Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 6 ]

Sujet : caner

Le verbe " caner " signifie , certes , mourir comme "calencher " , mais "etre cané " a pris un sens " élargi " en signifiant " mort de fatigue " : " je suis complètement cané "! (= à plat , crevé , lessivé ) . Un avis différent ? Merci .

" Horas non numero nisi serenas "

2 Dernière modification par Erno (24-05-2005 15:24:14)

Re : caner

Je suis tout à fait d'accord avec vous, "être cané" s'utilise bien plus de nos jours avec un sens de "mort de fatigue".

Je suis originaire du sud (le Var) ou l'on entend ce verbe plus ou moins régulièrement. Alors que sur la capitale on ne l'emplois jamais.

Est-ce dû au lieu/ville ou bien au fait que je deviens vieux et que "caner" fait parti du language des jeunes !?

gilles

Re : caner

Il y a aussi l'expression "avoir les cannes creuses" utilisée par les cyclistes. Elle signifie "ne plus avoir de force". Canne a 2 N, mais le sens est similaire. Etrange !

4

Re : caner

Le sens de Barthélémy -je note pour la prochaine mise à jour- renvoie à canne = jambe, qui s'est bien différencié de caner= mourir (en admettant qu'ils aient une seule origine, ce qui n'est pas sûr).
Dans le langage familier, il y a beaucoup de liberté de ce point de vue : quand on a dit une première fois que mort=fatigué, éreinté, tous les termes qui équivalent à mort sont susceptibles d'équivaloir à fatigué, éreinté (claqué, crevé, anéanti, lessivé, etc.).
A=B, B=C donc A=C : la transitivité du langage familier.

C'est probablement ce type de phénomène que Schwob et Guyesse nommaient la «dérivation synonymique» (Études sur l'argot français)

Schwob & Guyesse a écrit:

La langue de l'argot est pauvre d'idées, riche de synonymes. Les files de mots sont, pour ainsi dire, parallèles et procèdent d'une dérivation synonymique. La méthode de recherches en argot, au point de vue sémantique, sera donc la filiation synonymique.

Pour «je suis cané» = je suis fatigué, peut-être en plus une attraction facilitée par vanné ?

Cane, can(n)er sont difficiles à suivre : il y a beaucoup d'expressions et des sens assez différents qui remontent loin : caner = hésiter, avoir peur, flancher / mourir / s'en aller // canne = jambe. J'ai repris un article étymologique de Nisard sur le sujet cane, caner, faire la cane ; pas facile mais intéressant.
gb.

5

Re : caner

Erno a écrit:

Est-ce dû au lieu/ville ou bien au fait que je deviens vieux et que "caner" fait parti du language des jeunes !?

J'ai entendu ma tante qui habite à périgueux l'utiliser dans le sens de "mourir". Comme elle n'est plus tout à fait jeune, je pense que ce mot ne fait pas vraiment partie du langage des jeunes.

6

Re : caner

Caner=mourir est attesté depuis 1829 et s'est bien conservé ; c'est un classique qu'on retrouve, je pense, dans tous les volumes de la série noire (concurremment avec sens=tuer). D'après Goudaillier, le sens continue d'évoluer vers : tuer (et moins mourir).
gb.

Messages [ 6 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,069 secondes, 93 requêtes exécutées