Sujet : évolution du latin classique au français de 14 verbes

Fil dérivé du deuxième fil sur le système verbal. Je voudrais comprendre comment les verbes à 2 ou 3 pivots ont évolué du latin au français, je vais me préoccuper de l'infinitif, des présents et des futurs.

Pour commencer, je me contente de trouver leur forme en latin claissique et éventuellement en latin tardif. Je me base sur le TLFi et mets en gras les pivots qui semblent être arrivés en français moderne.

  • peindre : pingere

  • joindre : jungere

  • prendre : prehendere / prendere

  • tenir : tenere /  tenire

  • venir : venire

  • absoudre : absolvere

  • vouloir : velle / volere

  • valoir : valere

  • moudre : molere

  • coudre : consuere / cosere

  • croitre : crescere

  • connaitre: cognoscere

  • naitre: nascere

  • (re)paitre: (re)pascere

je me suis trouvé un conjugueur en latin : http://latin.cactus2000.de/index.fr.php

Je commence avec le présent de pascere

  • pāscō

  • pāscis

  • pāscit

  • pāscimus

  • pāscitis

  • pāscunt

D'après wikipédia vers 1050, nous en étions à paistre. Nous avons toujours le s mais le t est arrivé.

Et nous avons alors

  • pais

  • pais

  • paist - peist - pest - peit

  • paissons - peissum

  • --

  • paissent - peissent - pessent

(Tiré du Tableaux de conjugaison de l'ancien français, Machio Okada et Hitoshi Ogurisu, 2007-2012 pour lequel toutes les formes rencontrées ont été relevées.)

À suivre... Comment est apparu le t à l'infinitif, pourquoi la diphtongaison en ai.

Je vais traiter ces 14 verbes un à un, si quelqu''un a son grain de sel à apporter, bienvenue smile

Dernière modification par éponymie (10-08-2013 10:53:09)

2

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

Pour pascere, le participe passé étant pastum, on peut penser à une corruption dès le bas-latin ?
Pour ce qui est de la diphtongaison, c'est un fait que connaissent d'autres verbes :
amo -> j'aime
nascor -> je nais (avec, là aussi, le t du participe natum qui se retrouve peut-être dans naistre)
facio -> je fais

Dernière modification par Alco (10-08-2013 12:56:42)

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

Alco a écrit:

Pour pascere, le participe passé étant pastum, on peut penser à une corruption dès le bas-latin ?

J'ai l'impressiom que non. Il suffit de comparer à l'italien moderne. Ou alors d'un bas-latin qui n'est pas de la botte. Tenere est resté tenere et non tenire.

  • dipingere

  • giungere

  • prendere

  • tenere

  • venire

  • assolvere

  • volere

  • valere

  • le molere latin est macinare en italien moderne qui vient du bas-latin macchinare

  • cucire

  • crescere

  • conoscere

  • nascere

  • pascere

Alco a écrit:

Pour ce qui est de la diphtongaison, c'est un fait que connaissent d'autres verbes

Effectivement. J'ai trouvé des descriptions qui lient le phénomène aux palatales j et ɲ mais ce n'est pas encore clair.

Voir ICI par exemple.

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

Le latin classique ne connait que l'infinitif velle.
Par analogie, volere est tentant (et les potaches ne s'en privent pas...), mais cette forme de latin tardif ne peut prendre le départ avec les formes classiques.

naitre: nascere

En latin classique, l'infinitif de ce verbe déponent est nasci.
Nascor
nasceris
nascitur
nascimur
nascimini
nascuntur.
En latin tardif les déponents ont migré vers des formes actives, mais là encore, on ne peut aligner ces formes tardives sur les formes classiques, en saine diachronie.

Dernière modification par P'tit prof (10-08-2013 21:14:35)

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

ll me semble avoir écrit que je mettais la forme en latin classique et, éventuellement, en bas-latin.

J'ai trouvé un doc détaillée sur la phonologie historique du français, je vais l'éplucher. Pour les migrations de formes, votre apport sera bienvenu.

Dernière modification par Piotr (11-08-2013 20:59:23)

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

ll me semble avoir écrit que je mettais la forme en latin classique et, éventuellement, en bas-latin.

Autrement dit,  vous prenez le départ avec le latin tardif. Oubliez donc les formes classiques, vous gagnerez du temps.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

7

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

éponymie a écrit:

J'ai trouvé un doc détaillée sur la phonologie historique du français, je vais l'éplucher.

Il me semble que cette « évolution du latin classique au français de 14 verbes » sera presque toujours une question d'évolution phonologique. Ne risquez-vous pas de réinventer la roue ? sad

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : évolution du latin classique au français de 14 verbes

Je ne vais certes rien inventer. Je veux seulement apprendre ce que je ne sais pas ou mal.

Et effectivement ce n'est pas toujours une question d'évolution phonologique.