1

Sujet : Jurons médiévaux

Bonjour,
je cherche désespérément quelques jurons très usités au moyen-âge (autour du 13e).
Merci de me donner quelques tuyaux.

Cordialement
Gérard

Re : Jurons médiévaux

Dans "Les visiteurs", Godefroy de Montmirail peste en disant "Morte-couille", le film est censé se dérouler en 1122.

Si j'ai pu t'être utile ... big_smile

Henriette

1

3

Re : Jurons médiévaux

Même si c'est un peu plus tard, on peut trouver dans Rabelais quelques réparties savoureuses.
  Sinon, Villon peut-être ? Mais il s'agit plutôt de vocabulaire que de jurons stricto sensu.

elle est pas belle, la vie ?

4

Re : Jurons médiévaux

Autre source, mais non-historique (au sens scientifique) et non-littéraire (car il s'agit de textes contemporains "vieux-francisés") : c'est ici.

elle est pas belle, la vie ?

5

Re : Jurons médiévaux

Merci à vous pour ces infos. Je suis encore preneur. N'hésitez pas.

Cordialement.
Gérard

6

Re : Jurons médiévaux

Consulter le Dictionnaire des jurons que j'ai publié aux PUF en 2004, pages 27-28 par exemple, ainsi que les éléments historiques donnés à la fin des articles. Le juron "morte-couille" est amusant, mais n'a aucune vraisemblance historique.

Re : Jurons médiévaux

Comme dirait Joël Martin, nous avons toujours été dans l'attente des PUF.

Ce qu'omet une liste d'interdictions est libre. L'énoncé de droits condamne ce qui n'est pas cité.

8

Re : Jurons médiévaux

Voilà qui te plaira j'espère.

Etienne ARSENAL, Ecrivain

Jurons de Bourgogne, époque Charles le téméraire.

Avoir usance Avoir la connaissance

bast Bâtard (Péjoratif)
« bigre » Juron   

Bougre :Individu (Péjoratif), Sodimite, hérétique boulgre hérétique
bordelière Débauchée (péjoratif)
boutedieu (Péjoratif) Juif

bric (Péjoratif) Fripon, coquin

capon (Péjoratif) Geux, poltron
« chiabrena » Juron « Chiure de merde
chapon maubec (Péjoratif) Poltron à mauvaise langue
chatron (chastron) (Péjoratif) Chatré
compisser (Péjoratif) Souiller d’urine
conchier (Péjoratif) Remplir d’ordure, suiller, outrager

coquart/Coquard (Péjoratif) Nigaud, sot, dupe

« coquefredouille » Juron
coquebert (Péjoratif) Nigaud, impertinent
Corne bouc   
Corne de boeuf   
Corp-dieu   
couer/coer/coé (Péjoratif) Epithète appliqué aux anglais qu’on disait « pourvus d’une queue »

drôle (Péjoratif) Mauvais sujet

« être cousu d'or »   être riche     
en grand bobant    en grande pompe
être gris   être saoûl 
foimenteor (péj.) parjureur, traître
folieuse  (péj.)putain
fot-en-cul (péj.) sodomite
" foutre de dieu " juron
garczonnière (péj.) fille qui aime " jouer " avec les garçons, fille "publique
gargouilleux,euse (péj.)qui ressemble à une gargouille

gast-blé (péj.) ravageur de champ de blé (faute grave) godinette (péj.) petite dépravée


godon (péj.) désigne les Anglais
"gore pissouse (péj.) " truie pisseuse "
grippeminaud (péj.) homme hypocrite et rusé

hélequin (péj.) mauvais génie (" maisnie hélequin " :bande de mauvais génies)
houlier / holier (péj.) débauché, paillard
" mal de cabaret " (avoir le) être saoûl
male préfixe péjoratif malebête
malefille (péj.) méchante fille
malemaisnie (péj.) bande de salauds
manant habitant d'un village / (péj.) homme grossier,mal élevé
merdaille (péj.) troupe de gens méprisable
moinerie (péj) les moines et les religieuses
" mordiable " juron
" mordieu " juron



Oïl, s’il plaît à Dieu    Oui, s’il plaît à Dieu.

paltonière (péj.) fille " publique "
" pique du jour " l'aube

Peu m’en chaut    Ca ne m’intéresse pas
" porpisser " " pisser de peur "
Potius mori quam foedari    Plutôt mourir que se déshonorer
puterelle (péj.) jeune putain

putie (péj.) ordure, fumier,... 


Pourvu qu’il donne dans le godant    Pourvu qu’il tombe dans le piège
" sang-dieu "   
" Tudieu "   
" Vain dieu " juron   
" Ventre-dieu "   
_________________

9

Re : Jurons médiévaux

bertin a écrit:

Voilà qui te plaira j'espère.

Etienne ARSENAL, Ecrivain

Jurons de Bourgogne, époque Charles le téméraire.

On aimerait bien savoir d'où vient cette liste (pas toujours très cohérente).
Si elle provient des oeuvres d'Etienne Arsenal, auteur d'ouvrages pornographiques publiés récemment, ce sont des mots utilisés au XXIe siècle et non au moyen âge.

10

Re : Jurons médiévaux

Etienne ARSENAL, Ecrivain

Un qui ne se prend pas pour n'importe qui ! roll 

Aux spécialistes, d'apprécier s'il est à la hauteur de ses ambitions big_smile

http://1.bp.blogspot.com/_pHuuGSTZl38/SaToa4OncEI/AAAAAAAADsA/RjBQGFacdLY/s400/manet-StephaneMallarme.jpg

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

11

Re : Jurons médiévaux

regina a écrit:

Etienne ARSENAL, Ecrivain

Un qui ne se prend pas pour n'importe qui !

Vous voulez dire qu'il est mieux armé que l'autre ? Oui, mais en tapant son nom sur google on tombe aussi sur des matches de foot entre les équipes de Saint-Etienne et d'Arsenal, ce qui réduit quelque peu la portée littéraire du pseudonyme...

12

Re : Jurons médiévaux

Une utilisation différente de Google filtre les échanges sportifs Arsenal/ St Etienne . En  tapant
" Etienne Arsenal" écrivain , on apprend que ce toponyme fut utilisé par des parodieurs comme sobriquet à l'encontre de Mallarmé.
Pour le reste, je ne connais rien de ce nouvel écrivain,  soi-disant spécialiste de jurons bourguignons anciens smile

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

13

Re : Jurons médiévaux

Une jolie liste aussi, joliment écrite et joliment mise en musique, dans La Ronde des jurons de Brassens. Mais sont-ils du XIIIe siècle ?

Dernière modification par coco47 (10-04-2009 02:43:17)

14

Re : Jurons médiévaux

coco47 a écrit:

Mais sont-ils du XIIIe siècle ?

Pourquoi le seraient-ils? Ceux qui figurent au TLFi (qu'il faut consulter si on se pose de telles questions) ne sont pas antérieurs au 16e siècle, et souvent même plus récents.

15

Re : Jurons médiévaux

Zimon a écrit:
coco47 a écrit:

Mais sont-ils du XIIIe siècle ?

Pourquoi le seraient-ils? Ceux qui figurent au TLFi (qu'il faut consulter si on se pose de telles questions) ne sont pas antérieurs au 16e siècle, et souvent même plus récents.

Pourquoi ?
Parce que l'initiateur de ce fil avait dit :
« Bonjour,
je cherche désespérément quelques jurons très usités au moyen-âge (autour du 13e).
Merci de me donner quelques tuyaux. »

Et comme je ne pense pas qu'il voulait parler du 13e arrondissement, je concluais ma réponse par une allusion, que je voulais plaisante, au siècle qu'il avait mentionné. (C'était donc sa question, bien légitime d'ailleurs, et non la mienne.)

Figurez-vous que, moi, j'aime bien connaître la totalité du déroulement d'une discussion avant de m'y immiscer…

16

Re : Jurons médiévaux

coco47 a écrit:
Zimon a écrit:
coco47 a écrit:

Mais sont-ils du XIIIe siècle ?

Pourquoi le seraient-ils? Ceux qui figurent au TLFi (qu'il faut consulter si on se pose de telles questions) ne sont pas antérieurs au 16e siècle, et souvent même plus récents.

Pourquoi ?
Parce que l'initiateur de ce fil avait dit :
« Bonjour,
je cherche désespérément quelques jurons très usités au moyen-âge (autour du 13e).
Merci de me donner quelques tuyaux. »

Et comme je ne pense pas qu'il voulait parler du 13e arrondissement, je concluais ma réponse par une allusion, que je voulais plaisante, au siècle qu'il avait mentionné. (C'était donc sa question, bien légitime d'ailleurs, et non la mienne.)

Figurez-vous que, moi, j'aime bien connaître la totalité du déroulement d'une discussion avant de m'y immiscer…

Vous n"avez pas compris ma question. J'ai lu, moi aussi, le fil en entier, et je demandais pour quelle bonne raison les jurons de "la Ronde" de Brassens  dateraient, selon vous, du 13e siècle.
Parce que si vous n'apportez pas un commencement de preuve, n'importe quelle liste de jurons bien salés pourrait faire l'affaire, et au diable la chronologie.

Re : Jurons médiévaux

regina a écrit:

Pour le reste, je ne connais rien de ce nouvel écrivain

J'ignorais qu'il pût exister une « littérature pornographique ».
Je connaissais les ouvrages pornographiques et la littérature érotique ( dont chaque bonne librairie a un rayon ), plus ou moins crue, remplie de métaphores ou parfois suffisamment explicite pour que quiconque ne s'y méprenne.
Mais une littérature pornographique, voilà qui m'étonne, et j'imagine que littérairement parlant cela doit être aussi passionnant qu'un ouvrage traitant de plomberie : descriptif et intéressant pour qui s'y intéresse, mais dont les figures de style et les ironies sont absentes.

18

Re : Jurons médiévaux

Zimon a écrit:

Vous n"avez pas compris ma question. J'ai lu, moi aussi, le fil en entier, et je demandais pour quelle bonne raison les jurons de "la Ronde" de Brassens  dateraient, selon vous, du 13e siècle.

Ouh là là, c'est dur !
Je n'ai jamais dit que les jurons de Brassens dataient du XIIIe siècle ! J'ai dit que je n'en savais rien et que je m'interrogeais à ce sujet.
Graynal cherchait « désespérément quelques jurons très usités au moyen-âge (autour du 13e) ». Je lui ai donc indiqué une piste, en précisant qu'elle pourrait ne pas lui convenir puisque je n'étais pas certain que les jurons de Brassens datassent du XIIIe siècle. Et en plus, c'était de l'humour.
D'où peut-être votre réaction…

Dernière modification par coco47 (12-04-2009 06:05:35)

19

Re : Jurons médiévaux

coco47 a écrit:

Graynal cherchait

Il y a trois ans !

Je lui ai donc indiqué une piste

Désolé de devoir insister. Vous avez fourni une liste sans chercher à savoir si elle répondait à la question, mais simplement parce qu'il s'agissait de jurons. Oui, c'est une liste pittoresque ; non, elle n'a rien à faire sous cet intitulé. Il ne s'agit pas d'une piste, mais d'une indication trompeuse.
Bien entendu qu'on a le droit de faire de l'humour ici, et l'on ne s'en prive pas à l'occasion. Mais ce forum est aussi consulté par des néophytes et des apprenants, qui risquent de vous prendre au sérieux. Il aurait fallu leur indiquer, d'une façon ou d'une autre, que "Ha ha, voici une liste, mais c'est juste pour rigoler et pas pour répondre à la question."

20

Re : Jurons médiévaux

Un proverbe dit qu’il vaut mieux s’adresser au Bon Dieu qu’à ses saints , aussi je privilégie la littérature médiévale 
( 13 ème siècle)  à ladite pornographique .


Dans le registre courtois , les jurons sont peu abondants, Aucassin et Nicolette  , toutefois, en livre quelques uns. Le Roman de ( du) Renart, dans un tout autre genre, est quant à lui, plus généreux .

Je trouve difficile, parlant d’ une époque, où il est normal de trouver, toutes les deux ou trois lignes une référence à Dieu  ,et/ou à la foi chrétienne,  de distinguer clairement entre affirmation de cette foi, clause de style,  invocation sincère et juron.  Une même expression, sera ressentie  différemment, selon le contexte  ( prière, discours, surprise, colère, provocation) . De plus, les critères d’aujourd’hui sont différents de ceux d’alors : ainsi , invoquer une relique , une main, un bras ou une dent d’un saint , n’avait alors rien d’anormal : par la dent de Saint…,mais  était-ce obligatoirement un juron au XIII ème siècle ? 


Voici les expressions que j’ai pu trouver  dans un contexte, où elles m’ont paru être des   jurons  :

-    Dans Aucassin et Nicolette ,   œuvre  avare en jurons, car on y cause bien . Cependant Aucassin, furieux de l’enlèvement de sa Nicolette , lâchera un : De par Diu ! ( de par Dieu) ainsi qu’un  Par Diu de Maiste=   par Dieu de majesté  , ainsi qu'un enondu !  = en non Diu   jurement en ancien français.  ( attesté dans http://books.google.fr/books?id=jV8OAAA … ;dq=enondu
-    Les  bergers : Par le cuer –Diu

Variante : par le cuer-bé , ( qu’on retrouve chez un autre poète du XIII ème : Jehan Bodel) :

«Por le cuer beu , où sont mes braies ? »

( dans : D e  H a i m e t  e  d e  B a r a t
e  T r a v e r s)

http://www.hs-augsburg.de/~Harsch/galli … _fab9.html

Por le cuer  a cil Sires eut en sen ventre ! ( encore Aucassin) .

Dernière modification par regina (12-04-2009 23:16:50)

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

21

Re : Jurons médiévaux

Dans le Roman de ( du) Renart :

1)    Diex ! = Dieu !
2)    Por Diu ! : par Dieu ! variante := De par Dé !
3)    Por le cuer Dé ! ( par le cœur -Dieu !)
4)    Diex aïe !
5)    Por De merci,  por Diu merchi
6)    La merci Dieu !
7)    Diex me saut ; ( Dieu me sauve !)
8)    Se Dex m’amant : si Dieu m’aide !
9)    Se Dieu me gart ! ( Si Dieu me garde !)

10)     Par les sainz Dieu !

Remarque: 

Selon les besoins ( rime ou contexte) ,on jure par tel ou tel saint :
Par Saint Lienart !
Par Saint Richier,
Par Saint Giles,
Par Saint Germain,
Par Saint Romacle,
Par Saint Martin,
Par Saint Remi,
Par Saint Simon,


11)    Par les iauz Dieu ! ( ???) Pas compris .

12)     Por le Sain Esperit !
13)     Se Dieu bien me face ( Que Dieu me fasse du bien !)
14)    Par foi, ; par ma foi !

Remarque identique à la précédente smile

.  Foi que je doi a Saint Protes , saint Leu,
                          A Sainte Agnes,
                          Saint Pox, Saint Julien, Sainte-Anne, Saint Thomas

      Foi que doi Saint Pierre de Rome,
      Foi que doi Sainte Charité
      Foi que doi  Sainte Patenostre.
       Par foi que doi à Sainte Apetite
!:rolleyes:

15)    On jure par le corps d’un saint :

Par le cors Saint Marcel ! Par le cors Saint Germain !

S’il y avait un doute , le contexte permet de reconnaître le blasphème :


A : Par le cors Saint Germain !
      qu’est ce que tu tiens en ta main ?

B :

Foi que je dois Hersent ma fame,
      je li toudroie  du cors l’ame

C :

Ma foi que je dois a ma goule

D :

° Renart,  fet-il,par le cuer bé,
Tu m’as hui honi et gabé,
Qui m’envoias o les chiens !

E :

° Por les Saint Dieux !que voi ge  là ?

F :

Par Dieu !Moult a bien dit !

G : °

He diex !  si male garde,
Ai hui prise de moi –méisme !

H

: Par Dieu le filz Sainte Marie,
Mauveze est vostre compaingnie

I :

Por Dieu et por l’amour de toi,
    enseigne moi comment tu ces harengs eus !

J :

° Foi que je doi  Saint Julien,
je lui feré comperer chier

K :

° Foi que doi  Saint Esperit
Je n’en metré ou li chien chit

L :

Por Dieu, hume tost

( ils sont en train de boire)



16 )   Autres jurons : ° Par la corpe sainte !
                                      Par la sainte cruche de Dé !
                                         Par la cervele Dieu !


Quelques vers confirment qu’il s’agit bien de jurer :

« 

° Et jure Dieu et Saint Germain
que il ne li eschapera ! »

ou bien :«

si jure dieu et Saint Germain
Que lui fera encui honte»

« Ysengrin jure Saint Sevestre
Que il voudroit là dedenz  estre.»

«

° Vous jurerez desus la dent
saint  Roonel le rechingnié »

17)  Etrange :  roll   Por le cul Sainte Marie !  ( Roman de Renart)
                                                 
                          juron semblable  :   Por le cul Dieu ! ( Fabliau des Emondis)

Dernière modification par regina (12-04-2009 23:04:07)

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

22

Re : Jurons médiévaux

17)jurons/imprécations :


Deable ! : Roman de Renart

De par toz ceus d’enfer !

La male passion le torde !

Mal soit l’eure que je le vis !

18) autres: Par mon chief !    par ma teste !         

                    Par les dens bieux ( pas compris)..  par les dents ???


Amusant , enfin, de voir comment certains jurons ont traversé le temps :

Fils a putain, nain descréuz,
Par vote enging, par votre boule !

Ta mère !

http://www.ifp.uiuc.edu/%7Emoulin/ece544/zidane-lego.jpg

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

23

Re : Jurons médiévaux

C''est impeccable, Regina !
J'ai une seule addition à faire :
     Tibert, passe outre, dist Renart,
      fi ! merde, con tu ies coarz ! (Le Roman de Renart, t. I, p. 30 (éd. Champion).

24

Re : Jurons médiévaux

Zimon a écrit:
coco47 a écrit:

Graynal cherchait

Il y a trois ans !

Et alors ? Que faites-vous donc aujourd'hui, vous-même, sur ce fil vieux de trois ans ?

Zimon a écrit:
coco47 a écrit:

Je lui ai donc indiqué une piste

Désolé de devoir insister. Vous avez fourni une liste sans chercher à savoir si elle répondait à la question, mais simplement parce qu'il s'agissait de jurons. Oui, c'est une liste pittoresque ; non, elle n'a rien à faire sous cet intitulé. Il ne s'agit pas d'une piste, mais d'une indication trompeuse. (…) Il aurait fallu (…) indiquer, d'une façon ou d'une autre, que "Ha ha, voici une liste, mais c'est juste pour rigoler et pas pour répondre à la question."

« simplement parce qu'il s'agissait de jurons ». Ben oui, puisque la question portait sur les jurons. Je la rappelle :

Graynal a écrit:

Bonjour,
je cherche désespérément quelques jurons très usités au moyen-âge (autour du 13e).
Merci de me donner quelques tuyaux.

Donc, quelqu'un demande des jurons anciens. J'indique une chanson célèbre et savoureuse dont le texte en comporte quelques dizaines. Et je ne répondrais pas à la question ? Mes jurons n'auraient rien à faire "sous cet intitulé" ? Alors que cet intitulé est «Jurons médiévaux » ! (Dernier détail, si vous êtes en mesure de le comprendre : ce n'est pas ma référence à Brassens qui se voulait plaisante, mais le clin d'œil au XIIIe siècle.)

Cela dit, je crois que je ne discuterai plus jamais avec vous. Pour une raison que j'ignore, vous m'avez pris en grippe et il est clair que vous irez à mon encontre jusqu'au bout de la plus mauvaise foi. So long…

Dernière modification par coco47 (13-04-2009 06:47:20)

25

Re : Jurons médiévaux

coco47 a écrit:

Pour une raison que j'ignore, vous m'avez pris en grippe et il est clair que vous irez à mon encontre jusqu'au bout de la plus mauvaise foi.

J'avais répondu au post précédent ("le son H en français") avant de découvrir celui-ci. C'est stupéfiant, ces réactions. Je ne vous connais pas, je n'ai rien contre vous, j'essaie du mieux que je peux d'expliquer mes interventions, et vous prenez cela pour des attaques personnelles. Je ne suis même pas en colère, tellement c'est bête.