Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 1 sur 2)

ABC de la langue française : forums » Pratiques argotiques et familières » borgnole, suivi de réséda au Borniol

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 à 25 sur 32 ]

1

Sujet : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Je ne l'ai pas trouvé dans le dictionnaire, alors je propose de l'ajouter. Le terme vient du monde scientifique, à ma connaissance, et caractérise un prototype très peu ergonomique (gros bricolage inesthétique et semblant près de s'effondrer). Par extension, une personne "borgnole" (qu'est ce que c'est que ce borgnole ?) est une personne en fort décalage (voire incapacité) avec la fonction qu'elle prétend occuper, ou qui appréhende les problèmes avec une démarche inadaptée.

On le trouve cité en aéronautique, en couture, et comme nom propre.

2

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

le dico c'est juste un recensement de mots parmi les plus utilisés; il en manque plusieurs centaines de milliers. on ne peut pas tous les mettre (materiellement c'est très dur, et être exhaustif demande un travail énorme, pour ne pas dire impossible tant certains mots sont rares, pour une raison x ou y).

3

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

On trouve ce mot dans 99 france de Frédéric Beigbeder Folio page 191  "le monde est borgnolé". Je ne l'ai jamais vu ailleurs.

4

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

j'ai trouvé Borgnole chez Hugues Pagan à propos de policiers avec des problèmes "ils n'étaient pas payés pour jouer les borgnoles' brother"

5

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

borgnole ou borniol ?

il me semble que la maison Borniol désignait les pompes funèbres et par extension les croque-morts . A vérifier .

6

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol



Dans le pas de calais

Ce mot borniol veut dire une gifle en patois picard.

L’expression est !

T’é va archuvoir inne borniol su t’in pif

Tu vas recevoir une gifle sur ton nez !

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Exact, caporal-epingle, il existait réellement une entreprise funéraire appelée Borgnol ou Borniol.

Jacques

8

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Citation : solenn a écrit:

Dans le pas de calais

Ce mot borniol veut dire une gifle en patois picard.

L’expression est !

T’é va archuvoir inne borniol su t’in pif

Tu vas recevoir une gifle sur ton nez !



J'imagine que borniol ici est la forme régionale de torgnole que le TLFi caractérise ainsi :



Citation : torgnole a écrit:

TORGNOLE, subst. fém.

Pop. fam. Gifle, coup violent appliqué avec la main, en général sur la figure. Synon. pop. emplâtre, mornifle. Donner, envoyer, recevoir une/des torgnole(s). Les deux sœurs (...) avaient échangé des torgnoles, au sujet de Gervaise (...); et là-dessus toutes deux, après s'être giflées, avaient juré de ne plus se revoir (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 524). Il tendit le béret en prenant maintes précautions pour ne pas recevoir une torgnole (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 72).

P. ext. Volée de coups. Synon. correction, dégelée (fam.), dérouillée (pop.), raclée (fam.). Flanquer, foutre une torgnole à qqn. Quel a été le résultat de leur éducation [des Jésuites]? (...) de fades jeunes gens qui se cachent plus que les autres pour courir la gueuse, mais qui seraient incapables de risquer une torgnole pour protéger leurs maîtres ou défendre l'Église (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 202).

REM. Torgnoler, verbe trans., pop. Donner une/des torgnole(s) à quelqu'un. Synon. gifler. Il la torgnole à nouveau (SAN-ANTONIO, N'en jetez plus! 1971, pp. 186-187 ds CELLARD-REY 1980). Empl. pronom. réciproque. Les parents se torgnolaient le dimanche matin rapport aux punaises (CENDRARS, Trop c'est trop, 1957, p. 25, ds ROB. 1985).

Prononc. et Orth.: []. MARTINET-WALTER 1973 [-], [-]. LITTRÉ a une var. torgniole. Cette forme est ds MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p. 1058 et ds CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 14, 82. Étymol. et Hist. 1. 1761 torgnole « gifle, coup » (Le Déjeuner des Halles, 6 ds QUEM. DDL t. 40); 1842 torgniole « id. » (Ac. Compl.); 2. 1812 tourniole « panaris » (MOZIN-BIBER); 1872 torgniole, torgnole « id. » (LITTRÉ). Altér. de tourniole, torniole « mouvement circulaire, détour » (ca 1225, Durmart le Gallois, 11095 ds T.-L.), dér. de l'a. et m. fr. tornoiier/torniier (tournoyer*) parce que le panaris fait le tour du doigt et qu'une forte gifle fait tourner sur place. Fréq. abs. littér.: 20.



gb.

9

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

La maison De .Borniol était une entreprise de pompes funébres. Elle existe toujours d'ailleurs.
On connait l'expression "va te faire voir chez Borniol"  qui signifie "va au diable"

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Bonjour

ce mot , je l'ai entendu bien des fois sur les plateaux de théâtre. Je viens d'appeler un ami éclairagiste, qui décrit le borgnol comme un carré de coton gratté, un "drapeau" que l'on fixe devant une source lumineuse, pour la cacher aux yeux des spectateurs, ou pour empêcher que le faisceau déborde sur la salle.

Peut-être l'idée d'un dispositif un peu grossier, qui rattrape un emmerdement... cf. message de colliourenc.

En en parlant, il s'est rendu compte qu'il ne l'entend plus guère. Il ne sait pas comment l'écrire, borgnol ou borniol, puisque c'est un mot de l'argot du théâtre qui ne nécessite pas de graphie, et n'a aucune idée de l'origine du mot.

Je me renseigne un peu plus avant, et vous transmets.

Bien à vous.
Guillaume

11

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Peut-être un lien avec borgne, le borgne cachant son œil sous un bandeau.  Et probablement rien à voir à l'entreprise de pompes funèbres (à moins que la couleur noire du chiffon...)
Ne se trouve pas dans La langue théâtrale de Bouchard, ni dans Le langage des planches de Génin (anciens tous les deux), ni dans la partie consacrée au théâtre du dico de l'argot moderne de Sandry, ni dans le Dictionnaire de la langue du théâtre de Pierron, qui est le plus récent et le plus riche je crois.

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Ne pas oublier que la maison Borniol était une maison de pompes funèbres, avec deux spécialités, si j'ose dire : le papier à lettres à bordure noire, large de trois bons centimètres, et les tentures noires encadrant la porte de la maison mortuaire, avec au centre un écusson portant l'initiale de son nom de famille.
Dans mon enfance, j'ai pu voir ces tentures, que le bon peuple nommait des... borniols !

Le borniol du théâtre peut très bien en dériver : les borniols sont des « drapeaux » que l'on place devant une porte, et de l'intérieur, ça doit faire très sombre.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

13

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Je confirme l'origine de borniol (mais je ne connais pas son orthographe exact) comme venant des pompes funèbres du même nom et qui, dans le milieu théâtral et audiovisuel, représente un morceau de coton gratté (en général) noir utilisé pour masquer une source lumineuse, un élément indésirable (pied de caméra sur un plateau par ex) etc...
C'est une extension de l'utilisation faite de l'ornement funéraire encadrant les portes des maisons où avait eu lieu un décès (expliqué plus avant par P'tit prof et GuilluameR).

JC

14

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Si à l'origine on trouve l'entreprise de pompes funèbres, on peut plaider pour «borniol» ; s'il y a un lien avec «borgne» (souvent, les yeux sont comparés à la lumière, cf. les quinquets, donc l'idée de boucher ou d'obstruer partiellement un œil pourrait être associée avec le mot borgne) plutôt «borgn(i)ol».
Apparemment, tout le monde plaide pour la première hypothèse.

15

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Il existe une entreprise de Pompes Funèbres DE BORGNOLE, Boulevard Malesherbes Paris

16

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Le terme est cité dans "En douce", chanson d'Albert Willemetz et Maurice Yvain (1922), chantée par Mistinguett et Arletty - "chez Borgnole", à propos d'un enterrement.

17

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Où avez-vous trouvé le texte de la chanson ?
Il y a bien une version de «En douce» sur internet (http://pegasus.ouvaton.org/article.php3?id_article=6), mais sans référence à Borgnole.
(Auriez-vous un mp3 du titre ?)

Autre chose : connaît-on la date de naissance de l'entreprise Borniol (c'est bien Borniol et pas Borgnole n'est-ce pas ?)

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Dans Nadja, d'André Breton, paru en 1928 figurent de nombreuses illustrations.

L'une des premières, légendée « Je prendrai pour point de départ l'hôtel des Grands Hommes... » représent donc le dit hôtel, situé place du Panthéon. Le rez-de-chaussée en est occupé par une succursale de la maison Henri Borniol.
Le saisissant raccourci, des grands hommes à Borniol, est de ceux qui ravissaient les surréalistes.
Le cliché nous donne un terminus ad quem : la maison Borniol existait déjà en 1928.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

La maison était déjà célèbre à la fin du 19e siècle. En 1898, le Bulletin de l'Institut des actuaires français écrit : "la clientèle de Borniol se recrutant parmi les membres les plus riches de la Société parisienne" (google books).

En 1891, à en croire un fragment en portugais (même source), c'est M. de Borniol qui présida aux obsèques de l'empereur Pedro II du Brésil.

Il y a encore une référence moins nette à la concession du tombeau du baron Eckstein, renouvelée en 1867.

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Mais la maison Borniol n'est pas nommée dans le chapitre "Les Services funèbres" du grand ouvrage de Maxime du Camp, Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie (éd. de 1879, tome VI, p. 107-118).
Il se peut donc qu'elle ait été créée, ou se soit beaucoup développée, sous la IIIe république.

21

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Bonjour,
En Romandie, l'expression "réséda au borgniol (orthographe?)" désigne un plat dont il est difficle de déterminer la composition ou qui est une surprise :
"Maman qu'est ce qu'on a à manger à midi?"
"Du réséda au borgniol!"
Si le réséda est une plante herbacée utilisée pour ces propriétés médicinales calmantes, je n'ai jamais su la signification de Borgniol.
Et je dois dire que je ne vois pas du tout le rapport avec une entreprise de pompes funèbres parisienne...

22

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Bonjour,
si c'est une surprise, si on ne sait pas ce qui compose le plat, peut-être que le borgnol en question est une allusion au voile noir occultant ?

Mais internet fournit une autre piste bien éloignée de celle-ci : «réséda au borniol» serait une chanson (cf. Beau Lac de Bâle (le) - Fonds de tirois - 1977-1987, dans http://www.gech.ch/Disques33t_Suisse_et … _A_Z.htm).

Avec un texte qui mérite le détour :

RESEDA AU BORNIOL a écrit:

RESEDA AU BORNIOL (Just can't go to sleep)
Chaque nuit je me désole
Et je pleure dans mes draps
Vraiment rien ne me console
Sans toi, sans toi
Pourquoi donc m'as-tu quitté
Vraiment je ne comprends pas
Je suis si désespéré
Sans toi, sans toi Je ne peux plus dormir
Sans toi, sans toi
"Moi qui suis ton ami, j'aimerais tant t'aider
Mais peux-tu supporter que je dise la vérité
Si Monique est partie, n'aie donc point trop de peine
C'est simplement à cause de ta mauvaise haleine
Mais connais-tu Réséda, le roi des dentifrices,
Sa mousse active pénètre dans le moindre interstice
Grâce au Borniol 35, il détruit en douceur
Les bactéries responsables de ton malheur"
Merci Réséda au Borniol
Tu as sauvé notre amour
Maintenant nous deux ca colle
Pour toujours, toujours
Plus besoin d'me boucher l'nez
Quand Roger me fait la cour
Chaque nuit je suis comblée
D'amour, d'amour
Merci Réséda
Au Borniol 35

source. http://www.beaulacdebale.ch/discographi … reseda.htm

Si quelqu'un a le titre, ce serait amusant de l'écouter...

23

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

Bonjour,

J'ai profité d'un retour en Suisse romande pour enquêter sur le Borniol...
Grands-Parents, Grand oncle, etc., ont tous fait allusion au poéte, parolier et homme de radio vaudois Emile Gardaz (cf. Wikipédia) et à son personnage Oin-Oin (Wikipédia aussi). Oin-Oin fut un ouvrier genevois (1852-1923) travaillant à La Chaux de fond et qui est devenu mythique en Suisse Romande, car l'objet d'un nombre incalculable de blagues (actuellement Oin-Oin a été remplacé par les blondes, mais c'est du même style).
Emile Gardaz a réalisé pour la radio romande dès 1958 des sketschs très populaire mettant en scène cet individu et en employant apparement fréquemment l'expression réseda au Borniol pour "n'importe quoi". Expression qui a donc été reprise par la suite par Le beau Lac de Bâle...
D'ailleurs merci pour le texte, je ne le connaissait pas. Je n'ai malheureusement pas retrouvé la chanson en mp3. Mais c'est un groupe hautement recommendable pour son surréalisme et son humour.

Mais d'où Emile Gardaz tire son réséda au Borniol? Il faudrait peut-être lui demander directement...

En attendant voilà toujours une blague de Oin-Oin en 1979 (sans réséda au Borniol malheureusement) avec Emile Gardaz dans le rôle de Miliquet, le quémandeur d'argent.
http://mediaplayer.archives.tsr.ch/humour-oinoin/2.wmv

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

vats a écrit:

En attendant voilà toujours une blague de Oin-Oin en 1979
http://mediaplayer.archives.tsr.ch/humour-oinoin/2.wmv

Je suis assez certain qu'elle est plus ancienne que 1979, et que je l'ai vue attribuer à d'autres que Oin-Oin : Marius et Olive, peut-être...

25

Re : borgnole, suivi de réséda au Borniol

N'oublions pas ce classique de H.F. Thiéfaine, La Maison Borniol.

[quote=Paroles et Musique: Hubert-Félix Thiéfaine  "Tout corps vivant branché sur le secteur étant appelé à s'émouvoir"
© Editions Masq.]Hé y a quelqu'un ?
Oh y a quelqu'un ?
C'est moi, Borniol
Et je viens livrer le cercueil.
Si vous m'payez un coup d'alcool,
Ben moi, j'vous fait les clous à l'œil.
Ouais c'est moi, Borniol,
Service rapide et je contente
Même la veuve du guignol,
Vu que je fais le service après-vente.

Les temps sont durs.
C'est pas mariole.
Vivement que revienne le choléra.
Je pourrai changer de chignole
Et me payer le cinéma
Et si le choléra marche bien,
Je pourrai faire des folies.
J'agrandirai mon magasin
Et je prendrai des apprentis.

Je serai la maison Borniol,
Le supermarché de la mort;
Cercueils à fleurs pour les pauvres mômes
Et à roulettes pour les vieillards.
Je serai la maison Borniol Borniol Borniol,
Maison Borniol,
Maison Borniol,
Bières, cercueils, catafalques,
Maison Borniol,
Maison Borniol,
Demandez notre catalogue automne, hiver,
Maison Borniol,
Maison Borniol,
15% d'réduction sur suicides collectifs,
Maison Borniol,
Maison Borniol.

Messages [ 1 à 25 sur 32 ]

ABC de la langue française : forums » Pratiques argotiques et familières » borgnole, suivi de réséda au Borniol



Généré en 0,047 secondes, 90 requêtes exécutées