Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 3 ]

Sujet : Ponctuation : les deux points

Bonsoir.

C'est de ponctuation que je viens vous parler aujourd'hui, et plus particulièrement de la minuscule / majuscule après les deux points.

Les règles parlent comme suit :

Les deux-points peuvent être suivis de guillemets ouvrants. Ils marquent alors le début d'un discours direct et ce discours, aussi court soit-il, doit commencer par une majuscule. (Il dit : "Non".)
Les deux-points peuvent être suivis d'un tiret qui annonce lui aussi le style direct, donc majuscule.
Il n'y a pas de majuscule après un simple deux-points (sans autre signe) sauf, bien entendu, si la partie entre les deux-points prend elle-même la majuscule (maxime, allégorie, nom d'institution, etc.).
Il ne faut pas inclure un deux-points dans une séquence qui est introduite elle-même par un deux-points, sauf s'il s'agit d'une citation ( guillemets) comportant elle aussi des deux-points.


Mes deux études de cas sont les suivantes :

1/ Parfois, je cherchais une raison à son silence : avait-il des ennuis? l'avais-je vexé?

> La minuscule à la deuxième raison invoquée vous semble-t-elle correcte? Grammaticalement, j'aurais plutôt placé une majuscule. Mais l'équilibre entre les deux propositions plaide pour une minuscule.
La solution suivante vous semble-t-elle fantasque voire erronée :
Parfois, je cherchais une raison à son silence : avait-il des ennuis?, l'avais-je vexé?

Je pourrais bien sûr ôter les deux points et ne placer que deux majuscules, mais je perds alors le sens d'explication.



2/ Il me fit un dernier signe, le sourire gêné, l'air de me dire "Qu'y puis-je ?", Jean tout craché.

> La ponctuation de l'incise me semble juste, mais dans le reste du texte, j'ai pris l'habitude de placer les citations en italique (ce sont rarement des phrases entières.) Cette deuxième proposition vous semble-t-elle erronée, ou dérangeante à la lecture?

Il me fit un dernier signe, le sourire gêné, l'air de me dire Qu'y puis-je ?, Jean tout craché.

Merci pour vos conseils.

JP

Re : Ponctuation : les deux points

Bonjour
D'abord, tu ne peux pas enchainer un ? et une virgule.

Donc la solution s'impose d'elle même.

1/ Parfois, je cherchais une raison à son silence : avait-il des ennuis ? L'avais-je vexé ?
(avec des espaces avant les ?)

Ensuite dans ton premier exemple les deux points ne sont pas logiques.
Ils devraient énumérer des "raisons" et non des pensées du narrateur

Donc soit :

1/ Parfois, je cherchais une raison à son silence : l'ennui ? La vexation ?

Mais c'est moche. Soit, plus logique et correct :

1/ Parfois, je cherchais une raison à son silence. Avait-il des ennuis ? L'avais-je vexé ?

Ensuite dans

2/ Il me fit un dernier signe, le sourire gêné, l'air de me dire "Qu'y puis-je ?", Jean tout craché.

La virgule ne se justifie pas.

donc

2/ Il me fit un dernier signe, le sourire gêné, l'air de me dire "Qu'y puis-je ?". Jean tout craché.

Une citation est mieux entre guillemets puisque tu fais parler quelqu'un d'autre dans ta phrase.

Mes deux centavos

3 Dernière modification par Lévine (30-03-2019 17:45:03)

Re : Ponctuation : les deux points

Dans le premier cas, les deux-points me semblent tout à fait appropriés pour introduire le DIL.

Ce manque de parole au rendez-vous lui semblait un outrage, et elle cherchait encore d'autres raisons pour s'en détacher : il était incapable d'héroïsme, faible, banal, plus mou qu'une femme, avare d'ailleurs et pusillanime.

                                                           Flaubert, Madame Bovary, éd. Livre de Poche.

A desenor muert a bon droit /Qui n'ainme livre ne ne croit. (Roman de Renart)

Messages [ 3 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,034 secondes, 89 requêtes exécutées