Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 3 sur 16)

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Jouons avec nos gallicismes.

Flux RSS du sujet

Messages [ 51 à 75 sur 378 ]

51

Re : Jouons avec nos gallicismes.

http://ekladata.com/NCirxtcW29Lj5WmVI3y5RjgcakY.jpg

52

Re : Jouons avec nos gallicismes.

À quoi bon tenir la queue de la poêle, quand on n'a pas la frite  ?

53

Re : Jouons avec nos gallicismes.

La seiche, terrorisée, se faisait un sang d'encre et claquait du bec que c'en était pitié, alors qu'approchait son prédateur préféré, lequel, tout en reculant pour mieux sauter, fit soudain volte-face, craignant sans doute de tomber sur un os. Ouf !

54

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Le marmiton, qui traînait une casserole, lui lança une pique, sèchement. Elle lui fit une queue de poisson.
Il aurait fallu qu'on lui tendît une perche, ou qu'on lui tendît la main...  alors que ses chances de survie se réduisaient comme peau de chagrin, se tortillant comme un ver, elle tourna autour du pot, tant elle avait peur de passer à la casserole.

55

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Vite, vite ! Bientôt onze heures et mon bouillon qui n'est pas prêt ! C'est que j'ai du monde à manger, voyez-vous, et faut bien faire bouillir la marmite ! Je leur prépare mon plat favori, la soupe à la grimace, à la limace, avec un bon gros et gras crapaud dedans... Vous comprenez, à défaut de leur faire manger la grenouille, ils n'auront qu'à avaler le crapaud !
Allez, ouste, le chat ! Du balai !
http://cdn.graphicsfactory.com/clip-art/image_files/image/7/1376397-0536-Crazy-Witch-With-Black-Cat-Holding-A-Frog-And-Preparing-A-Potion.gif

56

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Il faut que je vous raconte : ma cousine vit un véritable conte de fées. Cela fait longtemps qu'elle attend le Prince charmant et jusque là, elle n'avait pas trouvé chaussure à son pied. La plupart du temps, elle tombait sur de grands méchants loups. Et pourtant on dirait qu'une bonne fée s'est penchée sur son destin car elle a de grandes qualités :  c'est une vraie fée du logis qui, de plus, a des doigts de fée. Mais là, elle a trouvé une perle.

       https://fairystelphique.files.wordpress.com/2013/08/397151la20belle20fee.gif

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

57

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Le fossoyeur est en plein boulot...Il creuse, il creuse...
Il a déjà un pied dans la tombe que, de loin, son collègue le hèle :
"Alors, ça roule ?"
" Pour sûr !", répond-il,"À tombeau ouvert, comme d'habitude !"

58

Re : Jouons avec nos gallicismes.

J'ai un petit creux, et même une faim de loup. Arrêtons-nous un moment pour casser la croûte et nous envoyer un verre derrière la cravate. Après nous piquerons un petit somme.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

59

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Histoire de ne pas être confondus, les jumeaux se coiffèrent, qui d'un bonnet blanc, qui d'un blanc bonnet, avant d'aller se faire tirer le portrait.

60

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Il y avait une fois un type complètement timbré qui vivait à la colle.

61

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Cet homme n'était pas du bois dont on fait les flûtes. Ce jour-là, en plus il avait la gueule de bois et je vous assure que lorsqu'il prenait la parole, il n'utilisait pas la langue de bois. Donc, il venait de se rendre compte qu'on lui avait fait un chèque en bois et il marmonnait : ils vont voir de quel bois je me chauffe. Ceci dit, il coupa à travers bois.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

62

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Je me suis amusée à relire les messages de ce fil pour voir si nous n’employons pas tellement de gallicismes qu’ils se faufilent dans nos propos sans que nous n’y prêtions attention. Le fait est que je relève, à côté de ceux avec lesquels nous avons joué :
Se rendre compte - plus souvent qu’à son tour – tomber sur quelqu’un – prendre la parole
un brin dépité – à telle enseigne – en dernier ressort – se tuer à – à défaut de
erreur d’aiguillage – histoire de
...
Lakata et moi-même, étant les plus bavardes en sommes d’ailleurs la source principale.
La limite entre gallicisme et locution est parfois difficile à établir, même si on sait que la locution serait un ensemble figé de mots qui peut être remplacé par un seul mot. Et c’est le cas de beaucoup des éléments que j’ai relevés.

Veuillez m’excuser pour ce message pas rigolo du tout.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

63 Dernière modification par glop (08-12-2015 19:51:39)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

A force de faire la tournée des bistros, totor connait le quartier comme sa poche; il faut dire que c’est un sacré pochtron. Hier il a rencontré  Titine et il s’est dit c’est dans la poche. Vu qu’il n’a pas sa langue dans sa poche, il l’a invitée à diner. Il lui a préparé des œufs pochés bien arrosés au champagne et Titine s’est avéré être une sacrée pocharde. D’ailleurs, Totor en a été de sa poche vu que Titine a un oursin dans la poche. Elle est drôlement pochtée cette Titine ; elle a sûrement trouvé son permis de conduire dans une pochette surprise. Enfin ils sont arrivés chez elle et elle a posé la clef de la bagnole dans le vide-poche. Totor s'est affalé dans le plumard; inutile de préciser qu’il s’est réveillé avec des poches sous les yeux.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

64 Dernière modification par ariane (08-12-2015 12:45:31)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

"Salut, vieille branche !" lança le manant au bûcheron qui dormait comme une souche.  Le dit bûcheron fort comme un chêne, cela va sans dire, se portait comme un charme ; réveillé en sursaut, jeta le manche après la cognée et assena au pauvre hère une volée de bois vert... à vous laisser tremblant comme une feuille !

65 Dernière modification par Lakata (08-12-2015 18:07:58)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

C'était un escalier qu'elle se plaisait à emprunter, lui prêtant quelque esprit, roulant qu'il était, et dérobé Dieu sait quand à un oiseleur qui le tenait en cage.

66 Dernière modification par Lakata (09-12-2015 10:27:12)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

En 1595 av.J.C., on lui avait pris la main, et même les deux, dans le sac de Babylone. À l'issue de quoi, le petit Hittite, qui n'avait déjà pas le bras long, en fut réduit à taper sur ses ennemis à bras raccourcis.
http://img.over-blog.com/435x500/3/18/39/95/21--Depuis-mai-2011/18-ISTANBUL-2012/864f3c-Anatolie--fin-epoque-hittite--hommes-marchant.JPG
( quatre siècles plus tard...)

Ci-dessous, une scène de libation chez les Hittites : http://upload.questmachine.org/picture/scne_de_libations_chez_les_hittites_(_musée_d_ankara)1288618672.jpg

À son grand soulagement, notre p'tit Hittite pouvait encore lever le coude.

67

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Lakata a écrit:

C'était un escalier qu'elle se plaisait à emprunter, lui prêtant quelque esprit, roulant qu'il était, et dérobé Dieu sait quand à un oiseleur qui le tenait en cage.

Oh ça, c'est très joli!

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

68

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Et ça, c'est trop gentil !

Grand merci, Ylou. smile

69

Re : Jouons avec nos gallicismes.

C’était un jour, dans l’autobus de la ligne S, à une heure d’affluence. Les gens étaient serrés comme des sardines. Je remarquai un homme affublé d’un long cou qui portait un drôle de chapeau. Ce pouvait être un gros poisson à en juger par son allure. Il apostropha son voisin, qui lui, appartenait plutôt au menu fretin, parce qu’il lui marchait sur les pieds. Ils auraient bien pu s’entretuer, les autres les regardaient, ni chair ni poisson.
Plus tard, alors que je m’étais extirpé de ce panier de crabes, à nouveau frais comme un gardon, je me retrouvai derrière l’homme au chapeau qui discutait avec un type à l’allure de maquereau. Suspectant anguille sous roche, je pressai le pas  pour entendre leur conversation et les doublai en leur faisant une queue de poisson. Ils parlaient d’un bouton de pardessus.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

70

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Il n'est pas facile par les temps qui courent de garder son sang-froid. J'en ai gros sur le coeur et plein le dos de toutes ces querelles intestines. J'ai tenté de jouer des coudes et même de chanter à pleins poumons, mais on m'a cloué le bec.

71

Re : Jouons avec nos gallicismes.

A la lecture de la rubrique des chiens écrasés, il sauta sur le téléphone pour appeler la S.P.A.

72 Dernière modification par ariane (14-12-2015 22:05:25)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Mon ami horloger dont les heures sont comptées est réglé comme une pendule; chaque jour, il fait le tour du cadran. À cette cadence,  il n'a guère le temps de tromper le temps et pour faire montre de ses compétences en matière de concordance des temps, sans même ouvrir son livre d'heures, pourra vous répondre du tac au tac.

73

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Je me trouvai un jour, dès potron-minet dans l’autobus de la ligne S. Dehors, il n'y avait pas un chat. Je remarquai un homme, une sorte de minet,  affublé d’un long cou et qui portait un drôle de chapeau; notez bien, il pouvait s'habiller comme il voulait, j'avais d'autres chats à fouetter. Il apostropha son voisin, parce qu’il lui marchait sur les pieds. Entre nous, pas de quoi fouetter un chat. Ce dernier, gêné faisait semblant d'avoir un chat dans la gorge.
Plus tard, dans la rue où il n'y avait pas un chat, devinez qui je revis! Vous donnez votre langue au chat? Le type au chapeau qui discutait avec un autre aux allures de chattemite. Ils avaient l'air d'être tous les deux, comme chien et chat. Ils parlaient d’un bouton de pardessus.Autant dire du pipi de chat!

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

74 Dernière modification par glop (18-12-2015 21:57:12)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

Pendant que Gus se les roule, nous, on en bave des ronds de chapeau. Il est juste bon à rouler les mécaniques. Sa copine Titine est drôlement bien roulée et il y a pas mal de types qui lui font des ronds de jambes et qui lui roule des yeux de merlan frit. Si elle reste avec Gus, c’est que quelque chose ne tourne pas rond ; elle doit avoir un petit vélo dans la tête. Quand même, Jules sait jouer du tambour; tous les ans, il roule l’appel du dix-huit juin.
Un jour, alors qu’il en roulait une petite en écoutant bon temps rouler à la radio, pour pas un rond, il s’est dit – j’ai bien roulé ma bosse mais je ne suis pas au bout du rouleau. Il a eu l’idée d’une combine qui lui permet de rouler pas mal de pigeons dans la farine et d’arrondir les fins de mois. Et roule ma poule ! C’est certainement pas les ronds de cuir qui viendront lui mètre des bâtons dans les roues ; ça marche comme sur des roulettes ; il a toute une équipe qui roule pour lui et dans peu de temps, il roulera sur l’or. Pour fêter ça il s’est pris une cuite à rouler par terre et il a passé la nuit avec une roulure. Titine en est restée comme deux ronds de flan mais elle lui a pardonné, vu qu’il était rond.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

75 Dernière modification par Lakata (17-12-2015 17:47:43)

Re : Jouons avec nos gallicismes.

"T'as tout à fait raison, Titine", dit le tatou,"pas de quoi se mettre en boule !"

https://assets.nationalgeographic.com/modules-global-nav/test-page/images/armad.gif

http://www.100pies.net/gifs/Animales/Armadillos/armadillo06.gif

Messages [ 51 à 75 sur 378 ]

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Jouons avec nos gallicismes.



Généré en 0,076 secondes, 92 requêtes exécutées