Dieu ! j’ vous l’ demande,
Quand yaura pus d’ ru’ Galande,
Pus d’Hôtel Colbert,
Oùsque vous voulez qu’i’s aillent
Les purotins qui rouscaillent,
À la Plac’ Maubert ?

Qu’on leur foute au moins des niches,
Comme on en fout aux caniches,
Qu’i’s soy’ à couvert
Sous quéqu’ chos’ qui les abrite
Quand i’s trouveront pus d’ gîte,
À la Plac’ Maubert.

Car quand i’s r’fil’ront la cloche,
I’s auront tous dans leur poche
El’ surin ouvert,
Et c’ jour-là, mes camarluches,
La nuit gare aux laqu’reauxmuches
De la Plac’ Maubert.

Aristide Bruant

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

267 Dernière modification par éponymie (11-01-2018 21:22:39)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Ouh ! Je ne me rappelle plus si on a publié ce texte mais Bruant a été amplement croisé et recroisé dans les recherches et tous ceux qui ont farfouiné sur le sujet sont tombés sur cette chanson.

J'ai une bibliographie à jour mais attends un  changement de page pour la publier.

Un triste dessin pour faire patienter (j'en ai d'autres en réserve smile ) :

https://img15.hostingpics.net/pics/5407901900ChateauRougedmoliLonLepeltier.jpg

(Chateau Rouge démoli, Léon Lepeltier, 1900)

P.S.: je suis passé très, très rapidement à Paris en décembre, j'ai vu de loin Chez Odette et Saint-Julien-le-Pauvre mais ne pouvait pas péleriner par la rue Galande. Une autre fois.

268 Dernière modification par mercattore (13-01-2018 12:49:25)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Bonjour,

Disque original d'Aristide Bruant (avec variante des deux premiers couplets) : ICI

Une curiosité. Georges Brassens: ICI

Identifiés : Pierre Nicolas, Joël Favreau, Marcel Amont, Pierre Tchernia, Maxime Leforestier, Marcel Dadi. Portant une veste noire, il me semble reconnaitre Pierre Louki ? D’autres restent à identifier.

269 Dernière modification par éponymie (14-01-2018 19:39:30)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Bonsoir,

pour la vidéo, je ne sais pas. Datons la chanson de Bruant : elle figure dans le deuxième volume de Dans la rue édité entre 1889 et 1895 (la première édition du volume I est de 1889). De toute façon, c'est encore de l'après-Gamahut, d'après Méténier (en 1893), Bruant a connu l'époque du Gamahut altérophile (cf. message 37, lire à partir de la page 46 du lien fourni à l'époque par regina) mais cela semble difficile à mieux documenter.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1 … rk=21459;2

P.S.: la première édition officielle de "À Montparnasse", c'est en 1885. Toujours dans l'après-Gamahut donc.

270 Dernière modification par éponymie (14-01-2018 20:11:26)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Il faudrait procéder à une relecture avant de relancer un vieux sujet, le texte publié par glop l'a déjà été, dès le message 13 de la page 1 per mercattore (avec la référence au volume II de Dans la rue qui plus est). Je m'en suis aperçu en mettant à jour la bibliographie.

Les derniers messages auront seulement permis de mieux dater tout ça.

P.S.: dans la biblio, j'avais déjà noté la chanson comme étant enregistrée en 1912, mais je ne sais plus d'où vient cette date.

271 Dernière modification par glop (14-01-2018 23:45:54)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Mea culpa! J’ai publié ce message sans me soucier d’éviter les redites.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

272

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Pas grave, ça a permis d'avoir quelques infos supplémentaires.

273 Dernière modification par Abel Boyer (16-01-2018 12:10:23)

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Attention ! Beaucoup d'illustrations et de documents vont disparaître de ce fil. En effet, l'hébergeur Hosting Pics, beaucoup utilisé ici, a annoncé sa fermeture. Les images resteront encore en ligne quelques mois, au mieux, mais il serait prudent de préparer une migration. Mais quel boulot ! Bien entendu, cela ne concerne pas que ce fil !

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

Ah, merci Abel Boyer et d'orénavant il n'est plus possible de poster des images.

275

Re : Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris

J'ai ouvert un fil spécifique dans lequel je demande aussi la possibilité de modifier d'ancien message pour pointer sur d'autres URL. On ne va pas se passer d'images.

Messages [ 251 à 275 sur 277 ]

ABC de la langue française : forums » Parler pour ne rien dire » Cabaret «Au Chateau-Rouge», rue Galande, à Paris



Généré en 0,061 secondes, 87 requêtes exécutées