Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 57 sur 57)

Flux RSS du sujet

Messages [ 1 401 à 1 407 sur 1 407 ]

1 401

Re : L'erreur de Saussure !

Je sais une chose c'est que la palatalisation s'est produite bien avant que l'Inquisition ne soit créée. Donc, l'apparition de ce 'll' n'a rien à voir avec elle.

Plus je vous lis plus je m'aperçois que vous êtes persuadé qu'ON (l'Eglise, l'Académie, les Saussuriens, ou qui sais-je encore!) oblige les gens à parler d'une certaine manière, qu'il y a une entité au-dessus des gens qui "imposerait" certains mots, certaines évolutions, etc. Or, clairement, le gros de l'évolution n'est aucunement imposé (par qui le serait-elle d'ailleurs???). Les Académies sont créées très tardivement, les premiers écrits en langue romane apparaissent une fois que la langue a déjà très fortement évolué, etc.

1 402 Dernière modification par Lévine (13-02-2018 13:15:54)

Re : L'erreur de Saussure !

Mais vous êtes proche de Saussure quand vous dites cela ! Les changements phonétiques se font hors de la conscience des utilisateurs. Bien mieux (je fais vite car le devoir m'appelle) : au VIème siècle, le roman est en train d'émerger insensiblement, ce sera presque chose faite au VIIème. Mais les locuteurs (sauf les clercs) avaient toujours l'impression de parler latin, le seul langage naturel qui leur parût exister (le mot "latin" peut du reste signifier "langage" en AF, cf l'expression "les oiseaux en leur latin"). Dans le serment de Strasbourg, les mots qu'on n'arrive plus à écrire parce qu'on a conscience à cette époque de les avoir "déformés" sont écrits en latin classique (Et ab Ludher nul plaid nunquam prendrai qui mum fradre Carlo in damno sit) (Je cite de mémoire).
Quant aux changements phonétiques, ils ont parfois lieu de nous étonner. Un seul exemple : en grec, le -n peut se vocaliser en -a !

1 403 Dernière modification par chrisor (13-02-2018 11:14:07)

Re : L'erreur de Saussure !

oliglesias a écrit:

Je sais une chose c'est que la palatalisation s'est produite bien avant que l'Inquisition ne soit créée. Donc, l'apparition de ce 'll' n'a rien à voir avec elle.

Plus je vous lis plus je m'aperçois que vous êtes persuadé qu'ON (l'Eglise, l'Académie, les Saussuriens, ou qui sais-je encore!) oblige les gens à parler d'une certaine manière, qu'il y a une entité au-dessus des gens qui "imposerait" certains mots, certaines évolutions, etc. Or, clairement, le gros de l'évolution n'est aucunement imposé (par qui le serait-elle d'ailleurs???). Les Académies sont créées très tardivement, les premiers écrits en langue romane apparaissent une fois que la langue a déjà très fortement évolué, etc.

Voilà on en arrive à nos deux conceptions de la Vie oliglesias.

Je ne fais pas le pari pascalien mais j'adore les raisonnements par l'absurde ce qui m'a valu une foiS en terminalE C  d'être le seul à avoir résolu un problème alors que j'étais en général loin d'être le meilleur 

Si la Vie, la mienne comme la votre, a un sens sur cette Terre, c'est que tout a du sens, que Tout est signe comme écrit Paulo Coelho.

Donc contrairement à ceux qui recherchent dans les langues anciennes en particulier l'hébreu la langue de Vérité, je pense que si l'évolution a un sens,  les langues aussi évoluent dans le Bon Sens.  Victor Henry, plus clairvoyant que son contemporain Saussure  a écrit que "Le langage est le produit de l'activité inconsciente d'un sujet conscient''(Antinomies linguistiques, 1896).

J'ai déjà cité St Augustin qui disait la mème chose dans un autre langage en comprenant par le Feu de son Esprit (: F majuscule de sa Foi) que ce qui sous-tendait  le signe verbal de quelle que langue à laquelle il appartienne, dépendait d'empreintes que je nomme schèmes, émotèmes, élèmes, esthésiémes et sèmes primitifs), mais ces codons relèvent d'une troisième Langue qui est bien, comme  il le dit avec son Savoir qui relève du Spirituel (de l'Esprit),  une Langue du Verbe. Grâce à mes messages dans ce site et à l'incompréhension de ceux qui tentent de m'entendre j'ai  pris conscience que je mélangeais ces deux dernières langues encore ''insues''  (unbewust). C'est notre ''bévue"" comme le parodie Lacan dans son registre psychanalytique

PS : d'une part les touches de ordi sont parfois défaillantes et apple colle des mots à la place des miens !!!

1 404

Re : L'erreur de Saussure !

oliglesias a écrit:

Je sais une chose c'est que la palatalisation s'est produite bien avant que l'Inquisition ne soit créée. Donc, l'apparition de ce 'll' n'a rien à voir avec elle.

Plus je vous lis plus je m'aperçois que vous êtes persuadé qu'ON (l'Eglise, l'Académie, les Saussuriens, ou qui sais-je encore!) oblige les gens à parler d'une certaine manière, qu'il y a une entité au-dessus des gens qui "imposerait" certains mots, certaines évolutions, etc. Or, clairement, le gros de l'évolution n'est aucunement imposé (par qui le serait-elle d'ailleurs???). Les Académies sont créées très tardivement, les premiers écrits en langue romane apparaissent une fois que la langue a déjà très fortement évolué, etc.

Oui, il y a des traces de "complotisme" dans ce que dit parfois chrisor.

1 405 Dernière modification par chrisor (13-02-2018 14:59:47)

Re : L'erreur de Saussure !

jacquesvaissier a écrit:

Oui, il y a des traces de "complotisme" dans ce que dit parfois chrisor.

Pas vraiment, j'essaie de comprendre pourquoi la plupart du temps le mot clef manque dans les langues romanes. Lacan n'hésite pas à parler de sa crevaison et non de sa mort.


  Par exemple ''or'' c'est la lumière et on a transformé l'aurus latin en or. Vous croyez que l'or matériel (Au encore en symbole chimique) c'est la Lumière ?  Est-ce un imprimeur qui a simplifié l'orthographe ? Merci pour votre réponse dont je ne doute pas de la pertinence.

On a transformé l'ar (la prééminence) davantage en art martial qu'en art des Muses. Arès ou Mars semblent l'avoir emporté ?   
Vous n'êtes pas d'accord ?


L'église catholique a été davantage une église de pierres qu'une église fondée sur l'Esprit de Pierre . Vous n'êtes pas d'accord ?
L'église catholique est d'abord romaine, instituée par un empereur romain  (Constantin) qui a fait semblant d'adhérer au message chrétien et s'est fait enterrer selon les rites païens latins, démontrant le mensonge de son adhésion.

Pourquoi ces évangiles canoniques  alors que les autres ont été  évacués comme apocryphes ?

Je cherche...  pourquoi. Je n'accuse pas mais j'ai du mal à comprendre que ceux qui ont tenu dans l'obscurantisme les peuples d'Europe pendant des siècles, qui ont failli brûler Galilée,  n'ont pas tenté de trafiquer le langage qui permettait de les berner !

1 406 Dernière modification par chrisor (15-02-2018 23:42:21)

Re : L'erreur de Saussure !

oliglesias a écrit:

Je sais une chose c'est que la palatalisation s'est produite bien avant que l'Inquisition ne soit créée. Donc, l'apparition de ce 'll' n'a rien à voir avec elle.

Plus je vous lis plus je m'aperçois que vous êtes persuadé qu'ON (l'Eglise, l'Académie, les Saussuriens, ou qui sais-je encore!) oblige les gens à parler d'une certaine manière, qu'il y a une entité au-dessus des gens qui "imposerait" certains mots, certaines évolutions, etc. Or, clairement, le gros de l'évolution n'est aucunement imposé (par qui le serait-elle d'ailleurs???). Les Académies sont créées très tardivement, les premiers écrits en langue romane apparaissent une fois que la langue a déjà très fortement évolué, etc.


Je ne vois pas en quoi les saussuriens ont obligé les gens à parler d'une certaine façon, ils n'ont qu'une interprétation théorique de la langue. l'Académie a eu tout de même son mot à dire sur l'orthographe mais même quand on est académicien on a un inconscient !!


Pour l'Eglise qui a parlé latin jusque dans les années 50 dans nos églises, dans lesquelles Georges Brassens se plaint de sa disparition, j'avoue hélas ne pas être certain qu'elle ne soit pas parvenue à modifier l'usage de certains mots qu'elle a condamnés.
Le Saint Siège me semble un siége tournant, détournant l'Esprit du message du Prophète Dieu!

La connotation du mot jouissance par exemple, je n'ai pas eu l'impression au catéchiste qu'elle était positive sinon dans l'Au-delà !!!! Pourquoi dire fermer au lieu de clore et mourir au lieu de crever ?

1 407 Dernière modification par chrisor (18-02-2018 07:57:26)

Re : L'erreur de Saussure !

A l'intention de P'tit prof qui vomit les codons . N'est-il pas étonnant l'inconscient des généticiens ?




  De la Genèse du Code de la Vie (ADN ARN)


                                                    Le code génétique.    EXTRAIT

La 1ère étape de l'expression des gènes est la TRANSCRIPTION qui permet d'exprimer l'information contenue dans l'ADN en une copie ARN. Cet ARN messager transmet l'information génétique jusqu'aux ribosomes où s'effectue la TRADUCTION, 2ème étape de l'expression des gènes.

La règle de complémentarité des bases nous permet d'imaginer facilement le mécanisme de transcription, au cours duquel l'information de l'ADN est transmise à l'ARN, une Adénine en face d'un Uracile ou d'une Thymine, une Cytosine en face d'une Guanine. Par contre pour la traduction c'est la séquence nucléotidique de l'ARN messager qui va déterminer la séquence en acides aminés de la protéine. Ce passage d'un "langage" à un autre est donc bien une traduction qui obéit à un code : le CODE GENETIQUE.

Le code génétique définit la correspondance entre la séquence nucléotidique de l'ARN messager (et donc celle de l'ADN) et la séquence en acides aminés de la protéine. La séquence des acides nucléiques est une combinaison de 4 lettres (A, C, G, T dans l'ADN ; A, C, G, U dans l'ARN), la combinaison de ces 4 bases va permettre de "coder" pour les 20 acides aminés. Pour que cela soit possible, il faut qu’un acide aminé soit signifié (codé) par un groupe de 3 bases dans l’ARNm ; ce groupe de 3 bases, au niveau de l’ARNm, est appelé "codon". Comme il y a 4 bases, il y a 64 combinaisons différentes pour un triplet (4x4x4 = 64 codons).

La traduction de l'ARN messager se fait dans le sens 5’ vers 3’ et démarre à un point fixe (codon d’initiation : AUG), chaque codon rencontré est " décodé " en acide aminé. Chaque codon signifie un seul acide aminé. Il n’y a pas de chevauchement, cela veut dire qu’une base n’appartient qu’à un seul codon et par conséquent n’est lue qu’une seule fois. Sur les 64 codons existants, 3 sont non significatifs et correspondent, sauf exception, à des signaux de fin de traduction (ce sont les codons STOP : UAA, UAG, UGA).

Il reste donc 61 codons pour 20 acides aminés, cela implique qu’un acide aminé peut être signifié par plus d’un codon. C’est en ce sens que nous parlons de code dégénéré, attention à ce terme car le code génétique n’est absolument pas ambigu, nous rappelons qu'à chaque codon correspond un seul acide aminé. Les codons signifiant un même acide aminé sont dits synonymes.


Ces molécules de la Vie sont assez difficiles  à digérer pour un littéraire. Mais elles concernent le Noyau de toutes nos cellules  avec un code qui est similaire pour TOUT le monde vivant. Et si vous prenez le temps de lire c'est d'une simplifié enfantine.

Pas de quoi se passer un cordon autour du cou dès la naissance  ou de s'étrangler comme jacquesvaissier !  Sourires !

Messages [ 1 401 à 1 407 sur 1 407 ]



Généré en 0,055 secondes, 87 requêtes exécutées